Sistani, Khamenei : Le Duel des « Ayatollah ».

Avicenne88

Membre
Membre
#2
Wa aleikoum salam,

Site clairement anti-Irannien. Après avoir lu en diagonale le texte, ce que je peux en tirer c'est que l'auteur cherche à donner l'impression qu'il y a actuellement une lutte au plus haut niveau entre les deux principaux marja à savoir l'ayatollah Khamenei et l'ayatollah Sistani. Le texte est bien écrit ce qui peut influencer beaucoup le lecteur.
S'il y a une lutte actuellement, ça doit être entre les partisans de la Vilayat-e Faqih représenté par l'ayatollah Khamenei et de la Shirazia représenté par l'ayatollah Sadiq Hussaini Shirazi.
Sachant de Muqtada al-Sadr est proche de Shirazi, il ne faut pas s'étonner qu'il profite de cette ascension politique pour augmenter leur pouvoir et lutter encore plus contre l'Iran.
L'ayatollah Sistani est pour le moment au milieu et il reste assez passif, avec quelques déclarations plus ou moins importantes. Donc le mettre dans un quelconque combat politique ou idéologique avec l'ayatollah Khamenei est erroné de manière volontaire ou involontaire.

Salam
 

Albatoul

Administration
Administration
#3
L'ayatollah Sistani est pour le moment au milieu et il reste assez passif, avec quelques déclarations plus ou moins importantes. Donc le mettre dans un quelconque combat politique ou idéologique avec l'ayatollah Khamenei est erroné de manière volontaire ou involontaire.

Salam
Salamoun'alahkom

Comment peuvent-il parler d'un combat politique entre les deux marjaa alors que le rôle de l'Iran sous l'égide de l'ayatollah sayed Khamanei a été indéniable dans l’élimination de Daech dans les deux pays: l'Iraq et la Syrie ?
 

Avicenne88

Membre
Membre
#4
En gros, il critique la Vilayat-e Faqih et accuse l'ayatollah Khamenei de vouloir s'accaparer de Najaf pour étendre son influence en Irak, et que cela entraîne actuellement des tensions.

Ce que raconte l'auteur est faux. Le but du texte est de tromper les chiites. L'ayatollah Khamenei et l'ayatollah Sistani ont peut-être une méthodologie différente mais ils mènent un même combat.
 
Dernière édition:

Rachik

Membre
Membre
#5
Salâm,

J'ai lu également cet article en diagonal. Il est très long et n'apporte rien que nous ne sachions déjà.
Son intérêt réside plus dans le fait qu'il se veut un écrit argumenté qui se prononce de façon très défavorable contre l'imam Khamenei, qu'Allah lui accorde longue vie.
Il est n'est pas utile de rentrer dans les méandres de cette argumentation qui a pour but de multiplier encore plus les lignes de fractures qui peuvent se faire au sein du Chiisme.

Il existe de toute évidence des tensions et des rencoeurs, mais il ne faut pas en exagérer l'intensité, même si la portée en est plus grande qu'on le croit.

Je ne veux pas contribuer à amplifier les tensions mais ceci n'empêche pas d'avoir ses propres convictions.
La mienne est qu'il faut un Guide digne de ce nom pour tous les Chiites. ça n'est perçu aujourd'hui que comme une incongruité (la quête fameuse concorde islamique qu'on ne trouve jamais) mais demain ce sera une question de survie !

Je respecte un ayatollahs tel que Sistani en tant que dignitaire de haut rang et je lui souhaite le meilleur.
Mais très sincèrement je ne comprend pas de quoi des hommes comme Sistani ou Shirazi tiennent leur aura... Où plutôt je pense qu'ils la tiennent de leur familles, ou de leurs maîtres, et du clientélisme...
On dit souvent que ces gens sont supérieurs à l'imam Khamenei dans leur connaissance du Fiqh...
On a dit qu'ils étaient plus savants que l'Imam Khomeiny lui-même !
Peut-être bien...
Mais moi je n'ai rien lu de Sistani ou de Khoei, son prédécesseur, qui m'ait paru émaner d'un homme supérieur !
Sans vouloir leur manquer de respect, je crois qu'il faut d'autres qualités que d'être capable d'ergoter sur les innombrables usages liés à l'entrée dans des toilettes ou sur la pureté des "cochons" et "chiens" "aquatiques"...
Certes ils n'aspirent pas à la guidance suprême; mais est-ce là une bonne raison pour dénigrer ceux qui en ont la capacité, quand bien même eux en sont parfaitement dépourvue ? Evidemment pas !

L'imam Khamenei a prouvé sa capacité à gouverner : redoutable d'intelligence et très fin manoeuvrier, il sera reconnu un jour comme un des plus grands hommes d'Etat contemporains, et sans aucun doute comme le seul de notre époque, en ce début de 21e siècle !
Au niveau spirituel il n'a rien à envier aux autres : ses écrits et ses discours montrent clairement que l'on a affaire à un homme d'élite !
Il est d'une profondeur que l'on chercherait en vain chez ces détracteurs, en Iran comme en Irak !
Le fait qu'il descende d'une famille moins prestigieuse et connue que les Shirazi n'est certes pas un élément propre à nous dévier de lui, bien au contraire !
C'est un révolutionnaire authentique qui s'est fait tout seul en tant que chef révolutionnaire charismatique ! Il ne s'est pas contenté de reprendre la boutique à Papa et Grand-Papa !
L'Imam Khomeiny, Allah sanctifie son Âme, a choisi le bon successeur, le meilleur !

Qu'ont apporté concrètement des hommes comme Sistani ou Shirazi ? A mon sens peu de choses, surtout en regard d'hommes comme nos bien aimés Khomeiny, Khamenei, Muhammad Baqir al-Sadr, Mortada Motahhari, Mussa al-Sadr, et d'autres encore !
Ils étaient des penseurs profonds et des hommes d'action au plein sens du terme, eux !

Sans la Révolution Islamique d'Iran le Chiisme serait resté quasiment une curiosité provinciale...
Il faut avoir à mon sens une vue complètement étriquée, chauviniste, clanique, provinciale au plus bas niveau, pour préférer le modèle chiite à la mode"irakienne" à celui profondément militant prôné par la Révolution !

Les arguties sans fin du Fiqh me laissent froid. Je ne dénigre pas le Fiqh, mais celui-ci doit être un outil qui rend service aux hommes, pas un moyen pour des hommes médiocres de se distinguer de la masse en démontrant une supériorité religieuse factice, mensongère, boursouflée, parfaitement artificielle et sans fond ! Et c'est bien ce que je pense d'hommes de ces courants de "pensée" réactionnaires et de leur Sunnisme pour Chiites, et de leurs hadiths bidons qu'ils s'évertuent à nous jeter à la face comme des vérités suprêmes, même en dépit du Message coranique !

Il ne faut pas m'en vouloir pour mon ton un peu âpre, mais c'est le coeur qui parle !
Je le répète, je ne cherche pas la division, ni la chicane. Je n'ai rien contre les Shirazi, Sistani & Cie. Qu'ils fassent leurs trucs dans leur coin et qu'ils n'interfèrent pas dans les choses qui les dépassent ! La Nation islamique a besoin d'un Guide unique, pour sa survie, que ça leur plaise ou non !

J'aimerais vraiment que tous les Chiites s'unissent ! J'aimerais que tous les Musulmans s'unissent ! Et que d'autres encore les rejoignent parmi les autres religions !

Mais il faut commencer par le commencement : arrêter de s'aplatir devant des noms et des familles pour suivre l'élite réelle.
A l'heure d'aujourd'hui l'élite réelle est l'imam Khamenei, secondé par une petite élite religieuse, par les Basidji, les Pasdaran, les Hezbollahi et les peuples chiites du monde !

De plus il ne faut pas se faire d'illusion : si le gouvernement islamique iranien tombe, Allah nous en préserve !, nous sommes tous foutus !
Ils ne restera que des Chiites à la Yasser al-Habib et des Chiites à la mode "Intelligence Service", et le Chiisme retombera dans son sommeil !
Mais je sais qu'Allah ne laissera jamais ses partisans et qu'en dépit des épreuves ils vaincront !
Nous n'avons plus qu'à prier pour la longue vie de notre cher imam Khamenei et pour qu'un successeur digne de lui émerge ! Inch'Allah.
 

Sasori

Administration
Administration
#6
Salâm,

J'ai lu également cet article en diagonal. Il est très long et n'apporte rien que nous ne sachions déjà.
Son intérêt réside plus dans le fait qu'il se veut un écrit argumenté qui se prononce de façon très défavorable contre l'imam Khamenei, qu'Allah lui accorde longue vie.
Il est n'est pas utile de rentrer dans les méandres de cette argumentation qui a pour but de multiplier encore plus les lignes de fractures qui peuvent se faire au sein du Chiisme.

Il existe de toute évidence des tensions et des rencoeurs, mais il ne faut pas en exagérer l'intensité, même si la portée en est plus grande qu'on le croit.

Je ne veux pas contribuer à amplifier les tensions mais ceci n'empêche pas d'avoir ses propres convictions.
La mienne est qu'il faut un Guide digne de ce nom pour tous les Chiites. ça n'est perçu aujourd'hui que comme une incongruité (la quête fameuse concorde islamique qu'on ne trouve jamais) mais demain ce sera une question de survie !

Je respecte un ayatollahs tel que Sistani en tant que dignitaire de haut rang et je lui souhaite le meilleur.
Mais très sincèrement je ne comprend pas de quoi des hommes comme Sistani ou Shirazi tiennent leur aura... Où plutôt je pense qu'ils la tiennent de leur familles, ou de leurs maîtres, et du clientélisme...
On dit souvent que ces gens sont supérieurs à l'imam Khamenei dans leur connaissance du Fiqh...
On a dit qu'ils étaient plus savants que l'Imam Khomeiny lui-même !
Peut-être bien...
Mais moi je n'ai rien lu de Sistani ou de Khoei, son prédécesseur, qui m'ait paru émaner d'un homme supérieur !
Sans vouloir leur manquer de respect, je crois qu'il faut d'autres qualités que d'être capable d'ergoter sur les innombrables usages liés à l'entrée dans des toilettes ou sur la pureté des "cochons" et "chiens" "aquatiques"...
Certes ils n'aspirent pas à la guidance suprême; mais est-ce là une bonne raison pour dénigrer ceux qui en ont la capacité, quand bien même eux en sont parfaitement dépourvue ? Evidemment pas !

L'imam Khamenei a prouvé sa capacité à gouverner : redoutable d'intelligence et très fin manoeuvrier, il sera reconnu un jour comme un des plus grands hommes d'Etat contemporains, et sans aucun doute comme le seul de notre époque, en ce début de 21e siècle !
Au niveau spirituel il n'a rien à envier aux autres : ses écrits et ses discours montrent clairement que l'on a affaire à un homme d'élite !
Il est d'une profondeur que l'on chercherait en vain chez ces détracteurs, en Iran comme en Irak !
Le fait qu'il descende d'une famille moins prestigieuse et connue que les Shirazi n'est certes pas un élément propre à nous dévier de lui, bien au contraire !
C'est un révolutionnaire authentique qui s'est fait tout seul en tant que chef révolutionnaire charismatique ! Il ne s'est pas contenté de reprendre la boutique à Papa et Grand-Papa !
L'Imam Khomeiny, Allah sanctifie son Âme, a choisi le bon successeur, le meilleur !

Qu'ont apporté concrètement des hommes comme Sistani ou Shirazi ? A mon sens peu de choses, surtout en regard d'hommes comme nos bien aimés Khomeiny, Khamenei, Muhammad Baqir al-Sadr, Mortada Motahhari, Mussa al-Sadr, et d'autres encore !
Ils étaient des penseurs profonds et des hommes d'action au plein sens du terme, eux !

Sans la Révolution Islamique d'Iran le Chiisme serait resté quasiment une curiosité provinciale...
Il faut avoir à mon sens une vue complètement étriquée, chauviniste, clanique, provinciale au plus bas niveau, pour préférer le modèle chiite à la mode"irakienne" à celui profondément militant prôné par la Révolution !

Les arguties sans fin du Fiqh me laissent froid. Je ne dénigre pas le Fiqh, mais celui-ci doit être un outil qui rend service aux hommes, pas un moyen pour des hommes médiocres de se distinguer de la masse en démontrant une supériorité religieuse factice, mensongère, boursouflée, parfaitement artificielle et sans fond ! Et c'est bien ce que je pense d'hommes de ces courants de "pensée" réactionnaires et de leur Sunnisme pour Chiites, et de leurs hadiths bidons qu'ils s'évertuent à nous jeter à la face comme des vérités suprêmes, même en dépit du Message coranique !

Il ne faut pas m'en vouloir pour mon ton un peu âpre, mais c'est le coeur qui parle !
Je le répète, je ne cherche pas la division, ni la chicane. Je n'ai rien contre les Shirazi, Sistani & Cie. Qu'ils fassent leurs trucs dans leur coin et qu'ils n'interfèrent pas dans les choses qui les dépassent ! La Nation islamique a besoin d'un Guide unique, pour sa survie, que ça leur plaise ou non !

J'aimerais vraiment que tous les Chiites s'unissent ! J'aimerais que tous les Musulmans s'unissent ! Et que d'autres encore les rejoignent parmi les autres religions !

Mais il faut commencer par le commencement : arrêter de s'aplatir devant des noms et des familles pour suivre l'élite réelle.
A l'heure d'aujourd'hui l'élite réelle est l'imam Khamenei, secondé par une petite élite religieuse, par les Basidji, les Pasdaran, les Hezbollahi et les peuples chiites du monde !

De plus il ne faut pas se faire d'illusion : si le gouvernement islamique iranien tombe, Allah nous en préserve !, nous sommes tous foutus !
Ils ne restera que des Chiites à la Yasser al-Habib et des Chiites à la mode "Intelligence Service", et le Chiisme retombera dans son sommeil !
Mais je sais qu'Allah ne laissera jamais ses partisans et qu'en dépit des épreuves ils vaincront !
Nous n'avons plus qu'à prier pour la longue vie de notre cher imam Khamenei et pour qu'un successeur digne de lui émerge ! Inch'Allah.
Salam alékoum,

Moi en revanche j'aime beaucoup votre style rédactionnel car il permet une auto-critique et de ne pas rester aveugle et s'auto-glorifier.

En ce qui concerne l'article, il met simplement en lumière une lutte d'influence. Cette lutte est selon moi logique car dans le chiisme, chaque savant à sa méthodologie de compréhension de la religion. Il met également en avant la vision des autorités religieuses quant à leur place dans le fonctionnement de la société et de l'exercice du pouvoir. Pour moi ce genre d'article me permet d'appréhender la façon de voir des différentes figures spirituelles que nous avons.

Barak Allahou fik.
 

Rachik

Membre
Membre
#7
Salam alékoum,

Moi en revanche j'aime beaucoup votre style rédactionnel car il permet une auto-critique et de ne pas rester aveugle et s'auto-glorifier.

En ce qui concerne l'article, il met simplement en lumière une lutte d'influence. Cette lutte est selon moi logique car dans le chiisme, chaque savant à sa méthodologie de compréhension de la religion. Il met également en avant la vision des autorités religieuses quant à leur place dans le fonctionnement de la société et de l'exercice du pouvoir. Pour moi ce genre d'article me permet d'appréhender la façon de voir des différentes figures spirituelles que nous avons.

Barak Allahou fik.
Alaykum Salâm,

Je vous remercie pour votre très aimable message.
Je ne nie pas l'intérêt de ce genre d'article qui a le mérite de livrer un texte relativement synthétique sur le sujet.
Néanmoins l'orientation et le but poursuivi par l'auteur reste clairement de contribuer à saper l'autorité de l'imam Khamenei, BSL, sur une analyse fallacieuse.

Comme vous, je pense qu'il est fondamental d'être ouvert à l'autocritique et de chercher les meilleurs solution pour notre communauté et pour soi-même. Rester figé sur un mode de pensé n'est pas pour nous rendre service ! Notre Conception du Monde et la teneur de notre foi doivent être intangibles et fortes comme le roc : la foi dans le seul Coran, l'expression de la Parole d'Allah en fait partie. La fidélité envers le Prophète (PBSL) et Ahl ul-Baït (PBSE) en fait partie également. Pour le reste il y a naturellement matière à discussion et à adaptation des structures et des méthodes de combat (qu'il soit politique, religieux, militaire)...
Il n'y a donc aucun mal à admettre le pluralisme de pensée dans l'Islam et dans le Chiisme plus particulièrement.

Je crois, contrairement à ce que vous pensez, qu'il ne s'agit pas tant du problème de la différence de "méthodologie de compréhension de la religion" que celui d'une lutte des mentalités : Cette lutte d'influence est bien plus le fruit d'un choc des Conceptions du Monde que celui de méthodologies : Il s'agit d'une lutte entre l'esprit révolutionnaire et celui d'esprits réactionnaires soucieux du maintien du prestige personnel, de celui de leur clan, ou tout simplement de gens dont le caractère n'a pas su dépasser les valeurs claniques issues de leur éducation familiale.

Il y a des Ayatollahs qui maintiennent l'état d'infériorité de la masse en coupant les cheveux en mille, à coups de Fiqh et de Hadiths. Ils décortiquent les trucs les plus invraisemblables à un niveau proprement incroyable. Moi je demande : qu'est-ce que ça nous apporte spirituellement toutes ces salades ?

Le Saint-Coran affirme que la pratique de la Religion voulue par Allah est simple et aisée pour le Croyant. Il va même jusqu'à promettre un châtiment à ceux qui rendent le Chemin de la Religion tortueux !
Quant on lit les traités de Fiqh, semble-t-il que la Religion soit simple ? Ou semble-t-il qu'il s'agisse d'un vain et terrible casse-tête chinois ? !
Si ça rendait le Croyant meilleur, et si ça n'allait pas à l'opposé du Message coranique, je n'y trouverait rien à redire !
Mais à quoi cela sert-il réellement : ça sert à ce que le Croyant ou la Croyante qui ne passent pas toute leur vie à apprendre ce baratin se sente comme les derniers des cons en face de ces gens de religion qui conservent ainsi leur supprématie fondée sur un prestige familial, clanique et clientéliste !
ça sert aussi à dire à un Ayatollah qui s'applique aussi à l'étude d'autres choses plus fondamentales et utiles, qu'il est un navet parce qu'il ne maîtrise pas tout l'art d'aller déféquer en Musulman de haut vol... ça sert expliquer à un géant comme l'Imam Khomeiny (qu'Allah sanctifie son âme) qu'il n'est pas tout à fait bien placé pour diriger autre chose que ses élèves et que d'autres sont beaucoup plus balèzes dans le domaine, au combien fondamental pour nous, du Fiqh... ça a également servi à des colonialistes anglais arrogants à affirmer que nous pouvions continuer à prier, sous leur autorité à eux, car ça ne leur faisait ni chaud ni froid que l'on pratique notre religion et qu'ils n'en avaient strictement rien à craindre. Si des hommes d'action musulmans courageux ne s'étaient pas levés, nous aurions donné raison à ces Anglais.

Les ancêtres de Sayyed Saddeq Shirazi ont joué un rôle positif par le passé. Je ne le nie pas. Néanmoins ça ne lui donne pas le droit de renâcler devant l'autorité conférée à l'imam Khamenei par l'Imam Khomeny (que, pour ma part, je considère comme un Envoyé d'Allah, et non pas juste comme un homme formidable qui passait par là)...

Le Croyant devient vite bêtement conformiste et ne cherche plus l'élévation spirituelle réelle, avec le type de mentalité chiite quiétiste prôné par les opposants à la Vilayat-e-Faqi... Et comme en plus on a le toupet de lui promettre le Paradis à tout bout de champs s'il fait des actions spirituellement anodines et sans portée, le croyant n'a plus le ressort de chercher à faire de son mieux pour satisfaire Allah ! Il suffit de prononcer tel nombre de fois telle formule, de faire telle gestuelle à un pélerinage... et l'on est assuré du Paradis par des hadiths et des Ayatollahs (mais pas par le Coran !).

La mentalité orientale de clans et de clientélisme ont eu un effet désatreux sur l'évolution de la suprématie de l'Islam dans son aire de rayonnement. C'est grâce à ça, notemment, que nous sommes passés d'une haute civilisation à un ramassis d'idiots colonisés, corvéables à merci... C'est naturellement la faute de nos ancêtres (pour ceux qui sont d'origine orientale) et non pas celle des Européens...

Ces effets ont aussi existé en Occident mais de façon moins criante. Je pense que ce sont les Juifs, par leurs procédés économiques, qui ont réintroduits en force dans l'Europe d'aujourd'hui cette mentalité qui avait eu tendance à s'estomper au cours des siècles avec l'avénement du nationalisme (ce n'est qu'une interprétation personnelle, je peux évidemment me tromper).
La Révolution islamique est toujours en cours : loin d'être achevée (peut-elle l'être ?), elle attend encore son avénement ! Sans doute celui-ci ne viendra-t-il pas avant l'arrivée en ce bas-monde de l'Imam si ardemment souhaité, qu'Allah hâte, pour notre Salut, sa parousie !

Je trouve que la mentalité en vogue qui consiste à nier les divergences au motif fallacieux de ne pas susciter de fractures au sein de la Communauté est une grave erreur ! On doit au contraire parler de ces divergences et tenter de les régler, dans le respect et le calme. Attendre le dernier moment pour faire les choses nécessaires, au lieu de les anticiper, ne nous rendra pas service : en face de nous il y a le Nouvel Ordre mondial, pas une bande de charlots qui s'improvisent pour nous coller une raclée. Leur raison d'être est de nous détruire ou, pire encore, de nous dénaturer !
Ce ne sont pas les succcès militaires chiites et musulmans au Proche-Orient, qui doivent nous endormir ! Il faut rester en éveil, sinon la tournure des événements peut rapidement devenir catastrophique !

Mais, en vérité, je ne me fais pas de soucis : tous les détracteurs de l'imam Khamenei sont des petits cailloux dans le chemin de la Révolution. ça gêne, ça oripile, ça maintient les gens dans le brouillard, mais ça ne détruira pas la nécessité et l'aspiration à la Guidance éclairée de l'imam unique pour toute la Umma, en attendant la venue de l'Imam suprême !

Salâm, wa Ramatullahi wa Barakatuh.
 

Albatoul

Administration
Administration
#8
Salamoun'alaykom
De toutes façons , si le chiisme est en expansion aujourd'hui c'est grâce à la révolution islamique en Iran et c'est grâce à l'Imam khomeini ra suivi par sayed khamanei qu'Allah sw lui accorde la force et longue vie. C'est une vérité qu'on ne pas cacher.
Certains courants dans le chiisme jouent un grand rôle dans le rejet de l'Islam chiite puisqu'ils le présentent comme un islam de fanatisme et d'obscurantisme. Ils jouent le jeu des wahhabites dans le combat de l'Iran et de son leader.
Qu'espère l'Arabie saoudite, les Etats Unis et les autres ennemis de la résistance de plus qu'un courant chiite qui détruit l'idéologie de cette résistance ?
 

Sasori

Administration
Administration
#9
Salâm,

J'ai lu également cet article en diagonal. Il est très long et n'apporte rien que nous ne sachions déjà.
Son intérêt réside plus dans le fait qu'il se veut un écrit argumenté qui se prononce de façon très défavorable contre l'imam Khamenei, qu'Allah lui accorde longue vie.
Il est n'est pas utile de rentrer dans les méandres de cette argumentation qui a pour but de multiplier encore plus les lignes de fractures qui peuvent se faire au sein du Chiisme.

Il existe de toute évidence des tensions et des rencoeurs, mais il ne faut pas en exagérer l'intensité, même si la portée en est plus grande qu'on le croit.

Je ne veux pas contribuer à amplifier les tensions mais ceci n'empêche pas d'avoir ses propres convictions.
La mienne est qu'il faut un Guide digne de ce nom pour tous les Chiites. ça n'est perçu aujourd'hui que comme une incongruité (la quête fameuse concorde islamique qu'on ne trouve jamais) mais demain ce sera une question de survie !

Je respecte un ayatollahs tel que Sistani en tant que dignitaire de haut rang et je lui souhaite le meilleur.
Mais très sincèrement je ne comprend pas de quoi des hommes comme Sistani ou Shirazi tiennent leur aura... Où plutôt je pense qu'ils la tiennent de leur familles, ou de leurs maîtres, et du clientélisme...
On dit souvent que ces gens sont supérieurs à l'imam Khamenei dans leur connaissance du Fiqh...
On a dit qu'ils étaient plus savants que l'Imam Khomeiny lui-même !
Peut-être bien...
Mais moi je n'ai rien lu de Sistani ou de Khoei, son prédécesseur, qui m'ait paru émaner d'un homme supérieur !
Sans vouloir leur manquer de respect, je crois qu'il faut d'autres qualités que d'être capable d'ergoter sur les innombrables usages liés à l'entrée dans des toilettes ou sur la pureté des "cochons" et "chiens" "aquatiques"...
Certes ils n'aspirent pas à la guidance suprême; mais est-ce là une bonne raison pour dénigrer ceux qui en ont la capacité, quand bien même eux en sont parfaitement dépourvue ? Evidemment pas !

L'imam Khamenei a prouvé sa capacité à gouverner : redoutable d'intelligence et très fin manoeuvrier, il sera reconnu un jour comme un des plus grands hommes d'Etat contemporains, et sans aucun doute comme le seul de notre époque, en ce début de 21e siècle !
Au niveau spirituel il n'a rien à envier aux autres : ses écrits et ses discours montrent clairement que l'on a affaire à un homme d'élite !
Il est d'une profondeur que l'on chercherait en vain chez ces détracteurs, en Iran comme en Irak !
Le fait qu'il descende d'une famille moins prestigieuse et connue que les Shirazi n'est certes pas un élément propre à nous dévier de lui, bien au contraire !
C'est un révolutionnaire authentique qui s'est fait tout seul en tant que chef révolutionnaire charismatique ! Il ne s'est pas contenté de reprendre la boutique à Papa et Grand-Papa !
L'Imam Khomeiny, Allah sanctifie son Âme, a choisi le bon successeur, le meilleur !

Qu'ont apporté concrètement des hommes comme Sistani ou Shirazi ? A mon sens peu de choses, surtout en regard d'hommes comme nos bien aimés Khomeiny, Khamenei, Muhammad Baqir al-Sadr, Mortada Motahhari, Mussa al-Sadr, et d'autres encore !
Ils étaient des penseurs profonds et des hommes d'action au plein sens du terme, eux !

Sans la Révolution Islamique d'Iran le Chiisme serait resté quasiment une curiosité provinciale...
Il faut avoir à mon sens une vue complètement étriquée, chauviniste, clanique, provinciale au plus bas niveau, pour préférer le modèle chiite à la mode"irakienne" à celui profondément militant prôné par la Révolution !

Les arguties sans fin du Fiqh me laissent froid. Je ne dénigre pas le Fiqh, mais celui-ci doit être un outil qui rend service aux hommes, pas un moyen pour des hommes médiocres de se distinguer de la masse en démontrant une supériorité religieuse factice, mensongère, boursouflée, parfaitement artificielle et sans fond ! Et c'est bien ce que je pense d'hommes de ces courants de "pensée" réactionnaires et de leur Sunnisme pour Chiites, et de leurs hadiths bidons qu'ils s'évertuent à nous jeter à la face comme des vérités suprêmes, même en dépit du Message coranique !

Il ne faut pas m'en vouloir pour mon ton un peu âpre, mais c'est le coeur qui parle !
Je le répète, je ne cherche pas la division, ni la chicane. Je n'ai rien contre les Shirazi, Sistani & Cie. Qu'ils fassent leurs trucs dans leur coin et qu'ils n'interfèrent pas dans les choses qui les dépassent ! La Nation islamique a besoin d'un Guide unique, pour sa survie, que ça leur plaise ou non !

J'aimerais vraiment que tous les Chiites s'unissent ! J'aimerais que tous les Musulmans s'unissent ! Et que d'autres encore les rejoignent parmi les autres religions !

Mais il faut commencer par le commencement : arrêter de s'aplatir devant des noms et des familles pour suivre l'élite réelle.
A l'heure d'aujourd'hui l'élite réelle est l'imam Khamenei, secondé par une petite élite religieuse, par les Basidji, les Pasdaran, les Hezbollahi et les peuples chiites du monde !

De plus il ne faut pas se faire d'illusion : si le gouvernement islamique iranien tombe, Allah nous en préserve !, nous sommes tous foutus !
Ils ne restera que des Chiites à la Yasser al-Habib et des Chiites à la mode "Intelligence Service", et le Chiisme retombera dans son sommeil !
Mais je sais qu'Allah ne laissera jamais ses partisans et qu'en dépit des épreuves ils vaincront !
Nous n'avons plus qu'à prier pour la longue vie de notre cher imam Khamenei et pour qu'un successeur digne de lui émerge ! Inch'Allah.
Salam alékoum,

C'est une excellente réponse. Je vais essayer de la compléter. Aujourd'hui, certains essaient d'expliquer des phénomènes en utilisant simplement les versets coraniques et les hadiths. Ces analyses semblent insuffisantes. Il est difficile de se contenter de cela alors que l'économie, la philosophie, la psychologie, la métaphysique, l'anthropologie, la sociologie...peuvent aider.

De plus la masse devrait manifester ce désir car le niveau intellectuel moyen a évolué dans l'histoire de l'humanité. L'analyse doit donc suivre le même chemin et être plus pointue. A titre d'exemple, il y a quelques siècles, l'élite était les personnes qui savaient écrire et lire. Aujourd'hui, le niveau moyen dispose d'un certain niveau de connaissance. C'est au savant de faire monter le niveau et de proposer des choses nouvelles.

Celui qui saura faire cela sera celui qui pourra prétendre à la classe des leaders.

Barak Allahou fik.
 

Rachik

Membre
Membre
#10
Salam alékoum,

C'est une excellente réponse. Je vais essayer de la compléter. Aujourd'hui, certains essaient d'expliquer des phénomènes en utilisant simplement les versets coraniques et les hadiths. Ces analyses semblent insuffisantes. Il est difficile de se contenter de cela alors que l'économie, la philosophie, la psychologie, la métaphysique, l'anthropologie, la sociologie...peuvent aider.

De plus la masse devrait manifester ce désir car le niveau intellectuel moyen a évolué dans l'histoire de l'humanité. L'analyse doit donc suivre le même chemin et être plus pointue. A titre d'exemple, il y a quelques siècles, l'élite était les personnes qui savaient écrire et lire. Aujourd'hui, le niveau moyen dispose d'un certain niveau de connaissance. C'est au savant de faire monter le niveau et de proposer des choses nouvelles.

Celui qui saura faire cela sera celui qui pourra prétendre à la classe des leaders.

Barak Allahou fik.
Alaykum Salâm,

Je ne partage pas vraiment votre enthousiasme sur l'augmentation du "niveau intellectuel moyen" de l'Humanité...
De mon point de vue l'état des connaissances a certes évolué de manière spectaculaire, mais le niveau intellectuel moyen de l'Humanité est aujourd'hui complètement à la ramasse !
Si on excepte une élite numériquement faible qui contribue à augmenter les connaissances scientifiques, la masse des gens devient incontestablement plus bête et insensée... Entre quand j'étais adolescent et aujourd'hui, le constat est déjà spectaculaire !

Contrairement à ce que vous pensez, l'élite d'il y a quelques siècles ne se contentait pas de savoir lire et écrire.
Même dans leurs erreurs les anciens faisaient preuve d'une capacité d'intelligence d'une pénétrance souvent surprenante. Il y avait, comme aujourd'hui, des abrutis, mais il avait également des hommes d'élite qui n'ont absolument rien à envier à nos contemporains !

Du point de vue de la pensée on a atteint un maximum relatif entre le 19e et le 20e siècle.
Le 21e siècle sera celui de la débilité de l'intelligence humaine : il l'est déjà en grande partie !
Il suffit de comparer des penseurs européens d'il y a 100-200 ans avec les pauvres hères intellectuels d'aujourd'hui. C'est comme comparer un aigle à une blatte !

Pour les penseurs musulmans c'est plus dur à évaluer en raison de la frontière linguistique. Mais ce qui est traduit montre un très net recul par rapport à ce qu'ont produit nos penseurs des années 50 à 90. C'est en vain que l'on chercherait aujourd'hui un Muhammad Baqir al-Sadr ou un Mortada Motahhari... Il reste encore notre brave imam Khamenei, qu'Allah lui accorde longue vie, mais ses fonctions ne lui laissent guère le temps de se consacrer à la production d'oeuvres intellectuelles.
De toute façon, dans beaucoup d'écoles chiites, il semble bien que ce genres d'auteurs soient complètement délaissés au bénéfice de "pros" du hadith et du Fiqh...

La société moderne, avec son mode de vie décadent et idéologisé à souhait, abaisse l'âme humaine et l'intelligence purement réflexive.
Le langage lui-même a vu son niveau s'effondrer. Et ce n'est pas encore fini !

Il est important d'être pluridisciplinaire dans son approche des choses, c'est certains : cela permet aussi une compréhension renouvelée de notre religion. Un auteur comme Maurice Bucaille l'a largement démontré.
Je trouve également qu'il est plus fondamental d'essayer de saisir le Coran, que d'en balancer des morceaux choisis pour servir les thèses les plus diverses.
Je ne suis pas hostile aux citations coraniques réellement pertinentes dans un contexte de réflexion. Mais je ne me sens pas obligé d'en balancer à tout prix pour prouver mon islamité ou pour quelque question d'ego. Pour les hadiths il faut consacrer un temps d'étude important pour faire une ségrégation entre les faux et les authentiques. Au minimum on peut affirmer que 60 à 80%, au mieux, sont bons pour la poubelle...

Pour conclure je dirais que l'apport de connaissances nouvelles est une excellente chose et que nous ne devons pas nous priver d'en profiter !
Mais si cette connaissance est secondée par un état d'esprit débile, mou, corrompu, matérialiste et décadent, ça ne nous servira pas à grand chose !
Il vaut mieux une masse d'hommes frustes et virils, d'intelligence moyenne ou médiocre, assez vertueux et de bon sens, qu'une bande d'intellectuels de salon au discours complètement déphasé de la vie réelle et à l'apparence trompeuse ! Malheureusement la génération à venir semble peu prometteuse...

D'après moi ce n'est pas gagné pour que l'Humanité prenne désormais le chemin de l'amélioration de l'âme et de l'intellect, et je crois que la vie dans cette société contemporaine va devenir de plus en plus invivable !

Barak Alahu fikum.
 

Avicenne88

Membre
Membre
#11
D'après moi ce n'est pas gagné pour que l'Humanité prenne désormais le chemin de l'amélioration de l'âme et de l'intellect, et je crois que la vie dans cette société contemporaine va devenir de plus en plus invivable !

Barak Alahu fikum.
À moins que l'Imam Mahdi (as) revienne bientôt.
 

Antonius

Membre
Membre
#12
Alaykum Salâm,

Je ne partage pas vraiment votre enthousiasme sur l'augmentation du "niveau intellectuel moyen" de l'Humanité...
De mon point de vue l'état des connaissances a certes évolué de manière spectaculaire, mais le niveau intellectuel moyen de l'Humanité est aujourd'hui complètement à la ramasse !
Si on excepte une élite numériquement faible qui contribue à augmenter les connaissances scientifiques, la masse des gens devient incontestablement plus bête et insensée... Entre quand j'étais adolescent et aujourd'hui, le constat est déjà spectaculaire !

Contrairement à ce que vous pensez, l'élite d'il y a quelques siècles ne se contentait pas de savoir lire et écrire.
Même dans leurs erreurs les anciens faisaient preuve d'une capacité d'intelligence d'une pénétrance souvent surprenante. Il y avait, comme aujourd'hui, des abrutis, mais il avait également des hommes d'élite qui n'ont absolument rien à envier à nos contemporains !

Du point de vue de la pensée on a atteint un maximum relatif entre le 19e et le 20e siècle.
Le 21e siècle sera celui de la débilité de l'intelligence humaine : il l'est déjà en grande partie !
Il suffit de comparer des penseurs européens d'il y a 100-200 ans avec les pauvres hères intellectuels d'aujourd'hui. C'est comme comparer un aigle à une blatte !

Pour les penseurs musulmans c'est plus dur à évaluer en raison de la frontière linguistique. Mais ce qui est traduit montre un très net recul par rapport à ce qu'ont produit nos penseurs des années 50 à 90. C'est en vain que l'on chercherait aujourd'hui un Muhammad Baqir al-Sadr ou un Mortada Motahhari... Il reste encore notre brave imam Khamenei, qu'Allah lui accorde longue vie, mais ses fonctions ne lui laissent guère le temps de se consacrer à la production d'oeuvres intellectuelles.
De toute façon, dans beaucoup d'écoles chiites, il semble bien que ce genres d'auteurs soient complètement délaissés au bénéfice de "pros" du hadith et du Fiqh...

La société moderne, avec son mode de vie décadent et idéologisé à souhait, abaisse l'âme humaine et l'intelligence purement réflexive.
Le langage lui-même a vu son niveau s'effondrer. Et ce n'est pas encore fini !

Il est important d'être pluridisciplinaire dans son approche des choses, c'est certains : cela permet aussi une compréhension renouvelée de notre religion. Un auteur comme Maurice Bucaille l'a largement démontré.
Je trouve également qu'il est plus fondamental d'essayer de saisir le Coran, que d'en balancer des morceaux choisis pour servir les thèses les plus diverses.
Je ne suis pas hostile aux citations coraniques réellement pertinentes dans un contexte de réflexion. Mais je ne me sens pas obligé d'en balancer à tout prix pour prouver mon islamité ou pour quelque question d'ego. Pour les hadiths il faut consacrer un temps d'étude important pour faire une ségrégation entre les faux et les authentiques. Au minimum on peut affirmer que 60 à 80%, au mieux, sont bons pour la poubelle...

Pour conclure je dirais que l'apport de connaissances nouvelles est une excellente chose et que nous ne devons pas nous priver d'en profiter !
Mais si cette connaissance est secondée par un état d'esprit débile, mou, corrompu, matérialiste et décadent, ça ne nous servira pas à grand chose !
Il vaut mieux une masse d'hommes frustes et virils, d'intelligence moyenne ou médiocre, assez vertueux et de bon sens, qu'une bande d'intellectuels de salon au discours complètement déphasé de la vie réelle et à l'apparence trompeuse ! Malheureusement la génération à venir semble peu prometteuse...

D'après moi ce n'est pas gagné pour que l'Humanité prenne désormais le chemin de l'amélioration de l'âme et de l'intellect, et je crois que la vie dans cette société contemporaine va devenir de plus en plus invivable !

Barak Alahu fikum.
J'ai eu une discussion similaire il n'y a pas longtemps avec mon ancien prof d'Histoire de khâgne. Il m'a effectivement dit constater un effondrement non seulement de la culture, mais même de l'esprit critique au sein de la population.
Les gens lisent de moins en moins, prennent de moins en moins le temps de réfléchir et de s'informer, critiquent de moins en moins ce qu'on leur présente à la télévision. On s'entiche de sophistes et on délaisse d'authentiques intellectuels.
Avec le nouveau ministre de l'Education, Blanquer, ça a l'air heureusement de changer, mais les attaques que l'on avait connues précédemment contre les classes prépa n'avaient rien de rassurantes. C'est peut-être mon -récent- passé de khâgneux qui s'exprime et m'empêche d'avoir une opinion impartiale, mais je ne pense pas trop m'avancer en affirmant que les prépas sont le dernier endroit au sein de l'Ecole française où l'on apprend encore à penser et à critiquer. Pas étonnant donc qu'elles fassent actuellement l'objet d'attaques sournoises par les temps que nous traversons.
 

Rachik

Membre
Membre
#14
J'ai eu une discussion similaire il n'y a pas longtemps avec mon ancien prof d'Histoire de khâgne. Il m'a effectivement dit constater un effondrement non seulement de la culture, mais même de l'esprit critique au sein de la population.
Les gens lisent de moins en moins, prennent de moins en moins le temps de réfléchir et de s'informer, critiquent de moins en moins ce qu'on leur présente à la télévision. On s'entiche de sophistes et on délaisse d'authentiques intellectuels.
Avec le nouveau ministre de l'Education, Blanquer, ça a l'air heureusement de changer, mais les attaques que l'on avait connues précédemment contre les classes prépa n'avaient rien de rassurantes. C'est peut-être mon -récent- passé de khâgneux qui s'exprime et m'empêche d'avoir une opinion impartiale, mais je ne pense pas trop m'avancer en affirmant que les prépas sont le dernier endroit au sein de l'Ecole française où l'on apprend encore à penser et à critiquer. Pas étonnant donc qu'elles fassent actuellement l'objet d'attaques sournoises par les temps que nous traversons.
Vous savez on en est à un stade où, je crois, il faudra plus que la nomination d'un nouveau ministre de l'Education Nationale pour relever la boutique... Même un génie ne pourrait rien faire !

Je ne connais pas l'ambiance que vous avez dans vos études. A mon époque, dans ma fac, il y a une quinzaine d'années, le niveau était encore très correct, parfois même remarquable, mais uniquement grâce à quelques excellents professeurs (d'un certain âge notamment). Mais même à cette époque il n'y avait pas intérêt de verser dans le politiquement incorrect ! J'en ai fait la triste expérience avec la soutenance d'une maîtrise d'Histoire qui s'est déroulée de façon assez surréaliste, et à l'issue de laquelle on m'a demandé de confirmer que je n'envisageait pas de travailler dans l'Education Nationale, sans quoi on me délivrerait pas le diplôme ! Peu importe le niveau il faut rester dans les clous ! Et essayez pas le coup de changer votre mémoire en douce avant la soutenance : on vous cassera les reins !

Si je m'en tiens aux gens que j'ai pu croiser récemment il m'est apparu que le niveau était en chute libre : un manque de connaissances de fond doublé à une capacité d'analyse digne d'une oie... Naturellement c'est à ce genre de faune que l'on réserve les meilleures places !

Si je peux me permettre un conseil, si vous voulez que vos études ne soient pas vaines, pliez vous en quatre pour rentrer dans les cases et ne la ramenez pas trop. Et surtout ayez une confiance très limitée envers vos professeurs qui font mine de vous épauler et de vous soutenir ! Pas une vague en faisant voguer la galère ! Sinon vous allez vous prendre un coup sur la tronche dont vous ne vous relèverez pas !

Pour en revenir à notre sujet, le problème est évidement civilisationnel, donc infiniment plus profond qu'une question d'enseignement académique ! Et c'est un problème qui touche, semble-t-il, une grande partie de la planète, totalement perdue dans la pseudo-civilisation du loisir, de la légèreté et de la fainéantise intellectuelle. Et pire que tout, les gens ont perdu en caractère : pour s'assurer un emploi ils sont prêts à toutes les prostitutions ! Pour faire court on a de plus en plus affaire à des couilles molles au cerveau passé à la moulinette !

Comme vous le remarquez on délaisse les "authentiques intellectuels" pour des affairistes sophistes.
Quand j'étais gosse il existait de la bouffe de marque Bolino : une infâme dégueulasserie dans un bol en plastoc qu'on mettait au micro-onde. En 5 minutes max la tambouille était prête à être avalée... Eh bien c'est pareil aujourd'hui avec la culture internet : une tambouille toute prête pour balancer un flan pseudo-intellectuel dépourvu de fond !
J'ai bien constaté qu'aujourd'hui l'élite des gens les plus intellectualisés de la masse lisent les livres de la façon suivante : intro et conclusion. La démonstration on s'en tape ! Les plus courageux vont lire en diagonale le corps de texte...
On en vient au stade où chaque demi-mongolien balance le moindre truisme répété des milliards de fois par des robots stupides, comme s'il nous délivrait une vérité virginalement primordiale et inouïe...

Regardons sur le présent forum rien que le nombre de téléchargements de livres : pitoyable... Quant on pense au Frère qui a fait l'effort de les mettre en ligne, pour un tel résultat... C'est triste ! Pareil pour les traductions d'excellentes vidéos : un nombre de vue sans rapport avec ce qu'il devrait être ! Pareil sur le site Shiacity : des efforts pour peu de résultats...

Même l'imam Khamenei dénonçait, dans un discours, la fainéantise intellectuelle des jeunes Iraniens et le fait qu'ils ne lisent plus de livres d'Histoire... Sur place, il y a dix ans, j'avais déjà pu remarquer que le niveau de la masse n'était pas fabuleux. Même celui de gens très bien placés et éduqués m'a semblé défaillant... Certains faisaient des effets pour tortiller leur tronches comme de vrais Texans, pour me sortir leur anglais le plus dégueulasse, pour finalement raconter les même salades que n'importe quel idiot de sous-développé d'Américain ! Pour aller plus loin je pense même que l'Iranien de base, d'éducation moyenne, est largement plus intelligent que ces intellectuels décadents et américanisés !

Entre la télé, l'internet des débiles, et l'ambiance dégueulasse qui règne à notre époque, il y a de quoi mettre le QI à genoux en moins d'une décennie ! On entend de plus en plus de demi-débiles à peine intelligibles dans les rues : en moins de dix ans le processus est très remarquable !
Là on parle de la masse. Mais même au niveau des éditions de nouvelles études, il y a une baisse manifeste du niveau des chercheurs : il ne s'agit plus que de dégueuler un flan immonde mâtiné de bien-pensée, de droits de l'Homme, de pleurnicheries de toutes sorte... On a l'impression de rentrer le cerveau d'une gauchiste lesbienne et végétarienne dès qu'on ouvre le moindre bouquin !

Il faut quasiment acheter des livres de maisons d'édition microscopiques pour pouvoir lire quelque chose ayant quelque intérêt !
Et on ne parle même pas du niveau grammatical ! Parce que là il y a vraiment de quoi chier mou !
Non vraiment, ça ne va pas le faire !
 
Haut