Quoi de neuf ?

LES MIRACLES SCIENTIFIQUES DU CORAN : LA BARRIÈRE ENTRE DEUX MERS !!!!

azedine

Membre actif
Membres
Salam 'alaykum,




La barrière entre deux mers :

ALLÂH a dit dans le SAINT CORAN :

- « IL a donné libre cours aux deux mers, pour se rencontrer. Il y a entre elles une BARRIÈRE, qu’elles ne dépassent pas. Lequel donc des bienfaits de votre SEIGNEUR, nierez-vous ? De ces deux (mers) sortent la perle et le corail ». (Sourate 55 : Versets 19-22).
- IL a dit aussi : "Et établit une séparation entre les deux mers". (Les Fourmis, 27 : Verset 61)

- Les océanologues sont parvenus à découvrir l’existence d’une BARRIÈRE, entre DEUX MERS, qu’ils ont baptisée ‘‘FRONT’’.
- Grâce à cette BARRIÈRE, chaque mer conserve ses caractéristiques naturelles, auxquelles sont habitués les poissons, et les plantes qui y vivent.
- Ayant prélevé des échantillons de différentes mers en 1873, l’expédition scientifique maritime anglaise « Challenger », a constaté que chaque mer a ses propres caractéristiques en matière :

1- de salinité.
2- de température.
3- de densité.
4- de la capacité de solubilité de l’oxygène dans l’eau, et d’espèces aquatiques vivantes.

- Ces résultats ont été confirmés dans les années 30, par une autre expédition américaine laquelle, a installé au golf du Mexique, des centaines de stations maritimes, pour l’étude des caractéristiques des MERS.
- Les océanologues ont fini par conclure, que les MERS sont différentes les unes des autres.
- Pourquoi les MERS ne se mélangent pas, malgré l’ACTION des forces des marées, qui agite les eaux des mers, en plus des mouvements perpétuels, provoqués par les vagues internes et superficielles, et les courants d’eau maritimes ??

Réponse des savants :

- En raison d’une FORCE PHYSIQUE, appelée "TENSION de SURFACE", les EAUX des MERS VOISINES, ne se mélangent pas.
- Du fait d’une différence de DENSITÉ, la tension superficielle, empêche les mers de se mélanger, comme si un "MUR TRÈS FIN LES SÉPARAIT".
- En fait, c’est cette BARRIÈRE INVISIBLE, qui les empêche de se mélanger : Aucune MER ne saurait imposer ses caractéristiques à l’autre, ce serait nuisible pour les espèces qui y vivent.

C’est bien ce qu’affirme le SAINT CORAN :
- « Entre elles une barrière, de sorte que l’une n’empiète pas sur l’autre ».
- Bien entendu, le CORAN ne va pas nous expliquer par mille MOTS, les tenants et les aboutissants de ce phénomène.
- Non seulement, les gens à cette époque, ne comprendraient pas, mais l’explication risquerait de remplir des pages et des pages.
- Comme à l’accoutumée, le CORAN se veut tranchant et affirmatif, et c’est aux hommes d’en rechercher les raisons, et les explications.

- Il convient de noter, qu’il s’agit en l’occurrence, de la rencontre de deux MERS SALÉES, et non pas des eaux douces et des eaux salées, et pour PREUVE :

1) la rencontre de "l’EAU DOUCE et de l’EAU SALÉE", est un autre phénomène, mentionné dans deux VERSETS distincts :
1- Sourate 25 : Verset 53.
2- et Sourate 35 : Verset 12.

2) Les versets en question de la Sourate ‘‘Le Tout Miséricordieux’’ précisent que : "des deux mers, sortent la perle et le corail".
- On sait que la perle et le corail, ne se trouvent que dans les mers salées, ce qui montre que le VERSET parle bien de DEUX MERS SALÉES. ALLAH a dit : « De ces deux [mers] : sortent la perle et le corail ».

Voyons maintenant ce qu'en pense le commandant COUSTEAU :
- "Entre la fin d’un FLEUVE et la MER, il n’existe pas de ligne de démarcation nette, mais plutôt une espèce de zone frontière, aux eaux saumâtres, extraordinairement propice, au développement de la vie, sous toutes ses formes. (Jean-Yves Cousteau, dans l’encyclopédie du même nom, page 83 du tome XIX)

- On voit bien que Cousteau, n’a jamais réfuté l’existence de la dite FRONTIÈRE.
- Si comme dit l’auteur de la critique : "l’eau douce d’un FLEUVE, acquiert progressivement les caractéristiques de la MER, au fur et à mesure, qu’elle progresse dans celle-ci" ..
- Il n’en demeure pas moins que l’EAU DOUCE, reste douce à la SOURCE, et sa rencontre avec la MER, n’influe aucunement, sur sa qualité d’EAU, d’origine DOUCE.
- La définition "BARRAGE INFRANCHISSABLE", est des plus pertinentes, exactes et logiques. Elle n’a pas été "FAITE EXPRÈS, pour concorder avec les VERSETS du CORAN".
En effet ..
- Quand l’eau du FLEUVE pénètre dans la MER, il est normal que sa salinité augmente, au fur et à mesure. À ce moment-là, cette EAU n’appartient plus au fleuve. Mais la BARRIÈRE demeure, au niveau de l’embouchure. Personne ne peut nier cette VÉRITÉ.

- D’autre part, on ne connaît pas encore tout ce que contient notre planète ; on n’a pas encore découvert les autres endroits, où s’opère la rencontre entre des "EAUX SALÉES, et des EAUX DOUCES".
- Il est facile de critiquer, certes, mais difficile d’apporter la PREUVE CONTRAIRE.

- Quant à la CONVERSION à l’ISLAM du commandant COUSTEAU, il n’avait pas cru nécessaire, de faire la PUBLICITÉ de sa CONVERSION.
- Il s’est converti pour DIEU, non pas, pour les hommes. C’est pour cela, qu’il a fait les choses dans le SILENCE, et loin des caméras et des mauvaises langues.
- Pour moi le VERSET CORANIQUE, concorde bien avec le DELTA de GIBRALTAR, où la MER SALÉE (mer méditerranée), et la MER DOUCE (mer rouge) se rencontrent, et non pas deux FLEUVES.
- Tout le monde sait que les FLEUVES se déversent dans la mer. DIEU nous parle de deux mers (douce et salée), et non de fleuves. Et ça, il n’ en existe nulle part ailleurs, que dans le DELTA de GIBRALTAR.

- Nous musulmans, nous devons arrêter de PROUVER si telle ou telle personne, s’est convertie ou pas, à L'ISLAM ..
- Nous devons plutôt nous concentrer, sur des recherches scientifiques, comme tout le monde, et publier nos propres résultats, il n’y a que la volonté qui manque, mais les moyens sont là.

- En réfléchissant bien, on voit que DIEU répète à plusieurs reprises, l’histoire de MOÏSE.
- DIEU ne l’a pas fait par hasard, il n’a pas laissé la PYRAMIDE debout, pendant plus de 5000 ans, pour qu’on l’admire, sans en tirer des conclusions scientifiquement.
- Car le CORAN et la SCIENCE, sont comme deux JUMEAUX, nous sommes sur terre pour chercher et démontrer par nous-mêmes, la PUISSANCE de DIEU, afin de mieux l’ADORER.

SACHEZ-LE !!!!

- C’est dans ce DELTA de GIBRALTAR, que MOÏSE a sauvé les enfants d’Israël, et où PHARAON, a aussi périt avec son ARMÉE.
- Donc DIEU veut attirer notre attention sur cet endroit, car c'est là, qu'il y a SÉPARATION entre ses DEUX MERS.
- Mais ce qu’IL veut qu’on sache, c’est de voir le corps de Ramsès, dont IL a PROMIS de PRÉSERVER ..
- Et que les français ont bien préservé sans le savoir jusqu’en 1981, date à laquelle, l'anatomiste Maurice Bucaille a certifié, car les résultats de ses analyses, concordent avec le récit CORANIQUE à ce propos.
- Donc la découverte de l’authenticité du corps de PHARAON, étant vérifié et certifié par BUCAILLE, qui s’est d’ailleurs converti lui aussi, à l'ISLAM, et qui a écrit plusieurs livres, dont : "La BIBLE, le CORAN, et la SCIENCE", qui fût un best-seller ..
- Il reste la tâche de découvrir des traces, sur la noyade de Ramsès, on remarque que les vestiges sous-marines, peuvent être préservés pendant des millénaires, donc celui de Ramsès et de son armée, ne déroge pas à la règle.

- Harun YAHYA de son côté, a fait un travail de communication remarquable. C’est vrai qu’on trouve de la perle dans l’eau douce, et les coraux ne pousse pas dans du sable, mais sur une surface dure comme la roche, ou sur une épave de bateau, et pourquoi pas, sur l’épave des roues, provenant des "CHARIOTS de RAMSÈS et de son ARMÉE".
- Là où se trouve une ALGUE, il peut s’y trouver le corail, ça ne pousse pas sur l’eau douce, car le sable n’ a pas de roche comme sur la mer salée.
- Donc on ne peut pas exclure cette hypothèse, tant qu'on va pas à la SOURCE, pour faire nos PROPRES RECHERCHES.
- Ainsi, on verra que le RÉCIT attire notre attention sur l’existence de la PUNITION des MÉCRÉANTS, et que nous devons en tirer une leçon, pour assoir notre FOI ..
- Et ne pas reproduire les mêmes ACTES, que ceux qui ont MÉCRU, jusqu’à ce que leur viennent la MORT, accompagnée de SUPPLICES.
- Que DIEU nous donne la connaissance, de bien comprendre et interpréter SES SIGNES, afin de mieux suivre SES ORDRES, et laisser SES INTERDITS, pour mieux rester dans le DROIT CHEMIN, qui mène vers LUI ..

- « Nous leur montrerons NOS SIGNES dans L'UNIVERS et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident, que c'est cela (le Coran), la VÉRITÉ ». (CORAN,41 : 53).

Imran Chirazi.
 

Antonius

Membre
Membre
La paix sur vous,

j'avais vu cette vidéo, elle est géniale. Et en allant sur le site officiel, on découvre d'autres parties consacrées aux miracles littéraires, mathématiques, historiques,...
 
Haut