Forum al-imane.com

Enregistrez un compte gratuit aujourd'hui pour devenir membre de la communauté chiite francophone! Une fois connecté, vous pourrez participer en ajoutant vos propres sujets, messages et commentaires, mais aussi poser vos propres questions. Tout cela dans un cadre conviviale et fraternel.

La question de la nécessité de suivre le Groupe majoritaire

Nos frères sunnites aiment se rassurer en s’imaginant faire partie du « groupe sauvé » de par leur appartenance au « groupe majoritaire »et ainsi se couper de toute obligation de poursuivre leur recherche de la vérité.

Ceci est dû aux enseignements de leurs savants qui disent par exemple : « As-Sawad al-Azam (la masse), c’est à dire la majorité des musulmans, sont sur la voie des fuqahas (spécialistes de la jurisprudence musulmane). Ceux qui s’écartent de leur chemin brûleront dans le feu de l’Enfer. O croyants! Suivez l’unique groupe qui est protégé contre l’enfer! Et ce groupe est celui que l’on appelle « Ahlou as-Sunna wa-l’Jamâ’ah ». En effet, l’aide, la protection et l’orientation d’Allâh, sont pour les adeptes de ce groupe, et Son courroux et Son châtiment sont pour ceux qui se séparent de ce groupe. Aujourd’hui, ce groupe de Salut se réunit dans les quatre écoles (Madhhabs). » Source : Sayyid Ahmad Allamah at-Tahtawi

Ce savant parmi d’autres, base sa conviction erronée sur une multitude de Hadiths que l’on retrouve dans certains des corpus sunnites :

  • « En vérité ma communauté ne s’accordera jamais sur l’égarement. A chaque foisque vous assistez
    à un désaccord, accrochez vous fermement au groupe le plus large » Rapporté par Ibn Majah dans ses Sunans
  • « Suivez la voie du plus large groupe de musulmans! Car celui qui s’écarte de ce groupe sera
    envoyé en enfer! » Rapporté par Ibn Majah
  • « Et lorsque vous verrez beaucoup de divergences, attachez-vous alors
    à la grande majorité » Ibn Hajar al-‘Asqalaniy dans Fathou l-Bari
  • Etc.
Mais qu’en est-il de la dure réalité ?

Le fait d’appartenir à une certaine majorité est-il une garantie de suivre le droit chemin de la vérité et de la bonne guidance ?


Réponse :

Il est facile de constater que l’ensemble des Hadith cités par nos frères sunnites ne proviennent pas de leurs sources les plus « authentiques » que sont Sahih Boukhari et Sahih Mouslim, mais uniquement par des rapporteurs tels que Ibn Majah, Ibn Hajar al-‘Asqalaniy, at-Tirmidhi, Al-Hakim, Al-Bayhaqi, Ahmad, Abou Daoud, at-Tabarani et an-Naysaburi.

Étonnant qu’une règle aussi fondamentale du sunnisme ne soit jamais relaté dans aucune des deux plus grandes références sunnites, bien que cela ne constitue pas un argument scientifique de non-recevabilité, nous sommes d’accord.

Allons voir ce que dit le Coran à ce sujet :

  • « Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t’égareront du sentier d’Allah: ils ne suivent que
    la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges » [Sourate Al-An’aam : 116]
  • « Mais beaucoup de gens ne savent pas. » [Sourate Al-A’raaf : 187]
  • Etc.
Voici donc une preuve Coranique Divine que le principe de majorité n’existe pas en Islam. Il n’est ni un gage de vérité, ni celui d’une bonne guidance, bien au contraire. Le premier verset dit clairement qu’obéir à la majorité de ceux qui sont sur terre mène assurément vers l’égarement et le mensonge.

Le second verset va même plus loin car il décrète que la majorité des gens sont ignorants.

Comment alors imaginer que le Messager d’ALLAH (qse) aurait pu se porter garant du principe de majorité « As-Sawad al-Azam » pour atteindre la vérité absolue et la bonne guidance ?

La vérité prouvée est qu’en Islam, la balance n’a jamais été définie sur un équilibre « majorité/minorité » mais uniquement sur le principe de « vérité/mensonge ». Celui qui est sur la vérité, même s’il est seul, est le seul dans le vrai.

Il est d’ailleurs logiquement ridicule de seulement croire qu’en Islam, il suffirait à chaque fois de suivre le plus grand nombre pour être sûr d’être dans le vrai. Cela n’est ni une conception Islamique, ni une conception scientifiquement valable, ni une conception logique.

Chaque jour passé sur terre, le musulman doit remettre en question ses acquis à la lumière de l’apprentissage et de la connaissance. Le Jour où il sera jugé, il sera interrogé sur la nature de ces choix et de la voie qu’il aura suivie et dire ce Jour-là à ALLAH (qse), j’ai fait comme les autres, ne sera pas de bon augure.

Une preuve supplémentaire, dans l’Histoire des premières nations, ALLAH (qse) nous informe que seuls une infime minorité était sur la vérité : « Or, ceux qui avaient cru avec lui étaient peu nombreux. » [Sourate Houd : 40]

A la lumière de ces versets Coraniques, il est facile de conclure qu’il s’agit d’une invention et que ceux qui rapportèrent ces faux Hadiths, ne l’ont pas fait ou alors l’on fait sous la menace à la demande de certains gouverneurs hypocrites qui ne recherchaient que le pouvoir et les richesses de ce bas monde. Ils avaient besoin que les « musulmans » restent prisonniers d’une certaine conformité religieuse qui ne mettrait pas en péril la légitimité de leur autorité.

Et qu’est-ce qui aurait pu mettre en péril la légitimité de leur autorité à l’époque où fut inventé ces Hadith totalement en contradiction avec les versets du Coran ?

La réponse est évidente, voyons la parole du Messager d’ALLAH au travers d’un Hadith dont l’authenticité n’a jamais été contestée par aucun Savant sunnite. Ce Hadith fut rapporté par des chaînes multiples et ininterrompues de transmetteurs dignes de foi et dans de nombreuses versions avec de minimes variations, par les plus grandes sommités en matière de Hadith, tels que :

  • Moslim, as-Sahîh, vol.4, p.1873-1874, Kitâb fadâ’il as-sahâba, bâb min fadâ’il ‘Alî, had. 2408;
  • Tirmidhî (Sonan, vol.5, p.662, had.3786), d’après Djâbir Ibn ‘Abd Allâh
  • Ibn Hanbal (Mosnad, vol.3, p.59, had.11578; Fadâ’ilo s-sahâba, vol.2, p.585, had.990)
  • at-Tabarânî (al-Mo’djam al-kabîr, vol.3, p.65-66, had.2678)
  • Ibn Abî ‘Asim (As-Sonna, v.2 p.645, had.1553)
  • Hakim Naysaburi, al-Mustadrak ‘alâ s-sahîhayn (avec en bas de page le Talkhîs al-mostadrak de Dhababî), vol.3, p.109, 110, 148, 533;
  • Ibn Kathir, Tafsîr, en commentaire de Cor. 42.23, et al-Bidâya wa n-nihâya, vol.5, p.209; etc.
  • Etc.
Voici le Hadith en question, particulièrement révélateur d’une autre voie que beaucoup voudraient voir disparaître mais qui par la force d’ALLAH, reste bien présente dans les corpus pour que chacun puisse découvrir une tout autre réalité :

سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول يا أيها الناس إني قد تركت فيكم ما إن أخذتم به فلن تضلوا بعدي الثقلين وأحدهما أكبر من الآخر كتاب الله حبل ممدود من السماء إلى الأرض وعترتي أهل بيتي وإنهما لن يتفرقا حتى يردا علي الحوض

Traduction: J’ai entendu le Messager de Dieu, Dieu le bénisse et lui donne la Paix, dire: « O vous, les gens, en vérité j’ai laissé parmi vous ce grâce à quoi vous ne vous égarerez pas après moi si vous vous en saisissez: les deux trésors (ath-thiqlayn), l’un étant plus grand que l’autre; le Livre de Dieu, une corde tendue entre le ciel et la terre, et ma famille, les gens de ma demeure. En vérité, ces deux-là ne se sépareront pas jusqu’à ce qu’ils viennent me rejoindre au bassin [paradisiaque]. »

Ainsi dans ce Hadith unanimement reconnu authentique au plus haut point, le Messager d’ALLAH présente la voie à suivre pour « ne pas s’égarer après la mort du Prophète » et accéder au « bassin [paradisiaque] ».

Quelle est cette voie ?

« Les deux trésors (ath-thiqlayn), l’un étant plus grand que l’autre; le Livre de Dieu, une corde tendue entre le ciel et la terre, et ma famille, les gens de ma demeure. [Ahloul Bayti – أهل بيتي] »

Cette voie implique donc le devoir de suivre les gens de la demeure du Prophète en tant que voie indissociable à celle du Saint Coran.

Cette voie présentée par le Messager d’ALLAH est elle celle reconnue par «As-Sawad al-Azam (la masse), c’est-à-dire la majorité des musulmans, sont sur la voie des fuqahas (spécialistes de la jurisprudence musulmane).» ?

Absolument pas et non seulement ils ne la reconnaissent pas alors qu’elle est pourtant très clairement présentée par le Messager d’ALLAH, sans aucune possibilité de pouvoir contester ce Hadith, mais en plus ils inventent une nouvelle voie pour tromper les musulmans. Ils enseignent dans les écoles, les universités et les mosquées qu’il faut suivre : «Le Livre de Dieu et ma sounnah», alors qu’il n’existe nulle part le moindre Hadith contenant ces propos «Le Livre de Dieu et ma sounnah» dans les neuf principales références sunnites en matière de Hadith qui sont :

  1. Sahih al-Bukhari
  2. Sahih Muslim
  3. Al-Muwatta
  4. Musnad Ahmad ibn Hanbal
  5. Sunan al-Darimi
  6. Sunan Abi Dawood
  7. Sunan al-Tirmidhi
  8. Sunan ibn Majah
  9. Al-Sunan al-Sughra
Par contre il est mentionné dans pratiquement tous ces livres le commandement de suivre « Le Livre de Dieu et les gens de ma demeure. Kitab ALLAH wa Ahloul Bayti – أهل بيتي » et je défie tous nos frères sunnites de pouvoir nous présenter un seul hadith contenant la formule « Le Livre de Dieu et ma sounnah » dans l’une des neufs principales références sunnites en matière de Hadith.

Voici bien la preuve que le sunnisme fut et reste manipulé politiquement jusqu’à nos jours et que non, le fait de suivre la masse n’est en aucun cas une garantie de vérité et de bonne guidance. Seul un esprit lucide, sincère, logique et objectif sera capable de faire la différence et de se diriger vers les vraies injonctions Coraniques et Prophétiques pourtant vérifiables, en lieu et place d’une certaine propagande erronée de masse.

« Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t’égareront du sentier d’Allah: ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges » [Sourate Al-An’aam : 116]

Que la Prière soit sur Mouhammad et sa famille purifiée.

Qu’IL nous guide vers le chemin droit, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

Source : al-imane.com
 
Dernière édition:
al-imane.com

La question de la nécessité de suivre le Groupe majoritaire

  • Auteur de la discussion Adil
  • Date de début
#2
Salamoun'alaykom

Allah sw dit dans le saint coran:

" أَمْ تَحْسَبُ أَنَّ أَكْثَرَهُمْ يَسْمَعُونَ أَوْ يَعْقِلُونَ ۚ إِنْ هُمْ إِلَّا كَالْأَنْعَامِ ۖ بَلْ هُمْ أَضَلُّ سَبِيلًا "

" Ou bien penses-tu que la plupart d'entre eux entendent ou comprennent? Ils sont plutôt comparables à des bestiaux, et sont même plus égarés encore" (Al-Furqân: 44)

Allah sw déclare que la majorité des gens est plus égarée que du bétail. En effet, lorsqu'on montre aux bêtes le chemin à suivre elles l'empruntent et suivent ainsi la route sans dévier, alors que la plupart des humains sont invités par les prophètes à suivre la bonne voie mais s'obstinent dans leur refus.

Ce verset montre à quel point la majorité de ceux qui entouraient le prophète saw ne sont pas du tout comme certains livres de l'histoire essayent de nous présenter.
 
#3
[JUSTIFY_TEXT]Nos frères sunnites aiment se rassurer en s’imaginant faire partie du « groupe sauvé » de par leur appartenance au « groupe majoritaire »et ainsi se couper de toute obligation de poursuivre leur recherche de la vérité.

Ceci est dû aux enseignements de leurs savants qui disent par exemple : « As-Sawad al-Azam (la masse), c’est à dire la majorité des musulmans, sont sur la voie des fuqahas (spécialistes de la jurisprudence musulmane). Ceux qui s’écartent de leur chemin brûleront dans le feu de l’Enfer. O croyants! Suivez l’unique groupe qui est protégé contre l’enfer! Et ce groupe est celui que l’on appelle « Ahlou as-Sunna wa-l’Jamâ’ah ». En effet, l’aide, la protection et l’orientation d’Allâh, sont pour les adeptes de ce groupe, et Son courroux et Son châtiment sont pour ceux qui se séparent de ce groupe. Aujourd’hui, ce groupe de Salut se réunit dans les quatre écoles (Madhhabs). » Source : Sayyid Ahmad Allamah at-Tahtawi

Ce savant parmi d’autres, base sa conviction erronée sur une multitude de Hadiths que l’on retrouve dans certains des corpus sunnites :

  • « En vérité ma communauté ne s’accordera jamais sur l’égarement. A chaque foisque vous assistez
    à un désaccord, accrochez vous fermement au groupe le plus large » Rapporté par Ibn Majah dans ses Sunans
  • « Suivez la voie du plus large groupe de musulmans! Car celui qui s’écarte de ce groupe sera
    envoyé en enfer! » Rapporté par Ibn Majah
  • « Et lorsque vous verrez beaucoup de divergences, attachez-vous alors
    à la grande majorité » Ibn Hajar al-‘Asqalaniy dans Fathou l-Bari
  • Etc.
Mais qu’en est-il de la dure réalité ?

Le fait d’appartenir à une certaine majorité est-il une garantie de suivre le droit chemin de la vérité et de la bonne guidance ?


Réponse :

Il est facile de constater que l’ensemble des Hadith cités par nos frères sunnites ne proviennent pas de leurs sources les plus « authentiques » que sont Sahih Boukhari et Sahih Mouslim, mais uniquement par des rapporteurs tels que Ibn Majah, Ibn Hajar al-‘Asqalaniy, at-Tirmidhi, Al-Hakim, Al-Bayhaqi, Ahmad, Abou Daoud, at-Tabarani et an-Naysaburi.

Étonnant qu’une règle aussi fondamentale du sunnisme ne soit jamais relaté dans aucune des deux plus grandes références sunnites, bien que cela ne constitue pas un argument scientifique de non-recevabilité, nous sommes d’accord.

Allons voir ce que dit le Coran à ce sujet :

  • « Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t’égareront du sentier d’Allah: ils ne suivent que
    la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges » [Sourate Al-An’aam : 116]
  • « Mais beaucoup de gens ne savent pas. » [Sourate Al-A’raaf : 187]
  • Etc.
Voici donc une preuve Coranique Divine que le principe de majorité n’existe pas en Islam. Il n’est ni un gage de vérité, ni celui d’une bonne guidance, bien au contraire. Le premier verset dit clairement qu’obéir à la majorité de ceux qui sont sur terre mène assurément vers l’égarement et le mensonge.

Le second verset va même plus loin car il décrète que la majorité des gens sont ignorants.

Comment alors imaginer que le Messager d’ALLAH (qse) aurait pu se porter garant du principe de majorité « As-Sawad al-Azam » pour atteindre la vérité absolue et la bonne guidance ?

La vérité prouvée est qu’en Islam, la balance n’a jamais été définie sur un équilibre « majorité/minorité » mais uniquement sur le principe de « vérité/mensonge ». Celui qui est sur la vérité, même s’il est seul, est le seul dans le vrai.

Il est d’ailleurs logiquement ridicule de seulement croire qu’en Islam, il suffirait à chaque fois de suivre le plus grand nombre pour être sûr d’être dans le vrai. Cela n’est ni une conception Islamique, ni une conception scientifiquement valable, ni une conception logique.

Chaque jour passé sur terre, le musulman doit remettre en question ses acquis à la lumière de l’apprentissage et de la connaissance. Le Jour où il sera jugé, il sera interrogé sur la nature de ces choix et de la voie qu’il aura suivie et dire ce Jour-là à ALLAH (qse), j’ai fait comme les autres, ne sera pas de bon augure.

Une preuve supplémentaire, dans l’Histoire des premières nations, ALLAH (qse) nous informe que seuls une infime minorité était sur la vérité : « Or, ceux qui avaient cru avec lui étaient peu nombreux. » [Sourate Houd : 40]

A la lumière de ces versets Coraniques, il est facile de conclure qu’il s’agit d’une invention et que ceux qui rapportèrent ces faux Hadiths, ne l’ont pas fait ou alors l’on fait sous la menace à la demande de certains gouverneurs hypocrites qui ne recherchaient que le pouvoir et les richesses de ce bas monde. Ils avaient besoin que les « musulmans » restent prisonniers d’une certaine conformité religieuse qui ne mettrait pas en péril la légitimité de leur autorité.

Et qu’est-ce qui aurait pu mettre en péril la légitimité de leur autorité à l’époque où fut inventé ces Hadith totalement en contradiction avec les versets du Coran ?

La réponse est évidente, voyons la parole du Messager d’ALLAH au travers d’un Hadith dont l’authenticité n’a jamais été contestée par aucun Savant sunnite. Ce Hadith fut rapporté par des chaînes multiples et ininterrompues de transmetteurs dignes de foi et dans de nombreuses versions avec de minimes variations, par les plus grandes sommités en matière de Hadith, tels que :

  • Moslim, as-Sahîh, vol.4, p.1873-1874, Kitâb fadâ’il as-sahâba, bâb min fadâ’il ‘Alî, had. 2408;
  • Tirmidhî (Sonan, vol.5, p.662, had.3786), d’après Djâbir Ibn ‘Abd Allâh
  • Ibn Hanbal (Mosnad, vol.3, p.59, had.11578; Fadâ’ilo s-sahâba, vol.2, p.585, had.990)
  • at-Tabarânî (al-Mo’djam al-kabîr, vol.3, p.65-66, had.2678)
  • Ibn Abî ‘Asim (As-Sonna, v.2 p.645, had.1553)
  • Hakim Naysaburi, al-Mustadrak ‘alâ s-sahîhayn (avec en bas de page le Talkhîs al-mostadrak de Dhababî), vol.3, p.109, 110, 148, 533;
  • Ibn Kathir, Tafsîr, en commentaire de Cor. 42.23, et al-Bidâya wa n-nihâya, vol.5, p.209; etc.
  • Etc.
Voici le Hadith en question, particulièrement révélateur d’une autre voie que beaucoup voudraient voir disparaître mais qui par la force d’ALLAH, reste bien présente dans les corpus pour que chacun puisse découvrir une tout autre réalité :

سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول يا أيها الناس إني قد تركت فيكم ما إن أخذتم به فلن تضلوا بعدي الثقلين وأحدهما أكبر من الآخر كتاب الله حبل ممدود من السماء إلى الأرض وعترتي أهل بيتي وإنهما لن يتفرقا حتى يردا علي الحوض

Traduction: J’ai entendu le Messager de Dieu, Dieu le bénisse et lui donne la Paix, dire: « O vous, les gens, en vérité j’ai laissé parmi vous ce grâce à quoi vous ne vous égarerez pas après moi si vous vous en saisissez: les deux trésors (ath-thiqlayn), l’un étant plus grand que l’autre; le Livre de Dieu, une corde tendue entre le ciel et la terre, et ma famille, les gens de ma demeure. En vérité, ces deux-là ne se sépareront pas jusqu’à ce qu’ils viennent me rejoindre au bassin [paradisiaque]. »

Ainsi dans ce Hadith unanimement reconnu authentique au plus haut point, le Messager d’ALLAH présente la voie à suivre pour « ne pas s’égarer après la mort du Prophète » et accéder au « bassin [paradisiaque] ».

Quelle est cette voie ?

« Les deux trésors (ath-thiqlayn), l’un étant plus grand que l’autre; le Livre de Dieu, une corde tendue entre le ciel et la terre, et ma famille, les gens de ma demeure. [Ahloul Bayti – أهل بيتي] »

Cette voie implique donc le devoir de suivre les gens de la demeure du Prophète en tant que voie indissociable à celle du Saint Coran.

Cette voie présentée par le Messager d’ALLAH est elle celle reconnue par «As-Sawad al-Azam (la masse), c’est-à-dire la majorité des musulmans, sont sur la voie des fuqahas (spécialistes de la jurisprudence musulmane).» ?

Absolument pas et non seulement ils ne la reconnaissent pas alors qu’elle est pourtant très clairement présentée par le Messager d’ALLAH, sans aucune possibilité de pouvoir contester ce Hadith, mais en plus ils inventent une nouvelle voie pour tromper les musulmans. Ils enseignent dans les écoles, les universités et les mosquées qu’il faut suivre : «Le Livre de Dieu et ma sounnah», alors qu’il n’existe nulle part le moindre Hadith contenant ces propos «Le Livre de Dieu et ma sounnah» dans les neuf principales références sunnites en matière de Hadith qui sont :

  1. Sahih al-Bukhari
  2. Sahih Muslim
  3. Al-Muwatta
  4. Musnad Ahmad ibn Hanbal
  5. Sunan al-Darimi
  6. Sunan Abi Dawood
  7. Sunan al-Tirmidhi
  8. Sunan ibn Majah
  9. Al-Sunan al-Sughra
Par contre il est mentionné dans pratiquement tous ces livres le commandement de suivre « Le Livre de Dieu et les gens de ma demeure. Kitab ALLAH wa Ahloul Bayti – أهل بيتي » et je défie tous nos frères sunnites de pouvoir nous présenter un seul hadith contenant la formule « Le Livre de Dieu et ma sounnah » dans l’une des neufs principales références sunnites en matière de Hadith.

Voici bien la preuve que le sunnisme fut et reste manipulé politiquement jusqu’à nos jours et que non, le fait de suivre la masse n’est en aucun cas une garantie de vérité et de bonne guidance. Seul un esprit lucide, sincère, logique et objectif sera capable de faire la différence et de se diriger vers les vraies injonctions Coraniques et Prophétiques pourtant vérifiables, en lieu et place d’une certaine propagande erronée de masse.

« Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t’égareront du sentier d’Allah: ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges » [Sourate Al-An’aam : 116]

Que la Prière soit sur Mouhammad et sa famille purifiée.

Qu’IL nous guide vers le chemin droit, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.[/JUSTIFY_TEXT]


Source : al-imane.com
Salam alékoum,

Très bon texte.

"41. Nous fîmes d'eux des dirigeants qui appellent les gens au Feu. Et au Jour de la Résurrection ils ne seront pas secourus." (Sourate 28)

"103. Dis: "Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en oeuvres?

104. Ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imaginent faire le bien.

105. Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines". Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection." (Sourate 18)

Barak Allahou fik.
 

Heures des prières