Quoi de neuf ?

La FEMME : pilier de la société - Analyse 18/01/2019

Sasori

Equipe technique
Equipe technique
Salam alékoum,

Le cheikh ne va pas assez loin dans son analyse de la nature féminine. C"est justement l'effondrement des structures traditionnelles dans le monde occidental qui nous dévoile la totalité de sa nature. Il est intéressant de constater que la sociologie moderne et le nombre de divorces montrent que l'homme n'est qu'un outil ou un simple placement financier dans le but d'obtenir la vie la plus confortable possible avec le minimum d'efforts. Le manque de loyauté, les principes qui varient selon les circonstances, l'ingratitude, l'instabilité et la trahison sont ce qui la compose.

Il suffit simplement de lire le Coran pour constater qu'être vertueux n'a aucune influence sur elle. De plus, on remarque également que les fausses accusations médiatisées ces derniers mois ne sont pas nouvelles. En effet, le cas de Joseph (as) nous interpelle et nous montre comment on peut finir en prison à cause d'une femme.

Son apport à l'humanité dans la construction du monde est assez minime. Dans le monde moderne, une femme n'avance pas sans homme, en revanche, un homme peut avancer sans femme.

https://www.huffpostmaghreb.com/entry/face-a-de-fausses-accusations-cet-australien-veut-que-son-pays-expulse-son-epouse-marocaine_mg_5c055147e4b07aec57511ab2

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/biologie-cerveau-homme-cerveau-femme-cablage-serait-different-50687/

Bref, je trouve de plus en plus que le mariage est difficilement envisageable, voire même dangereux dans notre société. Avec le divorce, le partage des biens (qu'on peut qualifier de vol légal), le fait que nos enfants soient élevés par d'autres donnent au mariage un intérêt limité.

Barak Allahou fikoum.
 

sam

Membre
Membre
En effet, le cas de Joseph (as) nous interpelle et nous montre comment on peut finir en prison à cause d'une femme.

Il suffit simplement de lire le Coran pour constater qu'être vertueux n'a aucune influence sur elle.
Salâm salâm

Très cher membre Sasori,

Il me semble que le Prophète Yûsuf, béni soit-il, s'est marié avec cette même personne qui a usé de ruses. N'est-ce pas ?

L'article ci-dessous nous présente un nouveau regard sur la femme qui a usé de ruses, la célèbre Zulaikha.

Article: saphirnews.com

Avec une cordiale amitié.
 

Sasori

Equipe technique
Equipe technique


Salâm salâm

Très cher membre Sasori,

Il me semble que le Prophète Yûsuf, béni soit-il, s'est marié avec cette même personne qui a usé de ruses. N'est-ce pas ?

L'article ci-dessous nous présente un nouveau regard sur la femme qui a usé de ruses, la célèbre Zulaikha.

Article: saphirnews.com

Avec une cordiale amitié.
Salam alékoum,

Vous tentez de défendre une vision de la femme que je ne partage pas (vous avez le droit d'avoir cette opinion). Votre article n’est qu’une tentative de réhabiliter la femme alors que nous avons constamment des exemples nous montrant une version tout autre de la femme. Il faut me prouver par des preuves solides que Joseph (as) s’est marié avec. Même un hadith ne serait pas suffisant car il faut prouver que les paroles soient bien attribuées au prophète (sawa) et aux imams (as).

En se mariant avec une femme tôt (avant 45 ans), l’homme bride son potentiel d’élévation spirituel ainsi que sa capacité à réussir dans ce monde et être utile à la communauté musulmane. Il sacrifie son argent, son temps, ses loisirs, son travail spirituel, son cercle social pour au final entretenir un égocentrisme démontré dans le Coran (le refus de Joseph d’obéir aux injonctions de Zuleikha et l’égo de cette dernière ne l’a pas supporté).

Si jamais l’homme faiblit en perdant son statut social, son argent ou sa santé, il est fort probable que la fin du couple suive car une femme n’est avec un homme qui est seulement sa meilleure option (hypergamie féminine).

Face à tout ça, il y a effectivement des femmes considérées comme des femmes de qualité. C’est expliqué dans le Coran. Mais combien ?

Qu’est-ce que la femme met en contrepartie ? La beauté ? C’est une valeur qui ne fait que décliner sur le marché relationnel. A titre de comparaison, croyez-vous qu’une personne sensée va investir en bourse dans une action dont la valeur ne fait que décliner ?


En prenant tout ça, je ne vois pas ce qu’il y a d’intéressant à se marier. Je n’ai pas de problème avec une collaboration féminine dans le cadre d’un travail ou d’une activité religieuse. Mais de là me mettre en danger en me mettant avec une femme, il faut être inconscient.

Cette nature révélée va montrer que le prix à payer pour avoir une femme est trop lourd. C’est la raison pour laquelle un nombre élevé de sites masculinistes ont émergé. Le mieux pour un homme reste le mariage temporaire.

Barak Allahou fik
 
  • J'aime
Reactions: sam

sam

Membre
Membre
Vous tentez de défendre une vision de la femme que je ne partage pas (vous avez le droit d'avoir cette opinion)
Salâm salâm

Très cher membre Sasori,

Je ne pense pas, non. Permettez moi de revenir sur 1 extrait de l’histoire du Prophète Yûsuf, béni soit-il.

Selon le Livre de Dieu, les frères de Yûsuf étaient jaloux de lui et ont comploté un plan afin de l’éliminer (crime). N'est-ce pas ? Et comme vous le savez, ils jetèrent Yûsuf au fond d'un puits, puis montrèrent à leur père sa chemise remplie de sang, lui annonçant ainsi que Yûsuf a été dévoré par un loup. Le père Jacob était d'ailleurs surpris car les loups ne laissent pas intact les vêtements des personnes qu’ils dévorent ! Or, le Prophète Jacob se rendait bien compte que ses fils mentaient (mensonge).

Mais leur envie ne s’arrête pas là ! Plus tard, quand les frères rendent visite à Yûsuf, ils cachent une tasse dans leur sac (vol) et accusent Benyamin d’avoir volé la tasse de Yûsuf. Ils précisent également qu’il avait un frère plus jeune qui était également un voleur. Regardez où l’envie peut mener ! Même après s’être débarrassé de Yûsuf, ils ne le laissent pas tranquille !

D'autre part, le prophète Yûsuf nous enseigne que même si nos frères nous causent du tort ( → tentative de crime, mensonge et vol), laissons les portes du pardon ouvertes car Dieu ne ferme jamais Ses portes. Et quand ses frères se rendirent compte qu’il était devenu roi, ils lui demandèrent pardon pour ce qu’ils lui avaient fait. Yûsuf leur dit d'ailleurs de ne pas s’inquiéter : il leur pardonnait leurs actes.

Nous voyons que le premier crime commis par l’Homme concernait des frères. En effet, cette histoire nous fait rappeler tous de l’histoire de Habil et Qabil. Lorsque Qabil dit à son frère "Je te tuerai !", Habil a une réaction exemplaire ; il continue à entretenir la relation familiale. Habil montre qu’il n’est pas faible mais il ne rend pas la pareille à son frère car il craint Allah le Grand Pardonneur.

En citant cette histoire, on peut vite comprendre l'attitude du Prophète Yûsuf, béni soit-il, à l'égard de Zulaikha. Ne croyez-vous pas ?

Bien à vous, cordialement.

 
Dernière édition:

Sasori

Equipe technique
Equipe technique


Salâm salâm

Très cher membre Sasori,

Je ne pense pas, non. Permettez moi de revenir sur 1 extrait de l’histoire du Prophète Yûsuf, béni soit-il.

Selon le Livre de Dieu, les frères de Yûsuf étaient jaloux de lui et ont comploté un plan afin de l’éliminer (crime). N'est-ce pas ? Et comme vous le savez, ils jetèrent Yûsuf au fond d'un puits, puis montrèrent à leur père sa chemise remplie de sang, lui annonçant ainsi que Yûsuf a été dévoré par un loup. Le père Jacob était d'ailleurs surpris car les loups ne laissent pas intact les vêtements des personnes qu’ils dévorent ! Or, le Prophète Jacob se rendait bien compte que ses fils mentaient (mensonge).

Mais leur envie ne s’arrête pas là ! Plus tard, quand les frères rendent visite à Yûsuf, ils cachent une tasse dans leur sac (vol) et accusent Benyamin d’avoir volé la tasse de Yûsuf. Ils précisent également qu’il avait un frère plus jeune qui était également un voleur. Regardez où l’envie peut mener ! Même après s’être débarrassé de Yûsuf, ils ne le laissent pas tranquille !

D'autre part, le prophète Yûsuf nous enseigne que même si nos frères nous causent du tort ( → tentative de crime, mensonge et vol), laissons les portes du pardon ouvertes car Dieu ne ferme jamais Ses portes. Et quand ses frères se rendirent compte qu’il était devenu roi, ils lui demandèrent pardon pour ce qu’ils lui avaient fait. Yûsuf leur dit d'ailleurs de ne pas s’inquiéter : il leur pardonnait leurs actes.

Nous voyons que le premier crime commis par l’Homme concernait des frères. En effet, cette histoire nous fait rappeler tous de l’histoire de Habil et Qabil. Lorsque Qabil dit à son frère "Je te tuerai !", Habil a une réaction exemplaire ; il continue à entretenir la relation familiale. Habil montre qu’il n’est pas faible mais il ne rend pas la pareille à son frère car il craint Allah le Grand Pardonneur.

En citant cette histoire, on peut vite comprendre l'attitude du Prophète Yûsuf, béni soit-il, à l'égard de Zulaikha. Ne croyez-vous pas ?

Bien à vous, cordialement.

Salam alékoum,

Votre analyse est entièrement valide. Cependant, le Coran ne fait pas mention d'un pardon de sa part. Surtout au moment où il est sorti de prison.

Barak Allahou fik
 
  • J'aime
Reactions: sam

sam

Membre
Membre

Salâm salâm


Oui bien sûr, le Livre ne le mentionne pas. C'est la raison pour laquelle, j'ai pris soin
de faire référence à sa haute qualité morale qui ne laissera sans doute personne indifférent.

Bien à vous.
 
Haut