Quoi de neuf ?

Preuve rationnelle sur l'Unicité d'Allah

Mohsen94

Membre
Membre
Salam 'alaykum,

Dans le but d'approfondir un peu sur le sujet cité en titre, quelles sont, selon vous , les preuves rationnelles qu'Allah est Unique ? Pourquoi , il y en aurait pas deux, trois...Dieu ?

Merci pour vos réponses.

Salam.
 

sam

Membre
Membre

Salâm salâm


Très cher membre Mohsen94,

Peut-être que vous trouverez une réponse dans le lien ci-dessous:

 

Mohsen94

Membre
Membre
Salam frère Sam

Je vous remercie, c'est trés intéressant. J'aime beaucoup le raisonnement de sheikh Nasser Makarem Shirazi notamment au sujet de ce qu'il a écrit concernant la Résurrection , la Justice divine ...et d'autres encore (à ce propos si vous savez où je pourrais trouver l'Unicité Divine...je suis preneur).
Et vous ,cher frère ? avez-vous quelques idées, raisonnements à partager concernant le sujet et auxquels Nasser M. Shirazi n'a pas parlé ? avec vos propres mots, avec votre propre façon de penser ?
J'invite d'autres personnes aussi..si vous avez des commentaires sur le sujet, vous êtes les bienvenus.:)
 
  • J'aime
Reactions: sam

sam

Membre
Membre

Salâm salâm


Très cher membre Mohsen94

Bien sûr il y a toujours des idées à partager, d'ailleurs, j'avais trouvé dans le passé quelques passages intéressants
dans le PDF ci-dessous intitulé : L'islam des théophanies : structures métaphysiques et formes esthétiques par Souâd Ayada.

Si le cœur vous en dit, vous pouvez y jeter 1 oeil :


THESES.UNIV-POITIERS.FR
 

sam

Membre
Membre

Salâm salâm



L'unicité de Dieu dans la création - Les dogmes islamiques - Cheikh Amara Sangaré

 

sam

Membre
Membre

Salâm salâm



Partie 01: L'unicité d'adoration de Dieu - Les dogmes islamiques- Cheikh Amara Sangaré



Partie 02: L'unicité d'adoration de Dieu - Les dogmes islamiques - Cheikh Amara Sangaré



 

sam

Membre
Membre

Salâm salâm



L'Unité de l'Être selon Ibn Arabî par Kahina Bahloul - Dans le cadre du Festival Soufi de Paris à la Maison Soufie

Le monde musulman est confronté aujourd'hui, à de telles problématiques, qu'un retour à la sagesse de la mystique soufie semble être plus que nécessaire afin de saisir le message de l'Islam dans toute sa profondeur et l'une des figures les plus représentatives du soufisme qu'est Ibn Arabî.

« Wahdat al-wujud » ou « l'Unicité de l'existence » est un concept fondamental de la doctrine islamique. Il a été repris et développé par plusieurs maîtres de l'ésotérisme musulman et même si cette formule n'est pas de lui, cette thématique est celle sur laquelle le Cheikh al-Akbar a été le plus controversé parce que sa signification, la plus profonde, a été mal comprise ou mal interprétée. Du point de vue de l’exotérisme, on professe une séparation totale entre Dieu et Sa création, ce qui induit une dualité qui va à l'encontre du principe de l'Unicité. Du point de vue de l'ésotérisme mal compris, on réduit parfois Dieu à sa manifestation dans le monde matériel et donc à Son immanence allant jusqu'à une sorte de panthéisme. La difficulté de percevoir « wahdat al-wujud » est liée à notre perception de l'unité et de la multiplicité et notre capacité à les concilier car nous sommes habitués à réfléchir selon un mode de pensée binaire et nous avons besoin de délimiter les choses. Or, Dieu est infini et pour l'être, il doit dépasser toute opposition et détermination. Ainsi, Dieu est à la fois transcendant et immanent.

KAHINA BAHLOUL, Islamologue, chroniqueuse radio, actrice du dialogue interreligieux, Présidente de Parle-moi d'Islam. Elle est doctorante en islamologie à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes spécialisée dans la mystique musulmane et ses recherches portent particulièrement sur la pensée d'Ibn Arabî. Elle s'intéresse à l'universalité du message de l'Islam, à la diversité religieuse et à la cosmologie akbarienne. Elle est également engagée sur la question du ministère religieux féminin et le rôle de la femme dans les lieux de culte en Islam. Elle intervient à la radio dans la cadre du dialogue interreligieux et en tant que conférencière sur le dialogue des cultures, en Europe (France, Autriche, Belgique…) et dans le monde arabe (Egypte, Maroc, Liban…).

Un ouvrage fort intéressant du célèbre Toshihiko Izutsu intitulé, Unicité de l'existence et Création perpétuelle en mystique islamique

 
Dernière édition:

Mohsen94

Membre
Membre
Salam frère Sam,

Vous m'avez gâté, je vais voir tout ça inch'Allah. Je vous remercie infiniment.

Salam
 
  • J'aime
Reactions: sam

Jérôme Ali

Membre
Membre
Salam,

Pas d'autres amateurs qui pourrait exposer sa façon de voir l'Unicité divine ?
Salam Mohsen94,

Oui, je souhaiterais exposé l'unicité divine par le prisme du Panthéisme selon Ibn Arabi et selon,
L'islamologue Henry Corbin parle à ce propos de « théomonisme ». On pourrait dire que, contrairement au panthéisme qui naturalise Dieu et l'absorbe dans l'immanence, le théomonisme d'Ibn Arabi divinise la nature tout en préservant la transcendance de Dieu et son unicité. Quant à l'homme, sa place particulière et privilégiée au sein de la création provient du fait qu'il est la seule créature récapitulant en lui la totalité des Noms divins.
Je reviendrais sur le sujet.
 

azedine

Membre actif
Membres
Salam alaykum

Pour moi, quelques points me font penser qu'il n'y a qu'un seul Dieu :
-L'harmonisation des différents éléments constituant le monde de la nature.

-Le constat que le Coran est de nature divine qui fait que lorsque Dieu est mentionné comme l'unique divinité à adorer alors on est sensé croire ce qu'il dit.

-croire qu'il existe deux dieux ou plus implique des limites, des imperfections...
Or ce monde, l'univers dans son ensemble nécessite un Être dénué de toute limite qui à l'origine a dû donner naissance à tout ce qui nous entoure. En dehors de notre univers il n'existe ni temps ni espace donc forcément ce qui a déclenché cet univers n'est pas pris par le temps et pas non plus par l'espace.

Je ne sais si j'ai été clair, qu'en pensez vous ? Avez- vous d'autres façons de voir ?
Partagez votre point de vue si cela vous dit.

Salam.
 

Antonius

Membre
Membre
Salam,

je vous recommande aussi la série "L'Islam chiite" du cheikh Christian Bonnaud sur la radio francophone iranienne (french IRIB, attention il faut aller sur l'ancienne version du site).
Il y expose sa vision de l'unicité de Dieu :
- le monde est fait de causes et d'effets (constat objectif), il n'y a pas d'effet sans cause ;
- soit cette chaîne de causes à effets se poursuit à l'infini, soit elle forme une boucle complète (le dernier effet est en fait la première cause), soit il y a une ou des causes premières que nous sommes obligés d'admettre sans causes. Christian Bonnaud la compare à des soldats avançant ligne. Chaque soldat doit avancer d'un pas pour que le soldat situé derrière puisse faire de même. Dans le premier cas, ce n'est pas possible puisque la chaîne étant infinie, aucun soldat n'a effectué le premier pas et donc aucun ne peut bouger ; le deuxième cas pose le même problème que le premier ; seul le troisième est donc possible : l'existence d'une ou des causes premières qui n'ont elles-mêmes aucunes causes ;
- il n'y a en réalité qu'une seule cause première : s'il y en avait plusieurs, ce serait le trait commun qu'elles auraient entre elles qui serait en réalité la cause première ; de plus, chacune engendrerait une création propre, aboutissant à un monde désordonné et chaotique. Or, force est de constater que le monde, la nature, est un tout cohérent dont les éléments sont interdépendants.
 

Mohsen94

Membre
Membre
Salam,


Merci frère Antonius, j'ai trouvé le raisonnement du frère Christian Bonaud trés intéressant mais je n'ai pas compris cette phrase suivantes:

"il n'y a en réalité qu'une seule cause première : s'il y en avait plusieurs, ce serait le trait commun qu'elles auraient entre elles qui serait en réalité la cause première ",

pouvez-vous expliquer en termes plus clairs pour moi ? Merci.
2667

J'ai trouvé ce raisonnement suivant qui me paraît trés intéressant. (mais ce n'est pas de moi, je tiens à le préciser).


On commence par supposer ce qui suit :

Allah est unique

Créateur de l’Univers

Cette création est parfaite

Coran : « Certes la création des cieux et de la terre, dans l'alternance de la nuit et du jour, dans le navire qui vogue en mer chargé de choses profitables aux gens, dans l'eau qu'Allah fait descendre du ciel, par laquelle Il rend la vie à la terre une fois morte et y répand des bêtes de toute espèce, dans la variation des vents, et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre, en tout cela il y a des signes, pour un peuple qui raisonne. » (Sourate 1, v.164).

a. Dieu n’est pas unique, mais il existe plusieurs dieux :



Plusieurs cas possibles :


2 dieux égaux capables : Tout d’abord, si on dit que ces dieux sont égaux, et que rien ne les différencie, absolument rien, on peut dire que ces deux dieux font un, car la différence définit la multiplicité. Ensuite, s’ il existait deux dieux, vous pouvez être sûr, que chacun d’eux aurait envoyé son propre Prophète, hors existe il un Prophète venu au nom d’un autre Dieu qu’Allah ?

2 dieux incapables : si tel était le cas, le monde existerait il ?, le monde serait il aussi parfait ? Non au contraire leur présence serait inutile.

1 des deux, plus capable que l’autre : dans ce cas, un a plus de pouvoir que l’autre, et donc l’un sera soumis à l’autre, et donc un seul Dieu, auquel tout le monde est soumis, même l’autre.

=>Donc Dieu est unique.

b. Pas de trace d’un autre dieu :


Laissons l’Imam ‘Ali (as) nous expliquer cela : « Sache mon fils, que si notre Dieu avait un associé, il aurait envoyé ses prophètes, tu aurais vu les traces de son royaume et de son pouvoir, tu aurais connu, ses actions et attributs, mais c’est un Dieu unique comme Il s’est décrit, il n y a personne qui le concurrence dans Son Royaume, Il le Créateur de toute chose »[1].

c. La fitra (Nature originelle de l’homme):


Cette nature d’où nous vient-elle ? Si elle vient de Dieu, elle nous vient sûrement d’un Dieu unique et parfait, car elle est la même chez tout le monde, si c’était le hasard, ou plusieurs dieux, qui étaient à l’origine de celle-ci, serait elle aussi parfaite ? Serait elle la même d’un individu à un autre ? Tout le monde réagirait il de la même façon à certaines situations ?
Bien sûr nous parlons de la Fitra pure, qui n’a pas été touchée par les effets néfastes du polythéisme, ou autre idéologies, ou philosophies.

Après une méditation approfondie, nous concluons qu’il n y a derrière cette création aucune trace, si ce n’est celle de Dieu sans associé => Dieu est donc Unique.

d. Les Prophètes :

Ces Prophètes qui se sont proclamés envoyé par Dieu pourrait être des imposteurs, mais les imposteurs, sont vite découverts et démasqués, en même temps que leurs ruses, car un imposteur laisse toujours une faille derrière lui, car ce qu’il prétend ou dit, n’est issu que de sa propre raison, pensée et vision des choses, et tout cela est sujet à l’erreur. Tandis que nos Prophètes eux, n’ont montré aucune faille, au contraire, chacun d’eux est venu avec un enseignement miraculeux, et riche pour l’humanité toute entière, renfermant, de hautes valeurs morales et sociales, et des connaissances que la raison humaine seule ne peut découvrir. Quelle est la raison de cette infaillibilité de leur propos, et de l’idéologie et la pensée avec laquelle ils sont venus ? Cela ne peut-être qu’issu d’une raison, et d’une pensée parfaite, d’une raison qui est bien au-dessus de la raison humaine, d’un être absolu ! Mais qui pourrait-être cet être absolu, si ce n’est pas Dieu ?

e. Preuves du Coran et de la Sunna:
Coran :

« Et votre Divinité est une divinité unique. Pas de divinité à part lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. » (Sourate 1, v.163).
« Allah dit: ‹Ne prenez pas deux divinités. Il n'est qu'un Dieu unique. Donc, ne craignez que Moi. » (Sourate 16, v.51)
« N'invoque donc pas une autre divinité avec Allah, sinon tu seras du nombre des châtiés. »(Sourate 26, v.213).
« S'il y avait dans le ciel et la terre des divinités autre qu'Allah, tous deux seraient certes dans le désordre. Gloire, donc à Allah, Seigneur du Tròne; Il est au- dessus de ce qu'ils Lui attribuent! » (Sourate 21, v.22).
« Dis: ‹Il est Allah, Unique. » (Sourate 112, v.1)

Sunna :
L’imam Al Redha (as) dit : « La Première adoration est Sa Connaissance, et l’origine de la connaissance de Dieu est l’Unicité ».[2]

Donc l’Unicité d’Allah est la base de la religion !


Qu'en pensez-vous ?
 

sam

Membre
Membre

Salâm salâm


Très cher membre Mohsen94

Je pense que c'est intéressant. Cependant, nombreux sont les musulmans qui croient que le polythéisme ne s'arrête pas à croire qu'il existerait d'autres dieux que Dieu. Ils incluent toutes sortes de croyances et de pratiques qui détournent le croyant du pur monothéisme. Comme par exemple, accorder un quelconque pouvoir à des statuts ou des saints, je pense ici à l'intercession. Je profite de mon passage pour partager quelques liens sur cette question.

Si ce n'est pas déjà fait, je vous invite à visionner la vidéo de Sayyed Moustafa Qazwini sur cette question dans le lien ci-dessous:


Dire : "YA 'ALI" est-ce que c'est du SHIRK ? - Zakaria Ababoua

 
Dernière édition:

Antonius

Membre
Membre
Salam,


Merci frère Antonius, j'ai trouvé le raisonnement du frère Christian Bonaud trés intéressant mais je n'ai pas compris cette phrase suivantes:

"il n'y a en réalité qu'une seule cause première : s'il y en avait plusieurs, ce serait le trait commun qu'elles auraient entre elles qui serait en réalité la cause première ",

pouvez-vous expliquer en termes plus clairs pour moi ? Merci.
Salam,
j'admets moi-même ne pas avoir forcément bien compris le raisonnement. ^^ Je vous donne le lien vers le texte original :
 

Mohsen94

Membre
Membre
Salam 'alaykum,

Merci frère Sam pour votre argumentation concernant l'intercession: il est évident que c'est autorisé et que cela ne contredit pas l'Unicité d'Allah(swt).

Merci frère Antonius , grâce à votre lien cela m'est devenu plus clair, j'ai bien compris le raisonnement. Merci infiniment.

Qu'Allah vous bénisse.
 

Mohsen94

Membre
Membre
Salam alaykum,


2668

Un autre argument est celui du "Rasoir d'Ockham" :

Le Coran pose la question de manière rhétorique : « L’univers est-il apparu de lui-même? ». La réponse semble évidente à cause de la logique métaphysique selon laquelle tout ce qui existe a nécessairement une cause et comme l’univers existe, il doit avoir une cause. Il serait irrationnel de suggérer plus d’une cause à l’existence de l’univers, car une régression infinie de causes est non seulement improbable, mais impossible, car cette infinité serait absurde dans le réel. Considérez ces deux exemples :

1. Il y a un nombre infini de personnes dans une pièce. Si deux personnes quittent la pièce, combien en reste-t-il? La réponse est : infini moins deux. Mais cette réponse est-elle censée? Non, car dans le monde réel, ce nombre infini vous empêche de compter le nombre de personnes dans la pièce. C’est pourquoi les mathématiciens Kasman et Newman ont affirmé : « L’infini n’existe pas, du moins dans le même sens où l’on dit : « Il y a des poissons dans l’océan ».

2. Imaginez que je sois un soldat et que je vois l’ennemi devant moi. Pour le tirer, je dois demander la permission au soldat derrière moi, mais celui-ci doit également demander la permission au soldat derrière lui et ainsi de suite, à l’infini. Pourrai-je jamais tirer sur l’ennemi? La réponse est évidente. De la même façon, une régression infinie de causes à l’existence de l’univers ferait en sorte qu’il n’y aurait, en premier lieu, pas d’univers du tout.

Ainsi, la conclusion voulant que l’univers ait une cause indépendante et non-causée est plausible, mais on peut encore suggérer une pluralité de causes survenant toutes au même moment. Mais s’agit-il d’un argument solide? Pas vraiment, si l’on considère le principe de raisonnement appelé le rasoir d’Ockham, attribué au philosophe franciscain Guillaume d’Ockham (14e siècle). Selon ce principe, les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité. Autrement dit, les hypothèses suffisantes les plus simples sont les plus vraisemblables.

Cela signifie qu’en l’absence de preuves ou lorsque l’on n’a pas besoin de trouver des causes multiples pour expliquer une chose, nous devons nous en tenir à l’explication la plus simple. Dans le cas qui nous intéresse, nous n’avons aucune preuve pour avancer que la cause de l’univers est en fait une combinaison de deux, de trois ou d’une multitude de causes et c’est pourquoi l’explication la plus simple et la plus exhaustive est que la cause est unique. Postuler une pluralité de causes n’ajoute rien à la portée de l’argument ni à son poids. Par exemple, dire qu’une seule cause toute-puissante est à la source de l’univers est aussi exhaustif que d’affirmer que deux causes toutes-puissantes sont à la source de l’univers. Car une cause toute-puissante est suffisante, justement parce qu’elle est toute-puissante.

Certains mettent en doute cet argument en affirmant que si nous devions appliquer ce principe aux pyramides d’Égypte, il serait absurde de dire qu’elles furent construites par une seule personne. Mais c’est là une mauvaise application du principe. L’explication selon laquelle les pyramides furent construite par une seule personne n’est pas la plus simple ni la plus exhaustive, car elle soulève plus de questions qu’elle n’en résout. Comment un seul homme aurait-il pu construire, seul, les pyramides? Il est beaucoup plus logique et raisonnable d’avancer qu’elles furent construites par plusieurs hommes. Maintenant, quelqu’un pourrait dire que notre univers est si complexe qu’il est absurde de postuler qu’il fut créé par un seul être. Mais un seul être tout-puissant créant tout l’univers est une explication beaucoup plus simple et cohérente qu’une explication impliquant des causes multiples. Certains iront plus loin et affirmeront que les pyramides aussi auraient pu être construites par un seul être tout-puissant. Mais rien, sur cette terre, ne correspond à un être tout-puissant et comme la source de ces pyramides est clairement terrestre, elles ne peuvent avoir été construites que par des êtres terrestres.


Salam.
 
  • J'aime
Reactions: sam

Mohsen94

Membre
Membre
Salam,

Une autre argumentation est celle par l'intermédiaire de la Révélation:

Une manière plus simple de démontrer l’unicité de Dieu consiste à étudier la révélation. L’argument, ici, est que si Dieu S’est présenté à l’humanité par l’intermédiaire d’une révélation et que l’on peut prouver que cette révélation émane de Lui, alors ce qu’Il dit à Son sujet est nécessairement vrai. La question que pose inévitablement le non-croyant ou l’agnostique est : comment savez-vous que Dieu S’est manifesté à l’humanité et sous quelle forme cette révélation existe-t-elle?

Premièrement, il n’y a que deux manières de savoir si Dieu S’est manifesté ou non à l’humanité : extérieurement et intérieurement. Ce que j’entends par « intérieurement », c’est qu’une personne peut découvrir et comprendre Dieu par simple introspection et intériorisation. Et ce que j’entends par « extérieurement », c’est qu’une personne peut découvrir Dieu par la communication avec l’entourage et par les signes apparents dans l’univers. Découvrir Dieu intérieurement, toutefois, n’est pas très plausible et ce, pour les raisons suivantes :

1. Les êtres humains sont différents. Ils ont ce que les psychologues appellent des différences individuelles, qui incluent l’ADN, l’expérience, le contexte social, les capacités intellectuelles et émotionnelles et le genre, entre autres. Ces différences jouent un rôle dans notre habileté à internaliser par l’introspection ou l’intuition et le résultat de cette introspection ne peut donc que différer d’un individu à l’autre. Alors s’il fallait compter sur ce processus pour découvrir et comprendre le Créateur, il y aurait d’inévitables différences dans notre façon de Le concevoir. Cela est vrai même d’un point de vue historique, car si l’on remonte à plus de 6000 ans avant notre ère jusqu’à nos jours, il existe des écrits recelant plus de 3700 noms et concepts différents pour désigner Dieu!

2. Comme la méthode utilisée pour conclure de l’existence de Dieu est une méthode de « gros bon sens », ou ce que les philosophes appellent la pensée rationnelle et ce que les musulmans appellent pensée innée, tenter de découvrir Dieu « intérieurement » ne peut mener qu’à l’erreur. Cela parce que les conclusions auxquelles nous pouvons parvenir en faisant de l’univers la preuve de cette cause indépendante et transcendantale est que cette cause doit être éternelle, unique et puissante; tout le reste ne peut être que spéculation. Le Coran demande : « Pourquoi dites-vous de Dieu ce dont vous n’avez aucune connaissance? ». Tenter d’internaliser ce qu’est Dieu équivaudrait à une souris tentant de penser comme un éléphant. L’être humain n’est pas éternel, unique et puissant et ne peut donc conceptualiser Dieu. Et c’est pourquoi Dieu Se manifester et Se décrire à lui par révélation.

Prenez l’exemple suivant : on frappe à votre porte et vous en concluez, évidemment, que quelqu’un se trouve de l’autre côté de cette porte. Mais savez-vous qui? Vous n’attendiez personne, alors vous demandez « qui est là? » pour le découvrir. Et la seule façon, pour vous, de savoir qui est derrière cette porte est que la personne en question vous le dise. Vous pouvez donc conclure que si Dieu a transmis quoi que ce soit à l’être humain, ce doit être en utilisant un moyen extérieur.

D’un point de vue islamique, cette communication ouverte est le Coran, car il s’agit du seul texte affirmant provenir de Dieu qui répond aux critères de texte divin. Ces critères incluent :

1. Que le texte doit être en accord avec les conclusions rationnelles et intuitives sur Dieu. Par exemple, si un livre dit que Dieu est un éléphant doté de 40 bras, votre raison vous dira que ce livre ne provient pas de Dieu, car Dieu n’est pas inclus dans Son propre univers.

2. Que le texte doit être intérieurement et extérieurement cohérent. Autrement dit, s’il dit, à la page 20, que Dieu est unique et, à la page 340, que Dieu est trois, il s’agit d’une incohérence interne. Si le livre dit que l’univers n’a que 6000 ans, il s’agit d’une incohérence externe, car nous savons, dans la réalité, que cela est faux.

3. Que le texte doit contenir des indicateurs de transcendance. Autrement dit, il doit contenir des preuves nous démontrant qu’il provient bel et bien de Dieu.

Le Coran – que nous n’étudierons pas en profondeur dans cet article – ne peut être expliqué de manière naturelle, mais seulement de manière surnaturelle. Certains indicateurs de cette caractéristique du Coran sont :

a. Son inimitabilité linguistique et littéraire

b. Ses références historiques qui ne pouvaient être connues de l’homme au moment de la révélation

c. Ses descriptions de certains phénomènes naturels qui n’étaient pas connus de l’homme à l’époque de sa révélation

Bref, comme la seule façon de connaître Dieu et Son message à l’humanité est par l’intermédiaire d’une révélation – et que l’on démontre que cette révélation est le Coran – alors ce que le Coran dit, au sujet de Dieu, est nécessairement vrai. Dans le contexte de cette discussion, le Coran dit, entre autres : « Sache que Dieu, ton Seigneur, est unique ».




Salam
 
Haut