Forum al-imane.com

Enregistrez un compte gratuit aujourd'hui pour devenir membre de la communauté chiite francophone! Une fois connecté, vous pourrez participer en ajoutant vos propres sujets, messages et commentaires, mais aussi poser vos propres questions. Tout cela dans un cadre conviviale et fraternel.

La Taqiyah (dissimulation de protection)

Bien souvent, certaines personnes malintentionnées se permettent d’attaquer les chiites sur le principe Islamique de la « Taqiyah » que nous pourrions traduire par « Dissimulation de protection« . Ils disent par exemple : « Concernant la Taqiyah, les sunnites ne rejettent pas ce concept à la base. Cependant nous n’acceptons pas les idées chiites comme quoi ‘La taqiyah serait les neuf dixièmes de la religion ni même un acte recommandé.‘ »

Cheikh al Ansari, qui est un très grand Savant Chiite dit au sujet de la Taqiyah, dans son ouvrage Al-Taqiyah, page n°37 : « Et ce qui est entendu ici (par Taqiyah) est le fait de se préserver du mal des autres en disant une parole ou en commettant un acte contraire à la vérité. »

Cette base islamique existe tout aussi bien dans le sunnisme que dans le chiisme, il n’y a aucune contradiction sur cette question, seuls les moins instruits sont ignorants de cette réalité facilement vérifiable. Le problème de certains sunnites serait donc ce fameux hadith « La taqiyah, c’est neuf dixièmes de la religion« . Sans discuter de la chaîne de transmission du Hadith… Examinons plutôt celui-ci. Que voudrait dire ce Hadith et pourquoi accorder une telle importance de la « taqiyah » dans la vie du musulman chiite ?

Pas besoin d’être un Historien de grande renommée pour bien vite constater que depuis la mort du Messager d’ALLAH (jjl), les partisans d’Ali (as) ont toujours été particulièrement persécutés par tous les pouvoirs en place qui craignaient de voir leurs légitimités remises en question. ‘Ali ibnou Abi Taleb (as) fut d’ailleurs la première victime de cette persécution nauséabonde quand Abou Bakr ordonna à Omar ibn Khattab de se rendre chez ‘Ali (as) pour l’obliger à lui prêter allégeance, avec l’ordre de brûler sa maison avec tous ses occupants s’il s’y refusait. Ceci est relaté dans de nombreux livres d’Histoire « sunnites » et confirmé par Ahmad ibn Hanbal lui-même qui n’aimait pas parler de cette question, mais il confirme bien qu’Abou Bakr avait donné l’ordre de combattre ‘Ali (as) (voir le scan) !!!

Sources :

« Et c’est ainsi se sont abstenu de prêter allégeance à Abou Bakr : Abou Soufyan du clan de Banou Omayya, Abou Bakr a envoyé alors Omar Ibn Khattab chez Ali (as) et ceux qui étaient avec lui pour les faire sortir de la maison de Fatima « ra » et celle-ci a dit : Où vas tu ô Ibn Khattab? Est tu venu pour brûler notre maison? Il a dit : Oui, ou alors vous faîtes comme la Oumma a fait. » Al_Moukhatçar fi Akhbari al_Bachar, de Abi Al_Fida, page 107

« Ceux qui sont abstenu de prêter allégeance à Abou bakr sont : Ali (as), Al Abbas, Azubayr et Sa’ad Ibn ‘Ubada, en ce qui concerne Ali (as), Al Abbas et Azubayr, ils sont restés dans la maison de Fatima jusqu’à ce que Abou Bakr leur envoi Omar Ibn Al Khattab pour les faire sortir de la maison de Fatima, et il(Abou Bakr) lui (Omar) dit : S’ils refusent combat les. Il vint alors avec un brandon(Bouquet de paille enflammé) pour brûler sur eux la maison, Fatima lui a fait face et a dit : Ô Ibn Khattab, es tu venu pour bruler notre maison? Il répondit : Oui, ou alors fîtes comme la Oummma a fait( Rentrer dans quoi la Oumma est rentré, c’est-à-dire prêter ammégeance à Abou Bakr). » Al ‘iqd Al-Farid, de Ibnou Abdi Rabbih Al-Andaloussi, page 573

La communauté chiite est certainement celle qui a été la plus opprimée et persécutée de toute l’Histoire par les hypocrites et les tyrans de toutes les époques. Une véritable propagande à grande échelle à toujours été orchestrée par les gouverneurs totalement apeurés à l’idée de perdre leur légitimité et surtout leur pouvoir. Les chiites ont toujours été attaqué dans leurs prières, dans leur jeûne, dans leur pèlerinage, dans leur ‘oumra, etc. non pas par des non-musulmans ce qui serait compréhensible, mais par des membres radicalisés de leur propre communauté. Certains parmi ces « musulmans » n’ont même pas hésité à massacrer Houssein (as), le petit-fils aimé du Messager d’ALLAH (jjl) avec les membres de sa famille ! Quel avait été son crime ? Avoir défié l’illégitimité de Yazid fils de Mou’awiyah historiquement connu pour sa débauche, que la malédiction d’ALLAH (jjl) soit sur lui.

L’islam accorde donc une très grande importance à la sécurité des croyants et surtout à la sécurité de leur foi. C’est la raison pour laquelle, les musulmans chiites ont toujours été plus enclin à recourir à la Taqiyah « dissimulation de protection » au sein même de sa propre communauté afin de se préserver sa foi et son intégrité. Sachant cela, il n’y a pas lieu d’être étonné que la taqiyah puisse représenter neuf dixièmes de la religion car l’islam n’exige absolument pas à ses adeptes de sacrifier leur vie inutilement qu’il soit chiite ou sunnite. Bien au contraire, le musulman se doit de préserver sa vie afin de pouvoir continuer à propager le véritable message de l’islam, celui du Prophète (saw) et des Ahloul Bayt. La vie du musulman est particulièrement précieuse et se doit d’être préservée.

En conclusion :

La taqiyah est le devoir de cacher sa foi en cas de menace pour l’intégrité physique ou morale d’un musulman. Elle fut instaurée, non pas par les chiites, mais bien par ALLAH (jjl) et Son Messager aux premiers temps de l’Islam lors des persécutions à la Mecque. Le célèbre compagnon ‘Ammâr ibn Yasser fut torturé et ses parents exécuté sous ses yeux, c’est alors qu’il abjurera sa foi par la bouche et non par le coeur afin de préserver sa vie. Emplit d’amertume, il avoua en larmes son acte au Messager d’ALLAH (jjl) et c’est alors que le verset fut révélé : « Celui qui renie Dieu après avoir cru – sauf celui qui le fait par contrainte et dont le coeur reste ferme dans la foi (…) la colère de Dieu est sur lui et un terrible châtiment l’atteindra ». (Sourate Al-Nahl, 16: 106). Il essuya les larmes sur le visage de ‘Ammâr et le consola en lui disant: «Tu n’es pas coupable, s’ils t’y ont forcé». Ceci est relaté dans absolument tous les livres d’Histoire sunnites !
 
Dernière édition:
al-imane.com

La Taqiyah (dissimulation de protection)

  • Auteur de la discussion Adil
  • Date de début

Heures des prières