Quoi de neuf ?

Les bonnes actions et l'intention

Sasori

Membre
Membre
Salam alékoum,

Je ne sais pas si je poste au bon endroit,mais n'hésitez pas à me le dire.

Dans le Coran,Allah évoque souvent le bien,la bienfaisance,bref tout ce qui est lié avec le bon comportement.L'intention est primordiale lorsqu'on accomplit une action.

Peut-on accomplir une bonne action car on pense que c'est le bien et que c'est recommandé par Allah sans nécessairement avoir l'intention en premier lieu de penser à Allah?Je ne sais pas si je suis très clair,mais bon.


Barak Allahou Fikoum.
 

realizm

Membre
Membre
Salam,


J'ai créé un sujet spécial pour cette question.

Pour ma part, si je peux contribuer, un frère m'a fait remarquer à juste titre que dans le Qur'an, croyance et bonnes actions sont liées comme dans la formule qui revient souvent "illa alladhina amanu wa `amilu as salihati".

Ainsi souvent ceux qui ne pratiquent pas les bonnes actions (et donc qui oeuvrent pour le mal), ceux là ne seront pas guidés et leurs coeurs seront scellés. La bonne action vient donc presque préalablement à la croyance.

Autrement on pourrait dire que ce n'est pas juste si Allah ne guide pas certaines personnes, que c'est arbitraire et inéquitable, etc... Or ceux dont les coeurs sont scellés ont probablement des antécédents liés aux mauvaises actions, qui les ont privés de la Grâce divine.

C'est dans ce sens qu'il faut le prendre: l'homme a le libre arbitre de ses actes sur terre, et ces actes déterminent sa relation avec Allah.

Puis cela devient un cercle vertueux, la bonne action engendre la croyance et l'amour de l'autre, qui entraine à leur tour la croyance et ainsi de suite. Par conséquent, je pense que la bonne action peut se faire avec une intention qui devient instinctive (compassion, empathie, générosité, ...).

Ma`a salama
 

Sasori

Membre
Membre
Salam Alékoum,

Là où je ne suis pas certain de comprendre c'est quand vous dites que les personnes qui ne font pas de bonnes actions oeuvrent automatiquement pour le mal.Peut-être que vous faites référence à la notion de contribution collective de réduction du mal avec la propagation d'un maximum de bonnes actsions afin que le bien devienne un quotidien.De plus,une mauvaise personne comme un ennemi de l'Islam par exemple,peut faire une bonna action sincère envers ses proches comme ses enfants par exemple.
 

realizm

Membre
Membre
Salam Alékoum,

Là où je ne suis pas certain de comprendre c'est quand vous dites que les personnes qui ne font pas de bonnes actions oeuvrent automatiquement pour le mal.Peut-être que vous faites référence à la notion de contribution collective de réduction du mal avec la propagation d'un maximum de bonnes actsions afin que le bien devienne un quotidien.De plus,une mauvaise personne comme un ennemi de l'Islam par exemple,peut faire une bonna action sincère envers ses proches comme ses enfants par exemple.
Salam,

Ce n'est pas exactement ce que j'ai dit, ou du moins pas ce que je voulais exprimer.

Je mettais en relation les bonnes actions, l'agrément de Dieu et le rapprochement vers Lui (la foi).

Quant à votre exemple, nul doute que les peuples qui ont été anéantis faisaient eux mêmes preuve d'entraide et de sympathie les uns envers les autres ce qui ne les a pas empêchés de s'attirer la colère divine...
 

Asmahan

Membre
Membre
Salam
On a tous en nous la foi en Dieu et la connaissance de ce qui est bien ou mal, et c'est ce qui nous guide dans toutes nos actions même les plus banales. Pour donner un exemple, en tant qu’être humain ( et là je parle tant pour les croyants que pour les non croyants) nous n'agissons pas dans la vie de tous les jours en obéissant à nos pulsions, nos actions sont le plus souvent en adéquation avec la société dans laquelle nous vivons, notre éducation, bref notre socialisation et cela de manière totalement inconsciente.

Dans ce cas c'est pareil, d'une part la croyance en Dieu est intériorisée,et d'autre part le fait que nous sommes des être humains socialisés , fait que l'accomplissement de nos bonnes actions n'a pas besoin d’être réfléchie.

Quand on parle d'intention, ça pourrait peut être faire plus reference au fait que certaines actions n'ont pas le résultat voulu. Ou que ces actions n'ont pas pu être réalisées. C'est pour ça que c'est l'intention qui compte, car si c’était l'action en elle même qui avait de l'importance, le juge ne serait plus Dieu (Celui qui lit dans nos cœurs), mais les hommes.

Je ne sais pas si j'ai été assez claire.:)
 

Sasori

Membre
Membre
Salam alékoum,

J'ai une autre question sur le sujet.Lorsque je vais dans un magasin quelconque et que j'achète un objet pour l'offrir ou en faire profiter des proches,d'une certaine manière je participe à l'injustice qui règne dans le monde (néo-colonialisme,finance internationale,guerre,exploitation des plus pauvres....).Pourtant ça part d'une bonne intention.Si l'objet en question est comestible,il se peut qu'il contient plein de choses nuisibles à l'homme responsables de maladies.

Quelqu'un a un avis sur le sujet.

Barak Allahou Fikoum.
 
Haut