Quoi de neuf ?

Le Vinaigre

  • Auteur de la discussion Une soeur
  • Date de début
U

Une soeur

Invité / Visiteur
Salam alaykoum

Je mets ici ce message ou ces messages inchallah car je ne sais où les mettre ...


Le vinaigre​



[FONT=Lucida Handwriting, Cursive]Jaabir (ra) rapporte que le Prophète (pbAsl) a dit ce qui signifie en français : "Quel bon condiment est le vinaigre !" (Mouslim, 3/1623).

Il n'y a donc pas de doute sur le caractère licite du vinaigre dont parlait le Prophète (pbAsl). Cependant, les théologiens divergent sur la permission de consommer certains autres vinaigres.



Le vinaigre provient d'une double transformation: la fermentation alcoolique, qui transforme les sucres en alcool, puis la fermentation acétique, qui transforme cet alcool en acide acétique.

Lorsque le vin tourne au vinaigre naturellement, et involontairement, alors il est clair, et selon l'avis unanime des savants, que ce vinaigre est licite: il suffit d'une température comprise en 25 et 30 degrés Celcius pour qu'une bactérie appelée Acétobacter acéti transforme, à l'aide d'oxygène, l'alcool (l'éthanol C2H5OH) en acide acétique (ou acide ethanoique C2H4O2). On obtient ainsi du vinaigre naturel propre à la consommation.

Mais aujourd'hui, le vinaigre est fabriqué industriellement : pour accélérer la fermentation acétique, on injecte de l'oxygène dans le vin pour en faire du vinaigre. Certains rajoutent également des fleurs, des fruits ou des legumes pour accélérer la transformation. Le statut d'un tel vinaigre, fabriqué artificiellement, est sujet à divergences auprès des théologiens.

Le Prophète (pbAsl) a en effet interdit aux musulmans de fabriquer eux-même du vinaigre, puisque celà impliquerait l'achat ou la fabrication du vin : Abû Tal'ha (ra) questionna le Prophète (pbAsl) au sujet de vin dont des orphelins avaient hérité. Le Prophète (pbAsl) lui dit :
"Jette-le.
- N'en ferais-je pas du vinaigre ?
- Non" (rapporté par Abû Dâoûd, n° 3672).

De plus Umar (ra), était d'avis que la consommation du vinaigre fabriqué artificiellement est interdite: "Il n'y a pas de mal pour un musulman d'acheter du vinaigre aux gens du livre, si ils en vendent, tant qu'il n'apprend pas que ce vinaigre a été délibérément fabriqué à partir du vin" (al-Moughni 8/330).

L'interdiction de consommer ces vinaigres est soutenue par les écoles Hanbalite, Shafi'ite, et par certains avis de l'école Malékite. De plus, la législation en France N° 88-1207 du 30 décembre 1988, permet aux industriels de ne pas compléter la transformation de l'alcool en acide acétique et de laisser jusqu'à 3 % d'alcool résiduel dans le vinaigre, sans en informer le consommateur. Seul le taux d'alcool du vinaigre d'alcool distillé est limité à 0,5%.



Il est à noter que certaines grandes surfaces "Géant" commercialisent du vinaigre étiqueté "Halal" dans le rayon des produits exotiques.
Encore une fois, face à ces divergences, si vous êtes dans le doute, alors évitez de consommer du vinaigre et des produits contenant du vinaigre. Allah vous le remplacera par quelque chose de meilleur insha Allah.


http://www.halal.edaama.com/modules....showpage&pid=6[/FONT]
 

rizvimomina

Membre
Membre
Salam alaykoum

Je mets ici ce message ou ces messages inchallah car je ne sais où les mettre ...


Le vinaigre​



Jaabir (ra) rapporte que le Prophète (pbAsl) a dit ce qui signifie en français : "Quel bon condiment est le vinaigre !" (Mouslim, 3/1623).

Il n'y a donc pas de doute sur le caractère licite du vinaigre dont parlait le Prophète (pbAsl). Cependant, les théologiens divergent sur la permission de consommer certains autres vinaigres.



Le vinaigre provient d'une double transformation: la fermentation alcoolique, qui transforme les sucres en alcool, puis la fermentation acétique, qui transforme cet alcool en acide acétique.

Lorsque le vin tourne au vinaigre naturellement, et involontairement, alors il est clair, et selon l'avis unanime des savants, que ce vinaigre est licite: il suffit d'une température comprise en 25 et 30 degrés Celcius pour qu'une bactérie appelée Acétobacter acéti transforme, à l'aide d'oxygène, l'alcool (l'éthanol C2H5OH) en acide acétique (ou acide ethanoique C2H4O2). On obtient ainsi du vinaigre naturel propre à la consommation.

Mais aujourd'hui, le vinaigre est fabriqué industriellement : pour accélérer la fermentation acétique, on injecte de l'oxygène dans le vin pour en faire du vinaigre. Certains rajoutent également des fleurs, des fruits ou des legumes pour accélérer la transformation. Le statut d'un tel vinaigre, fabriqué artificiellement, est sujet à divergences auprès des théologiens.

Le Prophète (pbAsl) a en effet interdit aux musulmans de fabriquer eux-même du vinaigre, puisque celà impliquerait l'achat ou la fabrication du vin : Abû Tal'ha (ra) questionna le Prophète (pbAsl) au sujet de vin dont des orphelins avaient hérité. Le Prophète (pbAsl) lui dit :
"Jette-le.
- N'en ferais-je pas du vinaigre ?
- Non" (rapporté par Abû Dâoûd, n° 3672).

De plus Umar (ra), était d'avis que la consommation du vinaigre fabriqué artificiellement est interdite: "Il n'y a pas de mal pour un musulman d'acheter du vinaigre aux gens du livre, si ils en vendent, tant qu'il n'apprend pas que ce vinaigre a été délibérément fabriqué à partir du vin" (al-Moughni 8/330).

L'interdiction de consommer ces vinaigres est soutenue par les écoles Hanbalite, Shafi'ite, et par certains avis de l'école Malékite. De plus, la législation en France N° 88-1207 du 30 décembre 1988, permet aux industriels de ne pas compléter la transformation de l'alcool en acide acétique et de laisser jusqu'à 3 % d'alcool résiduel dans le vinaigre, sans en informer le consommateur. Seul le taux d'alcool du vinaigre d'alcool distillé est limité à 0,5%.



Il est à noter que certaines grandes surfaces "Géant" commercialisent du vinaigre étiqueté "Halal" dans le rayon des produits exotiques.
Encore une fois, face à ces divergences, si vous êtes dans le doute, alors évitez de consommer du vinaigre et des produits contenant du vinaigre. Allah vous le remplacera par quelque chose de meilleur insha Allah.


http://www.halal.edaama.com/modules....showpage&pid=6


Salam,

Je reviens sur ce sujet qui répond un peu à mes interrogations pour vous poser quand même une question.
Ceux à qui j'avais demandé jusquà présent m'avaient dit que le vinaigre était halal. Cependant fabriqué avec du vin...ça me semblait bizarre. Par exemple dans ce cas il pourait être licite de consommer des aliments flambés puisque l'alcool utilisé est brûlé?
Et on trouve en vente du vinaigre "estampillé" "halal" dont la composition est : vinaigre d'alcool!!!

Si vous pouviez m'éclaircir cette histoire de vinaigre, moi ces histoires d'alcool ça m'embrouille les idées...
 

Partisant

Membre
Membre
Salam,

Je reviens sur ce sujet qui répond un peu à mes interrogations pour vous poser quand même une question.
Ceux à qui j'avais demandé jusquà présent m'avaient dit que le vinaigre était halal. Cependant fabriqué avec du vin...ça me semblait bizarre. Par exemple dans ce cas il pourait être licite de consommer des aliments flambés puisque l'alcool utilisé est brûlé?
Et on trouve en vente du vinaigre "estampillé" "halal" dont la composition est : vinaigre d'alcool!!!

Si vous pouviez m'éclaircir cette histoire de vinaigre, moi ces histoires d'alcool ça m'embrouille les idées...

Le vinaigre d'alcool est tout a fait licite a la consommation du fait qu'il a subi une transformation et ne contient par ce fait plus d'alcool. De meme si de l'alcool seul est bouilli et perd 2 tiers de son volume par évaporation, le résidu devient pur et donc licite à la consomation. Par contre le fait de flamber de l'alcool ou de faire evapporer de l'alcool qui aurait imbiber un aliment n'enleve pas le caractere "najis" (impur) a ce dit aliment. l'alcool certes a disparut, mais cette disparation ne rend nullement pur les aliments avec lequel il a été en contact pur.

Une règle de fiqh stipule que l'impureté se transmet par contact humide, et donc même si on fait disparaitre la source impure ce qui a été en contacte avec la dite source reste impure.
Prenons pour exemple une crêpe flambé au grand marnier, on la flambe et l'alcool disparait par combustion. La crêpe reste pour autant impure a cause de son contacte avec l'alcool, la combustion ne rend pas pure. Pour cela il faudra laver le crêpe avec la quantité d'eau fixé islamiquement. Tu imagines donc l’état de la crêpe, et je ne te parle pas des deux autres modes de purification qui sont la terre et le soleil. Et c'est pareil pour tout autre plat ( coq au vin....), même si l'alcool disparait les condiments ne sont pas purs.

Pour ce qui est du vinaigre halal sachez que le vinaigre industriel ou artisanal est automatiquement pur a moins d'y avoir ajouté un élément impur
 

* Palmyre *

Membre
Membre
As salamou ^alaykoum,

Par simple curiosité, tu dis:


De meme si de l'alcool seul est bouilli et perd 2 tiers de son volume par évaporation, le résidu devient pur et donc licite à la consomation.
Est-ce que cela signifie que si je fais bouillir 3 litres de vin, qu'à la fin je n'ai plus qu'un litre de liquide, je pourrais le boire?
Non que j'envisage de le faire, mais cela m'intrigue...

Salam
 

Partisant

Membre
Membre
As salamou ^alaykoum,

Par simple curiosité, tu dis:




Est-ce que cela signifie que si je fais bouillir 3 litres de vin, qu'à la fin je n'ai plus qu'un litre de liquide, je pourrais le boire?
Non que j'envisage de le faire, mais cela m'intrigue...

Salam
oui tu peux le faire, mais sache que que si tu fais bouillir 3 litre de vin et que les deux tiers s’évaporent il ne te restera pas un litre de vin. Il te resteras un litre d'un liquide qui n'est plus du vin, il ne serai être nullement comparé au vin ni par son odeur, ni par son gout et surtout ni par sa composition. Personnellement je ne sais même pas si ça sera buvable.
Le fait de le bouillir n'est pas obligatoire, ce qui importe c'est l’évaporation des deux tiers. L'alcool est très volatile, il suffit juste de le laisser a l'air libre et il s’évaporera automatiquement.

Tu vas tenté l’expérience et nous dire ce que ça donne? :icon_mrgr
 

* Palmyre *

Membre
Membre
Salam,

Merci beaucoup pour ta réponse.

Euh...non, je ne vais pas tenter l'expérience
:icon_mrgr:icon_mrgr:icon_mrgr Pour cela il faudrait que j'achète de l'alcool, que l'alcool entre chez moi, qu'il soit dans ma petite casserole...Enfin toutes ces choses que je refuse tout simplement :)

 

Partisant

Membre
Membre
Salam,

Merci beaucoup pour ta réponse.

Euh...non, je ne vais pas tenter l'expérience
:icon_mrgr:icon_mrgr:icon_mrgr Pour cela il faudrait que j'achète de l'alcool, que l'alcool entre chez moi, qu'il soit dans ma petite casserole...Enfin toutes ces choses que je refuse tout simplement :)

Je ne doute nullement que tu l'aurais pas fait, c’était juste une boutade :icon_bigg :icon_bigg :icon_bigg
 

* Palmyre *

Membre
Membre
Je demanderai peut-être à une amie de le faire, pour voir ce que ça donne (curiosité quand tu nous tiens) mais ça lui fera de la dépense pour rien :)
 

rizvimomina

Membre
Membre
Barakallaoufik frère Hassan Jafar pour cette explication limpide...
Et concernant le vinaigre de vin? selon le message précedent, dans le doute, abstenons nous?
Ou bien le doute nous autorise t-il à supposer que l'alcool contenu dans le vin a été entièrement transformé?
Quels sont vos avis?

Salam alaykoum

Qu'Allah:swt: pardonne notre ignorance et nous accorde ses lumières.
 

Partisant

Membre
Membre
Barakallaoufik frère Hassan Jafar pour cette explication limpide...
Et concernant le vinaigre de vin? selon le message précedent, dans le doute, abstenons nous?
Ou bien le doute nous autorise t-il à supposer que l'alcool contenu dans le vin a été entièrement transformé?
Quels sont vos avis?
Il est admis selon nos Marjas que le vinaigre d'alcool est halal, lorsqu'il y a eu transformation du vin en vinaigre.

Pour ce qui est du doute, il faut savoir qu'il y a une règle de fiqh qui stipule que le doute ne prévaut sur une certitude.
En cas de doute il faut AUTOMATIQUEMENT considérer cela comme halal.
Prenons l'exemple des ablutions, lorsqu'on ne sait plus si on est en état de pureté ou de petite impureté. Dans ce cas on doit considérer qu'on est
en état de pureté sans devoir refaire ses ablutions.
Seul une certitude peut prévaloir sur un doute
 

* Palmyre *

Membre
Membre
Salam,

Je m'éloigne peut-être un peu du sujet mais, en parcourant le site de sayyed Sistani je suis tombée sur cette question/réponse, et j'avoue avoir été un peu surprise.


Question :

En France, on mélange une petite quantité d’alcool dans les pâtes à pizza et aux autres repas. Puis. On les met dans le four sous une température très élevée. Est-ce que cette température peut purifier le pizza ?

Réponse :Toute sorte d’alcool n’est pas impure. Le vin, qui est produit du raisin, c'est seulement impure. Il n’y a pas d’empêchement de le prendre si la quantité de l’alcool est très peu et qu'une personne en le prenant ne devienne pas soûle.

Doit-on en comprendre que la liqueur de fruits/plantes autres que le raisin n'est pas impure? Peut-on par exemple manger une glace à l'amaretto dont l'alcool provient d'amandes, sachant qu'une glace seule ne rend pas soûle?

Que doit-on comprendre par "quantité...très peu"?


Si la limite est le fait de devenir soûle, une personne pourra-t-elle boire un verre d'alcool?


Que disait sayyed Fadlallah (ra) à ce sujet?


Je pensais que l'alcool était toujours illicite, quelle que soit la quantité alors je m'interroge...
 

tourab

Membre
Membre
salam alaykum,

Imam al-Sadiq (as): "le vinaigre améliore l'intellect",
al-Mahasin [v.2, p. 485]


Imam al-Sadiq (as): "le vinaigre est comme le sel, surement le vinaigre améliore l'intellect", Makarim al-Akhlaq [p. 190]


Imam al-Sadiq (as): "le vinaigre provenant de liqueur alcoolisé, renforce les gencives, tue les germes dans l'estomac, et améliore l'intellect."
a
l-Kafi


 
Haut