Quoi de neuf ?

Journées collectives de retrait de l'école des enfants contre La loi Peillon à Lyon et Paris les 24

Tawheed

Membre
Membre
Journées collectives de retrait de l'école des enfants

Assalem alaykoum,

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-premieres-Journees-de-retrait-de-l-ecole-se-derouleront-a-Lyon-et-Paris-les-24-et-27-janvier-22694.html


Qu’est ce que "la théorie du genre" ?

Longtemps cantonnée de l’autre côté de l’Atlantique, la théorie du genre a débarqué en France au début des années 2000, et depuis elle s’y développe très rapidement : introduction dans certains manuels scolaires, création de crèches « neutres », obligation, introduite par Vincent Peillon, de former l’ensemble des enseignants à la lutte contre « les stéréotypes de genres », volonté de certains parlementaires de débaptiser « les maternelles » pour remplacer ce terme par un mot « non genré », mise en place de séminaires obligatoires pour sensibiliser tous les ministres à cette théorie …
Il est très difficile pour le non-spécialiste de comprendre les enjeux et les implications de cette théorie, tant elle repose sur des présupposés idéologiques en contradiction avec la réalité que vit l’immense majorité de nos concitoyens.
Le fondement de cette théorie consiste à nier la réalité biologique pour imposer l’idée que le genre « masculin » ou « féminin » dépend de la culture, voire d’un rapport de force et non d’une quelconque réalité biologique ou anatomique.
Dès lors le risque est de résumer « la théorie du genre » à un inventaire de mesures plus ou moins farfelues en perdant de vue l’ambition globale de cette théorie.
En effet, derrière chaque proposition (crèches neutres, lutte contre les stéréotypes de genres, développement de l’éducation sexuelle dès la maternelle, banalisation des changements de sexes, …) se cache une idéologie construite qui vise à remettre en cause les fondements de nos sociétés « hétéro centrées ».
Les sciences sont elles aussi contestées. La biologie, par exemple, est souvent présentée comme une science visant à imposer un « ordre hétérosexuel » qu’il faut donc « challenger » grâce à la théorie du genre.

Source : observatoire de la théorie du genre
 
Dernière édition:
Haut