Quoi de neuf ?

Le Mut'a Aujoud'hui

  • Auteur de la discussion Une soeur
  • Date de début

chiunite

Membre
Membre
Salam ou aleykom,
Pour ma part je n'été pas contre l'idée d'un mariage temporaire, ou de jouissance... Ce qui m'as seduit, c'est que je trouvais interessant que chez les chiites, la femme jouisse d'une relative liberté en matière sexuel, elle peut choisir son conjoint sans l'accord de son père si elle est independente et subvient seul a ses besoin, alors que chez nous sunnites, elle est une mineur a vie...:icon_neut
Mais je fut tres surpris d'apprendre que le zawaje mut3a, que je pensé etre un mariage "classique" a ceci pres qu'on y precise la durée de l'union, n'en été pas un...:icon_conf
Voilà, en toute fraternité ce qui me chagrine, et loin de moi l'idée de vouloir denigrer mes freres et soeur chiia, ALLAH en est temoin.
J'ai appris que le zawaje mut3a ne necessité pas de temoin:icon_neut ...Or qu'est ce qu'un mariage sans temoin. Mais il y a autre chose qui me heurte encore plus en tant que musulman, et c'est un frere qui m'a envoyer le liens et c'est ceci:
http://www.imamrohani.com/fatwa-ar/viewtopic.php?t=2274

Excuser moi mes freres et soeur, mais avec toutes la bonne volonté du monde je ne peux sincerement adherer a ce genre de concepte. Si c'est une chose que l'on peut faire en toute discretion, sans temoin, et sans meme que nos propres proche en soit informer, alors c'est d'une part que ce n'ai pas un mariage, pas plus que l'union de 2 personne du meme sex ne saurait usurper ce nom, et que ça ne peut etre halal, car le pecher c'est la chose qui nous ferait honte que ça se sache comme l'a dis le prophete:saws: dans le sens du hadith...w'ALLAH ou a3lam.
 

amatullah

Membre
Membre
Salam alikoum,

Je sais pas si tu es un frere ou une soeur mais la soeur c'est plus court je crois ce qu'elle dit. C'est du genre j'accepte mais le Seyed pourra confirmer.
Qui , moi?
comment çà?
 

Hanine

Membre
Membre
ALLAH en est temoin.
J'ai appris que le zawaje mut3a ne necessité pas de temoin
Or qu'est ce qu'un mariage sans temoin.
Salamou aleykom

Ne venez-vous pas de prendre Dieu à témoin de vos paroles ?

Que le mariage soit temporaire ou pas, il reste un mariage. Qu'il y ait des témoins physiques, ou pas, Le Témoin Premier et Ultime sera toujours là ... Dieu serait-il moins Témoin de ce type de mariage qu'Il l'est de vos paroles, et pensées ?


Salam
 

amatullah

Membre
Membre
CITATION{assalamou aalaykoum

Ma soeur amatoullah, j'ai fait une petite recherche dans le tafsir almizan et dans d'autres tafassir dont je vous passe les références :

http://www.holyquran.net/tafseer/index.html

Je pense qu'ils sont tous d'accord pour dire que "la jouissance" dans le versset 24 de la sourat ANNISSAA (LES FEMMES) veut bien parler du mariage temporaire.}





waalaykom assalam warahmatou llah,

ce lien est excellent.

J'ai regardé les différentes interprétations, en effet,il parait qu'il y a des interprétations que le verset 24 parle du mariage temporaire.D'après assayed achirazi , "d'après des hadiths",le verset 24 de sourat Annisa parlerait spécifiquement du mariage temporaire , qui viendrait comme l'un des exemples qui s'opposent à la débauche . D'après lui, le "istimta'" serait bien la recherche du plaisir.

Par contre ce n'est pas le cas par rapport à tafsir al mizan de allamah Tabataba'i que j'ai revu, qui ne mentionne pas le mariage temporaire.

Dans l'interprétation de elHouezi dans tafsir nour el-Thaqalayn, le Mut'a en question serait la "mut'a de al hajj" se reférant à une chaine qui remonte à l'imam al Hussayn as. Je ne sais pas vraiment ce que c'est que mut'at alhajj.

Dans la quatrième référence du lien, sourat Annisa' n'y figure pas encore.
 

Al-'Aqilah

Membre
Membre
Par contre ce n'est pas le cas par rapport à tafsir al mizan de allamah Tabataba'i que j'ai revu, qui ne mentionne pas le mariage temporaire.
.

Assalamou aalaykoum

Ma soeur amatoullah

Je vous envoie le texte concernant le tafssir du verbe isstamtaâtoum dans le verset 24 du sourat "annissaa" que j'ai vu dans Almizan

" و المراد بالاستمتاع المذكور في الآية نكاح المتعة بلا شك فإن الآية مدنية نازلة في سورة النساء في النصف الأول من عهد النبي (صلى الله عليه وآله وسلم) بعد الهجرة على ما يشهد به معظم آياتها، و هذا النكاح أعني نكاح المتعة كانت دائرة بينهم معمولة عندهم في هذه البرهة من الزمان من غير شك - و قد أطبقت الأخبار على تسلم ذلك - سواء كان الإسلام هو المشرع لذلك أو لم يكن فأصل وجوده بينهم بمرأى من النبي و مسمع منه لا شك فيه، و كان اسمه هذا الاسم و لا يعبر عنه إلا بهذا اللفظ فلا مناص من كون قوله: «فما استمتعتم به منهن» محمولا عليه مفهوما منه هذا المعنى كما أن سائر السنن و العادات و الرسوم الدائرة بينهم في عهد النزول بأسمائها المعروفة المعهودة كلما نزلت آية متعرضة لحكم متعلق بشيء من تلك الأسماء بإمضاء أو رد أو أمر أو نهي لم يكن بد من حمل الأسماء الواردة فيها على معانيها المسماة بها من غير أن تحمل على معانيها اللغوية الأصلية.
 

Mahdia

Membre
Membre
Salam 'alaykoum

Chiunite a dit:
J'ai appris que le zawaje mut3a ne necessité pas de temoin
Dans le chiisme, en théorie, le mariage définitif ne nécessite pas de témoin non plus. DIEU est témoin ! Il est vrai qu'en pratique, il y a des témoins, ce qui est une garantie supplémentaire pour la femme.
Par contre le divorce nécessite impérativement des témoins, car cela ne doit pas être pris à la légère conformément aux hadiths.

ma'assalam
 

amatullah

Membre
Membre
CITATION(Assalamou aalaykoum

Ma soeur amatoullah

Je vous envoie le texte concernant le tafssir du verbe isstamtaâtoum dans le verset 24 du sourat "annissaa" que j'ai vu dans Almizan

" و المراد بالاستمتاع المذكور في الآية نكاح المتعة بلا شك فإن الآية مدنية نازلة في سورة النساء في النصف الأول من عهد النبي (صلى الله عليه وآله وسلم) بعد الهجرة على ما يشهد به معظم آياتها، و هذا النكاح أعني نكاح المتعة كانت دائرة بينهم معمولة عندهم في هذه البرهة من الزمان من غير شك - و قد أطبقت الأخبار على تسلم ذلك - سواء كان الإسلام هو المشرع لذلك أو لم يكن فأصل وجوده بينهم بمرأى من النبي و مسمع منه لا شك فيه، و كان اسمه هذا الاسم و لا يعبر عنه إلا بهذا اللفظ فلا مناص من كون قوله: «فما استمتعتم به منهن» محمولا عليه مفهوما منه هذا المعنى كما أن سائر السنن و العادات و الرسوم الدائرة بينهم في عهد النزول بأسمائها المعروفة المعهودة كلما نزلت آية متعرضة لحكم متعلق بشيء من تلك الأسماء بإمضاء أو رد أو أمر أو نهي لم يكن بد من حمل الأسماء الواردة فيها على معانيها المسماة بها من غير أن تحمل على معانيها اللغوية الأصلية.)



waalaykom assalam,

vous avez raison, en effet il le dit. Je n'étais tout simplement pas passée à la deuxième page de l'interprétation sur le lien :)

traduction:
Ce qui est voulu dire par le "istimta'" est le mariage mut'a sans doute , comme cette sourah est descendue à médine dans la première moitié de l'époque du prophète sas, après l'hégire , ce qui est clair dans la plupart de ses ayat. Que ce soit l'islam qui a rendu ceci licite ou pas ,il n' y a pas de doute que cette pratique a existé du temps du prophète et qu'il en a été témoin. ET comme cette pratique était ainsi nommée, on ne pourra comprendre que ce sens de cette expression, car les habitudes et les lois pratiquées à l'époque de la descente des ayat, étaient mentionnées d'après leur nom d'usage...

Ce que je comprend , c'est que cette pratique existait à l'époque dans la société des arabes , comme l'esclavage qui était mentionné plus haut et qui n'a pas été interdit , dans ces ayats ,dans le contexte de l'époque.
Ce qui est légal dans cette ayah est le mariage "nikah" avec les "femmes libres" , ou ce que vous pouvez avoir parmi les esclaves et les filles croyantes (temporaire)

je cite : من هنا يظهر أن الترتيب الواقع في صدر الآية في صورة الاشتراط و التنزل، أعني قوله: «و من لم يستطع منكم طولا أن ينكح المحصنات المؤمنات فمما ملكت أيمانكم»، إنما هو جرى في الكلام على مجرى الطبع و العادة، و ليس إلزاما للمؤمنين على الترتيب بمعنى أن يتوقف جواز نكاح الأمة على فقدان الاستطاعة على نكاح الحرة بل لكون الناس بحسب طباعهم سالكين هذا المسلك خاطبهم أن لو لم يقدروا على نكاح الحرائر فلهم أن يقدموا على نكاح الفتيات من غير انقباض، و نبه مع ذلك على أن الحر و الرق من نوع واحد بعض أفراده يرجع إلى بعض.
il dit que l'ordre dans la ayah , nikah d'abord puis esclaves et temporaire n'est pas dans le sens de priorités ou de l'obligation, dans le sens où on se marie avec l'esclave croyante (je suppose)ou temporairement avec les filles Croyantes car on n'a pas la capacité de faire un "nikah" . Mais comme ces pratiques étaient déjà courantes Dieu a permis aux gens d'après leur vécu de faire ces mariages si ils ne peuvent pas faire de "nikah" pour ne pas tomber dans la débauche. Comme à l'époque les esclaves avaient un bas statut social, Dieu leur fait la remarque que les libres et les escalves sont du "meme genre", meme niveau .. Comme nous le savons les principes de l'interdiction et la permission dans le Coran ne venaient pas d'un coup , mais graduellement, le Coran parlait aux gens de l'époque d'après leur capacité à la compréhension, et dans chaque époque.
 

Al-'Aqilah

Membre
Membre
assalamou aalaykoum

Je suis désolée de ne pas avoir pensé à traduire le contenu de mon message .
Suite à la demande de la soeur Imane je vais essayer de le faire pour vous inchaa-LLAH:azwj:

" æ ÇáãÑÇÏ ÈÇáÇÓÊãÊÇÚ ÇáãÐßæÑ Ýí ÇáÂíÉ äßÇÍ ÇáãÊÚÉ ÈáÇ Ôß ÝÅä ÇáÂíÉ ãÏäíÉ äÇÒáÉ Ýí ÓæÑÉ ÇáäÓÇÁ Ýí ÇáäÕÝ ÇáÃæá ãä ÚåÏ ÇáäÈí (Õáì Çááå Úáíå æÂáå æÓáã) ÈÚÏ ÇáåÌÑÉ Úáì ãÇ íÔåÏ Èå ãÚÙã ÂíÇÊåÇ¡ æ åÐÇ ÇáäßÇÍ ÃÚäí äßÇÍ ÇáãÊÚÉ ßÇäÊ ÏÇÆÑÉ Èíäåã ãÚãæáÉ ÚäÏåã Ýí åÐå ÇáÈÑåÉ ãä ÇáÒãÇä ãä ÛíÑ Ôß - æ ÞÏ ÃØÈÞÊ ÇáÃÎÈÇÑ Úáì ÊÓáã Ðáß - ÓæÇÁ ßÇä ÇáÅÓáÇã åæ ÇáãÔÑÚ áÐáß Ãæ áã íßä ÝÃÕá æÌæÏå Èíäåã ÈãÑÃì ãä ÇáäÈí æ ãÓãÚ ãäå áÇ Ôß Ýíå¡ æ ßÇä ÇÓãå åÐÇ ÇáÇÓã æ áÇ íÚÈÑ Úäå ÅáÇ ÈåÐÇ ÇááÝÙ ÝáÇ ãäÇÕ ãä ßæä Þæáå: «ÝãÇ ÇÓÊãÊÚÊã Èå ãäåä» ãÍãæáÇ Úáíå ãÝåæãÇ ãäå åÐÇ ÇáãÚäì ßãÇ Ãä ÓÇÆÑ ÇáÓää æ ÇáÚÇÏÇÊ æ ÇáÑÓæã ÇáÏÇÆÑÉ Èíäåã Ýí ÚåÏ ÇáäÒæá ÈÃÓãÇÆåÇ ÇáãÚÑæÝÉ ÇáãÚåæÏÉ ßáãÇ äÒáÊ ÂíÉ ãÊÚÑÖÉ áÍßã ãÊÚáÞ ÈÔíÁ ãä Êáß ÇáÃÓãÇÁ ÈÅãÖÇÁ Ãæ ÑÏ Ãæ ÃãÑ Ãæ äåí áã íßä ÈÏ ãä Íãá ÇáÃÓãÇÁ ÇáæÇÑÏÉ ÝíåÇ Úáì ãÚÇäíåÇ ÇáãÓãÇÉ ÈåÇ ãä ÛíÑ Ãä ÊÍãá Úáì ãÚÇäíåÇ ÇááÛæíÉ ÇáÃÕáíÉ

"Le sens de la jouissance cité dans le verset est sans doute le mariage temporaire . Ce verset est médinois, de la sourate "les femmes", révélé après l'Hégire du prophète comme le montre la plupart des versets de cette sourate .
Ce mariage était répandu et pratiqué et tous les historiens concordent sur ce point.
Que ce soit l'Islam qui ait légiféré ce type de mariage ou non , ce dernier existait et se pratiquait au cours de la vie du Prophète et en utilisant exclusivement le terme "jouissance".
Il était donc naturel d'utiliser le même terme dans le Saint Coran comme c'est le cas pour le reste des affaires concernant la vie courante où le sens des termes utilisés n'est plus porté sur leurs sens originels"...
 

anjali.59

Banni
Banni
Salama alaikoum

Par contre le divorce nécessite impérativement des témoins, car cela ne doit pas être pris à la légère conformément aux hadiths.
Donc le mariage peut-être pris à la légère??:icon_roll
 

Mahdia

Membre
Membre
Salam 'alaykoum,

Pas du tout, mais il doit être facilité, conformément aux hadiths !

Ma'assalam.
 

Mamun

Membre
Membre
Salam

Je n'ai pas eu la patience de lire tous les messages, veuillez m'en excuser.

Pour avoir recours au zawaj al mut'a, est-ce que l'homme et la femme doivent êtres chiites ? Est-ce une obligation ? S'il n'y a pas de témoins, doit-il y avoir un imam ??


Merci pour vos réponses

Wa salam
 

Adil

Membre
Membre
Membre
Assalamou ‘alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh

Chers frères et sœurs,

J’aimerais faire quelques mises au point par rapport à ma réponse précédente concernant le mariage à durée déterminée.

Certains ont voulu faire de ce débat une simple question de désaccord entre l’homme et la femme, ou encore une question sur la licité ou non de se mariage, tout en se demandant quel clan j’avais choisi de rejoindre.

A cela ma réponse sera très claire, j’appartiens comme chaque musulman au clan de la justice et de la morale islamique et je considère ce mariage parfaitement licite dans la mesure ou toutes les règles de la morale islamique sont scrupuleusement respectées.

Ce que je critique ici, ce n’est pas le mariage temporaire en lui même, mais l’attitude de certains musulmans dont la vie se résume à rechercher constamment de nouvelles proies tout en refoulant de leur esprit le mal qu’ils peuvent faire à nos sœurs mais aussi à la cause de notre Prophète et de nos Imams.

Demandons - nous sincèrement s’il est islamiquement moral de profiter de la licité d’un tel mariage pour constamment arpenter les rues ou le net à la recherche de nouvelles épouses plutôt que de se stabiliser une bonne fois avec une seule ?

Je le répète, ici je ne parle pas de droit, mais de morale islamique. Je ne pense pas que beaucoup de sœurs accepteraient sciemment et consciemment de s’engager dans une relation à durée déterminée si elles étaient conscientes de ce qu’elles engagent et pourquoi elles l’engagent. Je ne parle pas du mariage temporaire, mais du mariage où elle serait simplement considérée comme l’aventure d’un moment parmi d’autres et rien de plus.

Comme notre Seyyed l’a dit : « Le mariage temporaire répond au besoin naturel dans la société humaine, il limite le risque de commettre l’adultère ». Ce mariage existe afin de limiter le risque de commettre l’adultère et certainement pas pour que l’on en abuse. Est-ce qu’un musulman équilibré à réellement besoin de quantité d’épouses renouvelées afin de ne pas commettre l’adultère ? Une seule ne suffit pas ?

De plus, il faut absolument comprendre qu’une attitude légère et sans scrupule de la part de certaines personnes, pourraient avoir des conséquences très graves pour la femme. Elle pourrait s’être sentie abusée, trahie ou salie, ce qui pourrait provoquer un déséquilibre psychologique pouvant avoir des conséquences très graves. Alors que pour l’homme, il lui suffira de tourner la page !

Combien de fois n’avons-nous pas entendu les ragots de sortie de mosquées où l’on mettait en garde contre certaines femmes, parce qu’elles avaient contracté un mariage ou plusieurs mariages temporaires ? Non seulement ce genre de femmes sont laissées pour compte dans le cadre de toutes possibilités de mariage permanent, mais en plus, la grande majorité des autres sœurs la rejettent complètement pour des raisons diverses. De ce fait, elles se retrouvent en marge de la société avec tout ce que cela implique. Avant nous le droit de condamner ses sœurs ?

Bien sur, certains frères me diront que certaines femmes acceptent cela en toute conscience, quoi que j’en doute, même si des fois, l’exception confirme la règle. Mais entre nous, les frères qui ont l’habitude de pratiquer ce type de mariage de façon répétitive et qui ont une grande expérience dans l’art d’aborder les soeurs, précisent-t-ils à leur future épouse (avant de contracter le mariage), que leur relation ne sera que purement temporaire et physique et qu’il est hors de question du moindre engagement ? Ou s’évadent-ils plutôt vers d’autres genres de discours plus accrocheurs, tout en laissant planer l’espoir qu’il y aura une suite heureuse.

Si je me permets de parler aujourd’hui, c’est parce que des sœurs, qui ont connu ce type de mariage avant de connaître leur grande déception, ont toutes la même impression de trahison. Beaucoup parmi ces femmes attendaient autre chose que ce genre de relation facile et sans lendemain ,et bien souvent ces femmes se retrouvent confrontées à un unique choix, soit se taire et devenir un simple passe - temps, tout simplement pour recueillir un peu d’affection, soit devenir le rejet complet de la société. Est-ce que nous pouvons attribuer la condamnation de nos sœurs à l’islam ?

Certains diront : "ce n’est pas toujours comme cela, il ne faut pas généraliser !" Le problème c’est que la réalité est là. La plupart du temps, une sœur qui accepte le mariage temporaire le fait par amour dans l’espoir que ce ne soit qu’une étape nécessaire à une vie matrimoniale permanente et quand elle se retrouve face à la réalité, elle plonge dans le désespoir. Bien sûr, le frère ne se sent pas du tout responsable et n’a absolument aucun état d’âme ! Après tout, elle savait que c’était temporaire.

Il est grand temps que notre mentalité change et que nous accordions enfin le statut de femme consciente et sentimentale à toutes nos sœurs quelque soit leur statut social. Il nous appartient de veiller à leurs intérêts avant le nôtre et de prendre la responsabilité devant Dieu de les engager dans ce qu’elles ne souhaitent pas ou qu’elle pourraient regretter.

Le mariage à durée déterminée n’est pas un amusement, mais une réponse sociale et un engagement de deux personnes qui doivent parfaitement connaître avant la conclusion du mariage, les tenants et les aboutissant de la relation, de façon limpide.

Bien que l’homme et la femme choisissent, pour diverses raisons (sociales), un tel mariage temporaire, plutôt qu’un mariage permanent , cela ne déresponsabilise en rien devant Dieu, le devoir de l’homme de préciser ses pensées. Il doit parfaitement conscientiser sa future épouse sur le fait qu’un tel mariage, bien que licite, est socialement inaccepté pour les sœurs dans notre communauté même chiite, et que cela pourrait s’avérer par la suite, très désastreux pour elle et son avenir.

Pour conclure mon message, je voudrais dire aujourd’hui à mes frères, qu’il est grand temps de ne plus jouer avec le mariage temporaire. Il est grand temps de nous responsabiliser et de plutôt chercher à nous stabiliser avec une seule épouse quelque soit le type de mariage utilisé. Cette vie ne durera qu’un peu plus de trois quart de siècle pour les plus chanceux parmi nous. Notre objectif numéro un doit être de stabiliser notre esprit et de travailler notre foi dans le cadre d’une vraie famille que l’on aura choisi de composer dans la stabilité.

Le mariage temporaire est fait pour ceux qui n’ont pas d’autre choix et pas pour ceux qui ne veulent pas d’autre choix.

Seyyed Fadlallah a dit:
Il est à noter que le musulman est invité à ne pas trahir sa partenaire par une fausse promesse ou un faux espoir, et d’être sincère et honnête avec l’autre car, le Jour du Jugement nous répondrons de cela.

Le mariage est certes halal et préférable au célibat, néanmoins, le croyant devrait être correct et sérieux dans tout ce qu’il fait. Il faut surtout que le frère pense à l’intérêt de la femme avec laquelle il contracte un mariage et qu’il a affaire à une personne qui peut sérieusement souffrir et être traumatisée…

Autrement le mariage temporaire deviendrait une source de problème au lieu d’être une source d’apaisement.
Je précise un dernier point : tout ceci est mon propre avis, qui n’engage que moi. Celui-ci pourra être approuvé par certains et lourdement critiqué par d’autres, j’en ai conscience.

Qu’ALLAH bénisse notre frère Seyyed Fadlallah pour ce bel exposé plus que clair et que Dieu vous garde tous et toutes.
 

bilal972

Membre
Membre
Assalamou 'Aleikoum,

Je profite de l'intervention du frère Aboumoussab avec lequel je suis entierement d'accord concernant son avis sur le mut'a
Le mariage temporaire est fait pour ceux qui n’ont pas d’autre choix et pas pour ceux qui ne veulent pas d’autre choix
...pour rebondir sur le sujet et exprimer mon opinion sur tout ce qui c'est dit:

J'ai l'impression que les frères qui contractent des mut'a tout en sachant qu'à la base il leurs serait réticent de contracter un mariage permanent avec une soeur qui elle de son coté aurait contracté des mariages temporaires, ont tout intérêt à abandonner cette pratique car il est clair qu'il l'utilise donc à des fins perverses et pur tromperie envers la soeur mais pire encore envers Allah:azwj: et non par necessité.

Quant aux soeurs qui contractent des mariages temporaires par amour en espérant déboucher sur un mariage permanant et se retrouvent par la suite bleuffées, je pense qu'elles font une grave erreur en acceptant ce mariage car si elles aiment réellement alors elle ne devrait accepter et rechercher uniquement un mariage permanent avec l'être aimé.
Des deux côtes la notion de zawaj mut'a n'est pas bien comprise.

Quant aux frères et soeurs qui n'ont jamais pratiqué le mut'a mais qui critiquent et salissent ceux qui l'ont pratiqué pour X raison à la sortie des mosqués ils doivent savoir que ce contrat de mariage est légale et que salir ses frères et surtout ses soeurs n'est pas de l'Islam et que ce sont eux qui sont à blamer.
Eux non plus n'ont pas comris ce qu'est le mut'a.



Wa salam.
 
U

Une soeur

Invité / Visiteur
salam alaykoum

Ce petit message pour remercier aboumoussab et bilali pour vos messages. Je suis, bien entendu, totalement en accord avec vos messages. Merci à aboumoussab d'avoir eu le courage de dire ce que beaucoup pensent tout bas, nous esperons que ceci fera reflechir certains sur leur propre comportement vis à vis de soeurs et de l'importance qu'il y a à toujours prendre garde à l'intention de nos actes.

Bonne journée à tous

wa salam
 
U

Une soeur

Invité / Visiteur
salam mamun

Comme je te le disais en privé, le mut'a n'est pas chiite, il est musulman, et je rappelle pour cela les différents hadiths sur ce sujet :

« Le verset du Mout'a a été Révélé dans le Livre d'Allah, ainsi nous l'avons fait avec l'Envoyé d'Allah, et rien n'a été révélé dans le Coran qui le rendit illégal, et il ne l'a pas interdit (le prophète) jusqu'à sa mort. (Mais) un homme a exprimé ce que suggérait son propre esprit. » Sahih Mouslim, Kitab al-Hajj, hadith 2831

þÍÏËäÇ þ þÚãÑæ Èä Úæä þ þÍÏËäÇ þ þÎÇáÏ þ þÚä þ þÅÓãÇÚíá þ þÚä þ þÞíÓ þ þÚä þ þÚÈÏ Çááå þ þÑÖí Çááå Úäå þ þÞÇá þ
þßäÇ äÛÒæ ãÚ ÇáäÈí þ þÕáì Çááå Úáíå æÓáã þ þæáíÓ ãÚäÇ äÓÇÁ ÝÞáäÇ ÃáÇ äÎÊÕí ÝäåÇäÇ Úä Ðáß ÝÑÎÕ áäÇ ÈÚÏ Ðáß Ãä äÊÒæÌ ÇáãÑÃÉ ÈÇáËæÈ Ëã ÞÑÃ
þíÇ ÃíåÇ ÇáÐíä ÂãäæÇ áÇ ÊÍÑãæÇ ØíÈÇÊ ãÇ ÃÍá Çááå áßã
þ

Abdullah (ibn Massoud) rapporte :
"Nous avions l'habitude de participer aux batailles menées par l'Apôtre d'Allah(sas) et nous n'avions rien (aucune épouses) avec nous. Ainsi, nous lui avons dit : " devrons-nous nous châtrer ? "
Il nous a interdit cela et nous a alors permis d'épouser des femmes par contrat provisoire et il nous a récité :
"O les croyants: ne déclarez pas illicites les bonnes choses qu'Allah vous a rendues licites. Et ne transgressez pas. Allah, n'aime pas les transgresseurs. (al-Ma'idah verset 87)
- Sahih Al-Boukhari, al-Nikah Hadith 4249 -


« Al- Mout'a est un bienfait d'Allah envers ses serviteurs. S'il n'avait pas été interdit par Omar, personne n'aurait commis la fornication excepté un pervers. » Fath al-Bari, Volume 9, page 141 (Ibn Hajar al-Asqalani), Kanz al-Ammal, Volume 8, page 293 (Al Moutaqi), Al-Iqd Al-Farid, Volume 2, page 139, Al-Nihaya, Volume 2, page 249 (Ibn al-Athir), Al-Faiq, Volume 1, page 331 (Al-Zamakhshari), Lisanou Al-Arab, Volume 19, page 166 (Ibn Mandhour)

Ibn Uraij rapporte : « Ati' a rapporté que Jabir ibn Abdoullah était venu pour faire al- Oumrah (petit pélerinage)et nous sommes allé en sa demeure, puis les gens l'ont questionné sur des choses diverses et ensuite ils ont mentionné le mariage de jouissance(Al-Mout'a), sur quoi il (Jabir) a dit : « Oui, nous avons profités de ce mariage provisoire durant la vie du Prophète(sas) et durant celle d'Abou Bakr et Omar. » Sahih Mouslim Kitab al-Nikah, Hadith 2496

Abd an-Nadra rapporte : « J'étais en compagnie de Jabir , une personne est venue et a dit : "Il y a une différence d'avis entre Ibn Abbas et Ibn Zoubair concernant deux Mout'as (Tamattoul al Hajj et le mariage de jouissance). » Alors, Jabir a dit : « Nous l'avons pratiqué durant la vie du Messager d'Allah(sas) et ensuite Omar nous a interdit de le pratiquer et nous n'y avons plus jamais recouru. » Sahih Mouslim kitab al-Hajj, Hadith 2192


Voilà mon frère!

Bonne journée!

wa salam
 

Thalia

Membre
Membre
Salam alaycom
Allahoma Salli Alla MOhamed wa Allé MOhamed​

il y a des conditions a ce mariage, je ne suis pas savant pour pouvoir donner toutes les conditions mais ce que je sais c'est qu'une femme qui est responsable d'elle même c-à-d qui ne depend plus de ces parents ou d'un tuteur etc..., qui est divorcé ou veuve peut se marié temporairement.
une musulmanne vierge ne peut pas se marié temporairement sauf si elle a l'accord de son tuteur ou parents (si elle n'est pas responsable)

je conseil plus au freres de trouver des soeurs qui ne sont pas musulmanne ou qui ne sont pas pratiquante
salam
J'aimerais présicer à celà que chaque femmes à ses valeurs, musulmane ou non, ce n'est pas parce qu'une femme n'est pas de la même religion qu'il est tout permi aussi, étant moi même non musulmane, j'ai des valeurs et du respect qu'un homme musulman ou non doit respecter vis à vis de moi.
 

anjali.59

Banni
Banni
Salam alaikoum Assia

Entièrement d'accord avec vous, une precision, tout ce qui est dit sur ce forum ne doit pas être pris au mot. particulièrement sur ce sujet qui a été très houleux et dont je n'ai moi meme pas du tout apprécié le contenu...
 

H.Halim

Membre
Membre
Salam alaykoum à tous
le mariage temporaire fait partie des institutions islamiques et toutes celles ci sont là pour apporter un équilibre dans la vie de l'individu et de la société.
Comme il est malheureux de voir, d'entendre ou de lire qu'une telle pratique est pu faire autant de dégats dans les coeurs et les esprits des gens.
Certains pratiquent ce mariage comme s'il était une fornication "légale".... ou encore jouent avec le coeur ou la vie des autres.

L'une des raison de ce mariage est de rester dans la légalité de la loi islamique, c'est à dire rester en règle avec Allah. Il semblerait qu'il y est parfois un oubli de la part de certains frères. C'est que ces personnes avec lesquelles ils le pratiquent sont également des servantes du Très Haut et qu'auprès de Lui elles ont un grand statut et ne pas le respecter à des conséquences. Il en est de meme pour les soeurs.
Le fait de l'accomplir en cachette peut avoir plusieurs rasions (ça n'est pas une chose que j'encourage particulièrement), notament préserver l'honneur des individus, car tout le monde connait les répercution des mauvaises langues. Mais n'oublions pas que c'est un acte qui est accomplit devant Dieu et que Lui est le plus savant et sait ce qu'il y a dans nos coeurs.

Le problème bien souvent rencontrer ne vient pas de se mariage mais plutot, des individus qui le mettent en application et la façon de faire.
Comme je le dis bien souvent, l'Islam n'a pas de problème mais les gens qui prétendent y adhérer beaucoup et il est venu pour pallier a toutes sortes de problèmes.
L'absence de moralité conduit bien souvent à des dégats sur nous, sur notre entourage et sur la société.
Si avant d'accomplir un acte quelqu'il soit nous disions tout en y réfléchissant "bismillah...", et en pensant qu'en accomplissant cet acte c'est pour plaire ou se rapporcher d'Allah, et bien il y en a certains que nous ne ferions pas ou de façon différents.

Qu'Allah nous permette de suivre la voie qu'il nous a indiqué par la voie de son Prophète :saws: et de ces Successeurs.
Wa Salam alaykoum
 

faridoune

Membre
Membre
mu'ta en iran

salam alikoum


Dans courrier international du mois dernier il y a un article interessant concernant le mariage a duree derteminee, Les autorités religieuses en Iran veulent remettre au gout du jour pour palier aux problemes de la jeunesse je cite l article en question.
Pour ma part, j ai mon idee sur la question et je suis entierement d accord avec le frere aboumoussab et la soeur khadija_imane, car moi j ai vecu une histoire reelle de mariage temporaire qui est arrive a l une de mes soeurs , ce fut une tragedie je peux vous le dire....donc entre la theorie et la realite il y a un grand fossé!!!
 
U

Une soeur

Invité / Visiteur
salam alaykoum faridoune

salam alikoum


Dans courrier international du mois dernier il y a un article interessant concernant le mariage a duree derteminee, Les autorités religieuses en Iran veulent remettre au gout du jour pour palier aux problemes de la jeunesse je cite l article en question.
Pour ma part, j ai mon idee sur la question et je suis entierement d accord avec le frere aboumoussab et la soeur khadija_imane, car moi j ai vecu une histoire reelle de mariage temporaire qui est arrive a l une de mes soeurs , ce fut une tragedie je peux vous le dire....donc entre la theorie et la realite il y a un grand fossé!!!
Avez-vous une reference ou un lien à nous donner pour en prendre connaissance akhi ?

Vous avez raison, il se passe parfois des histoires vraiment tristes de la part de certains qui n'ont pas de moralité islamique, et ces souffrances injustes, il leur en sera demandé des comptes un jour...je souhaite à votre soeur de pouvoir trouver le bonheur auprès de celui qui sera vraiment digne d'elle inchallah....

wa salam
 
Haut