Pourquoi les Chiites se prosternent-ils sur la Turbah ?

Selon le fiqh Chiite Ja’farite – qui est l’une des cinq principales écoles de loi en Islam – la prosternation doit ètre faite sur la terre ou ce qui pousse de la terre sauf ce qui est comestible ou peut servir à faire des vêtements. Sont licites : la poussière, la pierre, le sable et l’herbe. Il est permis de se prosterner sur du papier parce qu’il provient des arbres qui ont poussé dans la terre, mais pas sur des vêtements ou des tapis.
Toutes les écoles de loi Sunnites reconnaissent la validité de la prosternation sur la terre et ce qui y pousse.

Etait-ce une pratique du Prophète (saw) et de ses Compagnons ?

Prier sur de la terre était avec certitude une pratique du Prophète (saw) et de ceux qui l’entouraient.
D’après Abu Sa’id al-Khudri : j’ai vu l’Apotre d’Allah se prosterner dans la boue et l’eau et j’ai vu la marque de boue sur son front. [Al-Bukhari, Sahih, vol. 1, livre 12, no. 798 ; vol. 3, livre 33, no. 244] D’après Anas bin Malik : Nous avions l’habitude de prier avec le Prophète(saw) en pleine chaleur et si l’un d’entre nous ne pouvait poser son front sur le sol (à cause de la chaleur) alors il enlevait son vêtement et se prosternait dessus. [Al-Bukhari, Sahih, vol. 2, livre 22, no. 299]
Selon ce hadith seulement dans ces circonstances exceptionnelles le Prophète (saw) et ses Compagnons se prosternaient sur un vètement.
Le Prophète (saw) utilisait aussi une Khumra sur laquelle il posait son front lors de la prosternation. D’après Maymuna : L’envoyé d’ Allah priait sur une Khumra. [Al-Bukhari, Sahih , vol. 1, livre 8, no. 378] Selon al-Shawkani, un fameux savant Sunnite, plus de dix Compagnons du Prophète (saw) ont relaté dans leurs récits sa prosternation sur une Khumrah. Et il rapporte la liste des sources Sunnites citant ces hadiths qui comprend Sahih Muslim, Sahih al-Tirmidhi, Sunan Abu Dawud, Sunan al-Nasa’i et beaucoup d’autres. [Al-Shawkani, Nayl al-Awtar , Chapitre Prostration sur la Khumrah, vol. 2, p. 128]

Alors qu’est-ce qu’une khumrah ?

une petite natte de paille juste assez grande pour la figure et les mains lors des prosternations de la prière. [Al-Bukhari, Sahih, vol. 1, livre 8, no. 376 ]
Ibn al-’Athir, un autre éminent savant Sunnite, dans son Jami al-’Usul a écrit : « La Khumra est [comme] ce qu’utilisent les Chiites de notre époque pour se prosterner. » [Ibn al-’Athir, Jami’ al-Usul, (Cairo, 1969), vol. 5, p. 467] « La Khumra est une petite natte faite de fibres de palmier ou autre…et c’est comme ce dont les Chiites se servent pour se prosterner. » [Talkhis al-Sihah, p. 81]

Mais pourquoi la terre de Karbala ?

Les caractèristique spéciales du terrain de Karbala (Irak) étaient connues et firent l’objet d’une attention particulière au temps du Prophète (saw) ainsi qu’aux temps plus anciens : Umm Salama a dit : J’ai vu Hussayn (as) assis sur les genoux de son grand-père, le Prophète (saw), qui avait un bloc rouge de terre dans sa main. Le Prophète (saw) l’embrassait et pleurait à chaudes larmes. Je lui ai demandé quelle était cette terre ? Le Prophète (saw) a dit : « Gabriel m’a informé que mon fils, Hussayn, sera assassiné en Irak. Il m’a rapporté cette terre de ce pays. Je pleure pour la souffrance qui va ètre infligée à mon Hussayn. »Alors le Prophète (saw) posa l’argile dans la main de Umm Salama et lui dit : « Quand tu verras cette terre se transformer en sang tu saura que mon Hussayn aura été massacré. » Umm Salama la garda dans une bouteille et la surveilla jusqu’à ce qu’elle vit le jour d’Ashura, 10 Muharram 61 A.H., qu’elle s’était transformée en sang. Alors elle su que Hussayn bin Ali était tombé martyr. [al-Hakim, al-Mustadrak, vol. 4, p. 398] [al-Dhahabi, Siyar a`lam al-nubala’, vol. 3, p. 194] [Ibn Kathir, al-Bidayah wa’l-nihayah, vol. 6, p. 230] [al-Suyuti, Khasa’is al-kubra, vol. 2, p. 450 ; Jam` al-Jawami, vol. 1, p. 26] [Ibn Hajar al-Asqalani, Tahdhib al-tahdhib , vol. 2, p. 346]
’Ali ibn Abi Talib (as), passa par Karbala après la bataille de Siffin. Il prit une poignée de son sol et s’écria : ’Ah, ah, à cet endroit des hommes se feront massacrés, et entreront au paradis sans jugement !’ [Ibn Hajar al-Asqalani, Tahdhib al-tahdhib , vol. 2, p. 348]
Les Musulmans Chiites préfèrent se prosterner sur un petit bloc de terre, appellé Turbah, qui est habituellement constitué d’argile du sol de Kerbala en Irak.

Pendant longtemps les Chiites ont gardé cette terre avec eux. Puis,craignant qu’elle puisse être souillée,ils la malaxèrent en petites plaques ou morceaux,que maintenant on appelle « mohr » ou « Turbah ». Pendant les prières nous nous y prosternons non pas par obligation mais en raison de son caractère particulier. D’autre part, quand nous ne sommes pas en présence d’un sol pur, nous pouvons nous prosterner sur une terre propre, ou quelquechose qui en tire son origine.
Il est dommage que certaines personnes malveillantes soutiennent que les Chiites idolâtrent des pierres ou qu’ils idolâtrent Hussayn (a). La vérité est que nous adorons seulement Allah en nous prosternant sur la Turbah, et non pas pour elle. Et nous n’avons jamais idolâtrés Imam Hussayn, Imam Ali, ou le Prophète Muhammad (s). Nous adorons seulement Allah, et c’est en accord avec la volonté d’Allah que nous nous prosternons seulement sur une terre pure.

Commenter l'article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués par un *


Qui sommes-nous ?

Le site al-imane.com est un espace religieux musulman basé sur l’école des Ahl-ul-Bayt (les Gens de la Demeure prophétique). ALLAH dit dans le Saint Coran : « O vous, les Gens de la Demeure ! Allah veut seulement éloigner de vous la souillure, et vous purifier totalement. » (Sourate al-Ahzâb, 33 : 33). ALLAH dit également : « Dis : Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n’est votre amour envers les Proches. »

CONTACT

Aide