Quoi de neuf ?

La Moralité du Prophète

Abd Al-Khâliq

Membre
Membre
As Salâm Aleïkoum Wa Rahmatoullah Wa Barakatouh !

Je me présente, je m'appel Anselme, j'ai 18 ans, je suis sunnite hanafite. J'écrit actuellement un livre sur le Prophète ( Alayhî Salât Wa Salâm ) sur sa moralité, son comportement etc.

J'y ai mis des Hadiths très connus dans les recueils sunnites, comme ceux-ci par exemple :

Aïcha a dit : « On n'a jamais donné au Messager d'Allah à choisir entre deux choses sans
qu'il n'opte pour la plus facile, tant qu'il ne s'agissait pas d'un péché. S'il s'agissait d'un
péché, il restait, de tous les hommes, celui qui en est le plus éloigné. Et le Messager
d'Allah ne s'est jamais vengé pour lui-même à moins que les interdits d'Allah soient
violés. Alors, il s'en vengeait pour Allah. C'était le moins irascible de tous et le plus facile
à satisfaire. » ( Rapportée par le qadi Aboû ‘Abdoullah Mohamed Ibn ‘Alî Al Taghlabî et bien d’autres d’après une chaîne de nombreux transmetteurs qui remonte à ‘Aicha (raa) compilé par Boukhârî Chapitre 72, hadith N°638 )

Aïcha a dit : « Le Prophète n'avait jamais de son vivant frappé par sa main quoi que ce
soit, ni femme, ni domestique, sauf dans le combat sur le chemin d'Allah, et si quelqu'un
lui faisait du mal ou du tort, il ne se vengeait jamais, sauf si l'une des limites sacrées
d'Allah était transgressée, auquel cas il se vengeait pour Allah. » ( Rapporté par
Mouslim )

Anas a dit : « Jamais le Messager d'Allah n'a éloigné son oreille de quelqu'un qui
lui parlait, tant que celui-ci n'éloignait pas sa tête. Jamais il n'a retiré sa main de celle de
l'homme qui la lui tenait, tant que celui-ci ne la retirait pas en premier ; et on ne l'a jamais
vu allonger ses jambes devant un homme assis en face de lui ou au milieu de ses
compagnons pour ne gêner personne. Il commençait le premier par saluer celui qu'il
croisait et tendait le premier sa main pour saluer ses compagnons, car il y a plus de mérite
en cela. Il honorait celui qui accédait auprès de lui et il lui arrivait même de déployer son
habit pour qu'il y prenne place, de lui donner son oreiller personnel sur lequel il s'adossait
et de l'inviter avec insistance à l'utiliser s'il refusait. Il appelait ses Compagnons par les
noms qui leurs étaient les plus agréables, pour les honorer. » ( Rapporté par At-Tirmidhi
Hadith n°2490 )

Anas ( qu'Allah l'agrée ) a rapporté : « Lorsque le Prophète arriva à Médine, il n'avait pas
de serviteurs. Aboû Talha me prit alors par la main, m'emmena chez le Messager d'Allah,
et lui dit : - « Ô Messager d'Allah ! Anas est un garçon sagace, prends le comme serviteur.
» Anas poursuivit : « J'ai été au service du Prophète pendant dix ans, aussi bien pendant
ses voyages que pendant son séjour à Médine. Jamais il ne m'a dit : « Fi ! » par mépris, ou
« Pourquoi tu as fait cela ? », ou « Pourquoi ne l'as-tu pas fait ? » Mais il disait : « Ce qui est écrit s’est produit. »
Le Prophète était de ceux qui avaient le meilleur caractère. Je n'ai guère touché de martre ni de soie ni autre
chose plus douce que la main du Messager d'Allah. Je n'ai guère senti de musc ni d'autre
parfum plus agréable que la sueur du Prophète. Le Prophète répondait au salut et à
l'invitation, prenait soin de ses voisins, recevait généreusement son hôte, visitait les
malades même les plus éloignés dans Médine, il acceptait l'excuse de celui qui en
présentait et il donnait sans compter. Il ne tournait jamais le dos à son interlocuteur…
Et quand quelqu'un le saluait par la main, il n'était jamais le premier à enlever sa main…
Quand on le côtoie on ne peut jamais se séparer de lui, tellement on l'aime… »
( Rapporté par Boûkhâri et Mouslim )

Donc j'aimerais savoir comment son comportement est décrit dans les Hadiths chiites afin de les ajouter à mon livre Insha'Allah !

Merci !
 

AlTalib

Membre
Membre
Aleykoum Salâm wa Rahmatullahi wa Barakatuh

Enchanté cher frère, c'est une noble entreprise que la votre, que Dieu vous assiste ! Voici quelques extraits du célèbre recueil de paroles de l'Imam Ali, Nahj-ul-Balagha ("La Voie de l’Éloquence) :

« Fais descendre tes nobles prières et tes complètes bénédictions sur Mouhammad, Ton serviteur et Envoyé, le dernier des Prophètes, celui qui a déclaré Tes secrets en toute vérité et qui a repoussé les armées de l’erreur et de l’ignorance.
Il a assumé la responsabilité de la Révélation selon Tes ordres, se pressant pour Te faire plaisir, sans lâcheté dans la guerre et sans faiblesse dans ses décisions. Il était conscient de Ta Révélation, fidèle à Ta promesse et strict dans l’exécution de Tes ordres.
Ce faisant, il a dessiné le chemin de la lumière, l’éclairant pour ceux qui se débattaient dans les ténèbres et guidant les cœurs perdus dans le labyrinthe des discordes et des péchés. Il a établi de même les repères clairs de la guidance et les sentences bien éclairées. Il est donc Ton homme fidèle, le trésorier de Ta science uniquement révélée à Tes envoyés. Il est Ton témoin au Jour de la Résurrection, Ton envoyé proclamant la vérité à la création. »

« Mouhammad est l’Imam des gens pieux, la preuve des gens bien guidés, une lampe flamboyante, une flamme dont l’éclat brille. Intègre dans sa vie privée, droit dans son comportement, juste dans son jugement, Mouhammad a été envoyé lorsque les hommes s’étaient déviés du bon chemin tracé par les prophètes antérieurs, et que les nations vivaient dans l’ignorance. »

« Il se reposa dans la meilleure des demeures. Il est issu de la souche la plus noble, là où régnait la dignité et la tranquillité. Les cœurs des justes sont attirés par lui qui tenait dans ses mains les brides de la clairvoyance. Par lui Dieu a enterré les rancunes et éteint les ressentiments ; a rassemblé des frères et séparé des rivaux. Grâce à lui, les humbles sont devenus fiers et vice versa. Ses paroles sont éloquentes et son silence est expressif. »

« Dieu envoya Mouhammad comme Témoin, Prédicateur et Prophète. Enfant, il était le meilleur des hommes. Adulte, il était le plus intelligent, le plus pur, le plus vertueux et le plus généreux. »

« Dieu l’a choisi de l’Arbre des prophètes, de la Niche des lampes éclairantes, du Toupet du ciel, du meilleur endroit d’Al Batha’ [région aux environs de la Mecque], des Lampes qui éclairent l’obscurité et des Sources de la sagesse. »
« Il a méprisé, négligé et dédaigné la vie d’ici-bas. Il savait que Dieu lui avait repris volontairement la vie et l’a rendue longue à d’autres par mépris. Pour cela, il n’attacha pas son cœur à la vie et à ses souvenirs, se priva dans ses vêtements des ornements superflus et n’espéra pas la prendre pour demeure. Il répandit parmi les hommes les arguments de Dieu, conseilla et avertir sa nation, prêcha l’existence du Paradis et avertit avec intimidation contre le Feu. »

« Tu as dans la vie de l’Envoyé de Dieu assez de leçons pour bien te conduire, un exemple vivant qui te montre comment mépriser le bas-monde, ses défauts, ses affronts et ses méfaits. Car le Prophète s’en est allé détaché, a été sevré de ses parures alléchantes. »

Je laisse les frères plus instruits que moi compléter avec d'autre récits sur la Meilleure des Créatures InshaAllah !
 
Haut