Quoi de neuf ?

Hadiths être poli face aux Nasibis (Tafsir imam Al-Askari)

Ancien-Hanbalite

Membre
Membre
As salamu alaykum !

Page 199 : https://ahlulnoor.files.wordpress.com/2018/11/Tafsir-Imam-al-Askari-American.pdf

L'imam Hassan Al-Askari (psl) a dit: « Etre poli face aux Nasibis est meilleur que de
donner la charité pour soi même ou pour les frères. Le Messager d'Allah était dans sa
maison quand Abdullah Bin Abu fils de Salool demanda la permission d’être vu. Le
Prophète répondu : « Le plus maléfique du clan c'est lui, autorise le a entré ». Il fut donc
autorisé à rentrer dans la maison. Quand il entra, le Prophète s'est assis avec lui et a
dialogué avec lui de manière courtoise et quand il fut parti, Aisha a dit au Prophète : « O
Messager d'Allah ! Tu as dit tellement de choses à son propos et tu as agi avec lui d'une
manière dont personne ne le fait ! ». Le Messager d'Allah a répondu : « O Uweysh O
Humeyra! Les gens les plus maléfiques avec Allah lors du Jour du Jugement sera celui
qui jugera mal de rester loin du mal ».
Le Commandant des Croyants (psl) a dit : « Je suis bon face aux gens, mais dans mon
coeur je les considère comme des ennemis d'Allah. Nous faisons cela par dissimulation
pour nos frères et non pas pour nous mêmes ».
Et la Sainte Fatima (pse) a dit : « Présenter un visage heureux face à un croyant oblige le
Paradis et présenter un visage heureux à un adversaire protège du Feu ».
L'Imam Hassan fils de Ali Al-Mujtaba (psl) a dit: « Le Messager d'Allah a dit : « Allah a
préféré les Prophètes sur toute la création à cause de leur intense politesse avec les
ennemis de la religion d'Allah et ainsi que pour leur bonne dissimulation afin de garantir la
sécurité de leurs frères d'Allah ». Al-Zuhry a dit : " »Je ne connaissais aucun de ses amis
en secret ni aucun de ses ennemis en plein air, parce qu'il n'y avait personne qui ne
connaissait ses brillantes vertus, si ce n'est qu'il le vénérerait à cause de l'intense
politesse envers lui et des meilleures étiquettes, et il se servait d'une bonne dissimulation.
Et il n'y avait personne que je voyais en tant qu’ennemis en plein air, si ce n'est qu'il
l'enviait en secret à cause de l'excès de ses vertus sur les vertus du peuple ».
L'Imam Muhammad fils de Ali Al-Baqir (psl) a dit: « Celui qui parle agréablement aux amis
et avec un visage joyeux avec les adversaires se protège lui-même ainsi que ses frères.
Celui qui suit cela collecte tellement de bien et de hauts niveaux avec Allah que personne
d'autre que Lui ne peut le savoir ».
Et un adversaire en présence de l'Imam Al Sadiq (psl) a dit à un de ses partisans : « Que
dis-tu à propos des 10 compagnons ? ». L'homme a répondu : « Je dis à leur sujet du
bien, ce qui élimine mes péchés avec Allah et augmente mon statut ». L'adversaire a
dit : « Louange a Allah de m'avoir sauver de ta haine contre les compagnons dont j'ai
entendu parler, car tu es un Rafidhi ». L'homme a répondu : « Si je devais trouver un
défaut dans ces compagnons, alors que la malédiction d'Allah soit sur moi ». Il a dit : « Au départ tu as dit que « quiconque hait les 10 compagnons ». Il a dit : « Quiconque hait 10
d'entre eux, les malédictions des anges et des hommes soit sur lui ». L'homme
s'approcha et embrassa son front avant de dire : « Pardonne-moi, car je croyais que tu
étais un Rafidhi jusqu'à ce jour ». Il a dit : « Aujourd'hui tu es pardonné et es mon frère ».
L'adversaire s'en alla. L’Imam Al Sadiq (psl) lui a alors dit : « Bien joué ! Allah te
récompensera. Tu as stupéfait les Anges dans les cieux par ta magnifique attitude et ton
choix des mots par lesquels tu n'as pas divulgué ta religion, Allah a augmenté leur
tristesse et a voilé de leurs vues nos amis par la dissimulation ». Un Compagnon de
l’Imam a dit : « O fils du Messager d'Allah ! Dans nos esprits, nos compagnons ont dit des
mots qui sont en accord avec les Nasibis (la) ? ». Al Sadiq (psl) répondit : « Tu ne les as
pas compris, mais nous les avons compris et Allah les a remerciés. Celui qui se lie
d'amitié avec nos amis et est un ennemi de nos ennemis, Allah le teste et l'implique avec
des adversaires et l'incline à ces réponses afin de se protéger et de garder sa religion et
son honneur, et Allah a garanti à ces compagnons de grandes récompenses pour cette
dissimulation. Il a dit au départ « Si je devais trouver un défaut dans un de ces 10
compagnons, alors que la malédiction d'Allah soit sur moi ». Ce qui signifie trouver un
défaut dans l'un d'entre eux, et c’est à dire le Commandant des Croyants Ali fils d’Abu
talib ». Et deuxièmement, il a dit : « Quiconque hait 10 d'entre eux, les malédictions des
Anges et des hommes soit sur lui ». Il a dit la vérité, parce que quiconque leur reproche
quelque chose, il reproche quelque chose à Ali, car il est l'un d'entre eux. Donc il n'a pas
trouvé de fautes sur Ali et ne l'a pas condamné, mais a trouvé des fautes chez les autres.
N'est-ce pas Hizkeel (psl) qui était un croyant au sein du peuple de Pharaon et qui a
adopté une attitude similaire a celle-ci ? Hizkeel les a appelés a l'unité d'Allah et a la
prophétie de Moise et a la préférence de Muhammad le Messager d'Allah sur tous les
autres messagers d'Allah et Sa création, et la préférence d'Ali fils d’Abu Talib et des
Imams Purifiés sur tous les dignes de confiances de prophètes et de rester loin de
l’autorité du Pharaon (la) ». Les informateurs ont dit au Pharaon : « Hizkeel appelle a
votre opposition et aide vos ennemis contre vous ». Le Pharaon leur a répondu : « Il est le
fils de mon oncle et mon successeur de mon Royaume ainsi que mon héritier préféré. Si il
avait fait ce que vous dites, alors il mériterait une sévère punition pour avoir rejeté mes
bienfaits, mais si vous mentez à propos de lui, alors vous mériterez une sévère punition
pour avoir suscité le mal contre moi ». Ils sont donc partis vérifier les conditions d' Hizkeel
et lui ont dit : « Luttes tu contre le gouvernement du Pharaon et rejettes-tu ses
bienfaits ? ». Hizkeel a répondu : « O Roi ! M'as tu déjà vu mentir une seule fois ? » . Le
pharaon (la) a répondu : « Non ». Hizkeel a dit : « Demande à ces gens qui est leur
Seigneur ». Ils ont répondu : « Ce Pharaon ». Hizkeel leur demanda : « Qui vous a
créée ? » Ils ont répondu : « Ce Pharaon ». Hizkeel leur demanda encore : « Qui est votre
nourricier, le garant de votre vie et qui vous défend contre le mal ? » Ils ont
répondu : « Ce Pharaon ». Hizkeel a dit : « O toi Roi ! Je témoigne que toi ainsi que tout
ce qui est en ta présence en tant que seigneur êtes mon Seigneur, et leur créateur est
mon créateur, et leur nourricier est mon nourricier et le garant de leur vie est le garant de
ma vie. Et je témoigne à toi ainsi que ceux en ta présence qu'à part le Seul qui est leur
seigneur et nourricier et Garant, je rejette tout autre seigneur, créateur, nourricier et
garant ». Hizkeel a dit cela, signifiant qu'Allah est son Seigneur. Le Pharaon ne savait pas cela ainsi que ceux qui étaient en sa présence. Le Pharaon a dit à ses informateurs : « O
homme maléfique qui cherche le mal dans mon royaume, et tente de créer le trouble
entre moi et le fils de mon oncle alors qu'il est innocent, vous méritez de sévères
punitions pour votre mauvaise intention afin de détruire le fils de mon oncle ». Puis il (la)
ordonna aux soldats de marteler des piquets dans leurs jambes et leur poitrine, puis il
ordonna aux gens qui avaient des brosses en métal d’enlever la chair de leur corps. Et
c'est qu'Allah a dit « Alors Allah le protégea » Hizkeel « Du mal de ce qu'ils avaient
planifié » afin de le voir détruit par Pharaon « alors que le pire châtiment cerna les
gens de Pharaon » et ceux qui se sont plaints de Hizkeel auprès de lui, à la suite de
lequel les soldats ont enfoncé des clous dans leur corps et gratté leur chair avec des
brosses en métal ».
Un homme est venu voir en tremblant de peur l'Imam Musa fils de Ja'far (psl), cet homme
était un des partisans spéciaux de l'Imam : « O fils du Messager d'Allah ! J'ai peur de
l'hypocrisie d'untel et d'untel dans l'affichage de ma croyance dans votre tutelle et
Imamat ! ». L'Imam Musa (psl) a répondu : « Et comment cela se fait-il ? ». L'homme a
dit : « J'étais avec lui dans une séance d'une grande personne de Bagdad qui lui a
dit : « Vous pensez que Musa fils de Ja'far (psl) est comme un Imam en dehors de ces
califes assis sur le trône ? »
Le compagnon a dit: « Je ne dis pas cela, mais je pense que Musa fils de Ja'far est autre
chose qu'un Imam et je n'ai pas cette croyance qu'il est autre qu'un Imam, et que la
malédiction d'Allah et les Anges et tout le peuple soit sur moi et celui qui n'a pas cette
croyance ». Le gouverneur a dit : « Qu'Allah vous donne de bonnes récompenses et que
la malédiction d'Allah soit sur celui qui m’a informé sur vous ». L'imam Musa fils de Ja'far
(psl) lui a dit : « Ce n'est pas ce que vous pensez être, mais votre compagnon est plus
compréhensif que vous. Il a dit : « Musa est autre qu'un imam, ce qui signifie qu'il est
autre qu'un imam et que Musa est autre chose que lui, et c'est donc un imam qu'il a établi
par ses mots « mon imamat et a rejeté les autres imamat. Ô serviteur d'Allah ! Quand
cette pensée sur l'hypocrisie de votre frère diminuera-t-elle de votre part ? Repentez-vous
à Allah ». L'homme comprit ce qui avait été dit et fut regrettable et dit: « Ô fils du
Messager d'Allah ! Je n'ai pas de richesse à partir de laquelle je peux le satisfaire, mais je
lui accorde une partie de mes actions que j'ai adorées et de mes salutations à vous - le
Peuple de la Maison et de mes malédictions sur vos ennemis ». L'imam Musa fils de
Ja'far (psl) a dit: « Maintenant que vous avez été libéré du Feu ».
L'Imam Hassan Al-Askari (psl) a dit: « Une personne est venue voir l'Imam Al Reza et a
dit : « O fils du Messager d'Allah ! J'ai vu une chose étrange aujourd'hui. J'ai vu un
homme ayant l'habitude d’être avec nous et qui semblait être un ami de la Progéniture de
Muhammad et qui restait aussi éloigner de leurs ennemis. Aujourd'hui je l'ai vu avec
moins de vêtements et quelques officiers marchaient devant lui dans les rues de Bagdad
en proclamant devant lui : « O Les gens ! Écoutez la repentance du Rafidhi ! ». Ensuite
ces officiers lui ont dit « Parle ! ». Et il a dit « La meilleure personne après le Messager
d'Allah est Abu Bakr ». Les officiers ont alors dit : « Il s'est repenti et a donné préférence a
Abu Bakr sur Ali fils de Abu Talib le fils de l'oncle du Messager d'Allah ». Al-Reza (psl) a dit: « Lorsqu'il n’y aura personne ici, raconte-moi cette narration ». Peu de temps après
quand il n'y eut plus personne, l'Imam (psl) a dit : « Ce n'est pas le sens des mots
prononcés par cet homme en présence de ces gens. Je n'aime pas expliquer cela devant
tout le monde, car quelqu'un pourrait aller les informer et cela créerait des problèmes pour
cet homme. Cet homme n'a pas dit « La meilleure personne après le Messager d'Allah est
Abu Bakr » comme s’il donnait la préférence a Abu Bakr sur Ali fils d’Abu Talib, mais il a
dit :« La meilleure personne après le Messager d'Allah est Abu Bakr ». Ils ont pensé qu'il
appelait pour Abu Bakr et ils étaient heureux avec cela et l'homme fut sain et sauf du mal
de ces gens. Allah a rendu ce genre d'attitude une sécurité pour nos Shias et ceux qui
nous aiment ».
L'Imam Hassan Al-Askari (psl) a dit qu'un homme avait dit a l'Imam Muhammad fils de Ali
Al Taqi (psl) : « O fils du Messager d'Allah ! Je suis passé par la région de Karsh
aujourd'hui. Les gens ont dit : « Cet homme est avec Muhammad fils de Ali (psl), l'Imam
des Rafidhis ! Demandez-lui qui est la meilleure personne après le Messager d'Allah ? Si
il répond Ali, alors tuez-le et s’il dit Abu Bakr alors laissez-le ». Et ils m'ont
demandé : « Qui est la meilleure personne après le Messager d'Allah ? » Je leur ai
répondu : « Abu Bakr, Umar et Uthman » et je suis resté silencieux sur Ali et ne l'ai pas
mentionné. L'un d'entre eux a dit : « Il y en a plus, car après ceux que tu as cités il y a
Ali ». Je leur ai dit : « Cela est mon point de vue, et je ne dirais pas cela ». Ils ont dit entre
eux : « Il est encore plus préjudiciable que nous le sommes. Nous avions faux à son
propos ». Et je fus relâché et libre. O fils du Messager d'Allah ! Est ce que j'ai fait quelque
chose de mal en disant cela ? J'ai fait cela en dernier ressort, est-ce que cela est bien ? ».
L'Imam Muhammad fils de Ali (psl) a dit: « Allah vous a remercié pour cette réponse, et a
écrit pour vous des récompenses et les a établis dans le Livre de la Sagesse, et a rendu
obligatoire sur vous pour chaque mot de votre réponse, des récompenses que les
aspirations ne peuvent atteindre et que les personnes désireuses ne peuvent pas
contempler ».
L'Imam Hassan Al-Askari (psl) a dit qu'un homme est venu voir l'Imam Ali fils de
Muhammad Al-Naqi (psl) et a dit : « O fils du Messager d'Allah ! Je suis resté bloquer
avec des gens de ma ville qui m'ont dit : « Tu ne dis pas que l'Imamat est pour Abu Bakr
fils de Abu Kohafala? » J'ai eu peur O fils du Messager d'Allah ! Et je ne voulais pas, mais
j'ai dit oui en dissimulation ». L'un d'entre eux m'a dit en me mettant sa main sur ma
bouche : « Tu dis seulement cela futilement, réponds comme je t'ai demander de le faire.
Dis-moi, est-ce que tu dis que Abu Bakr fils de Abu Kohafala est l'Imam après le
Messager d'Allah, le droit et Juste Imam et que l'Imamat donc ne revient pas a Ali ? » J'ai
répondu : « Oui ». Il a dit : « Je ne serais pas persuadé par cela jusqu'a tu jures sous
serment. Dis : « Et il n'y a pas de Dieu à part Allah, le Nourricier, le Juste, le Destructeur,
le Connaisseur des secrets et de ce qui est annoncé ». J'ai dis « Oui ». Il a dit : « Je suis
ne suis toujours pas persuadé par cela jusqu'a ce que tu dises « Abu Bakr fils de Abu
Kohafa est l'Imam et il n'y a pas de Dieu à part Allah ». J'ai dit « Abu Bakr fils de Abu
Kohafala est l'Imam – signifiant parce qu'il est l'imam de ceux qui l'ont pris comme tel – et
et il n'y a pas de Dieu à part Allah l'Unique ». Il fut persuadé et me traita bien et je fus
relâché. Je voudrais savoir après cette histoire, quelle était ma situation auprès d'Allah ? ». L'Imam (psl) a répondu : « De bonne condition. Allah t'as rendu obligatoire
cela et t'as fait de ce que nous sommes faits, de l'Illiyeen, et cela est du a ta bonne
dissimulation ».
Abu Yaqoub et Ali (les narrateurs de ce commentaire) ont dit : « Nous étions présent avec
Al-Hassan fils de Ali Abu Al-Qaim (psl) et un de nos compagnons a dit : « Un de nos
frères a été testé par un Musulman ignorant et ils furent testé sur le sujet de l'Imamat et il
l'a fait jurer sous serment. Il m'a dit : « Comment puis je me libérer d'eux ? ». J'ai
dit : « Que t ont-ils fait dire ? » Il a dit : « Ils m'ont dit de dire que untel et untel sont les
Imams après le Messager d'Allah. Je n'avais pas d'autres options disponibles que de dire
oui autrement ils m'auraient frappé et donc j'ai dit Oui et puis ils m'ont demandé de jurer
sur Dieu ». Je lui ai dit : « Et quand ils te demandent de jurer sur Dieu, alors dis « Wa la »
ce qui signifie « et pas », et ils ne seront pas capables de faire la différence et tu seras
sauf ». Il a dit : « S’ils trouvent l'astuce et qu'ils me demandent de jurer sur Dieu ? ». Je lui
ai dit : « Fais-le sans l'accent grammatical et cela ne sera pas inclus dans le serment ». Il
s'en alla et plus tard revint et a dit : « Ils l'ont dit et m'ont demander de faire le serment, et
j'ai fait comme tu m'avais dit de faire ». L'Imam Hassan fils de Ali Al-Askari (psl) lui a
dit : « Tu es comme celui dont le Messager d'Allah a dit : « Celui qui guide vers la bonne
action est comme celui qui l'a fait ». Allah a écrit pour ce compagnon des récompenses
pour sa bonne dissimulation, égales aux nombres de tous nos Shias, et amis et de ceux
qui nous aiment ayant utilisé la dissimulation, Et le nombre de ceux qui ont évité une
bonne dissimulation, la plus petite récompense est suffisante pour effacer cent ans de
péchés par le pardon, et pour vous également en les guidant, vous aurez des
récompenses similaires ».
Et pour la Parole du Très Haut : «Et maintenez la prière », cela est l'établissement de la
prière avec toutes les prosternations et agenouillements et garder les temps, et surtout la
condition de remplir les droits sans lesquels Allah ne les accepte pas. Savez-vous quels
sont ces droits ? Ce sont les salutations sur Muhammad et Ali et leur Progéniture et
d'avoir la croyance qu'ils sont les meilleurs de la création d'Allah et ceux qui établissent
les droits d'Allah et des aidants de la religion d'Allah. « et de la zakat » de la richesse,
statut et de la force du corps. Pour ce qui est de la richesse, répartissez-la avec égalité
entre vos frères croyants, pour le statut c'est de les aider a atteindre leurs désirs du coeur,
et pour le corps c'est d'aider vos frères physiquement, par exemple si son âne est coincé
dans un trou ou dans le désert ou sur une route, et qu'il crie a l'aide et que personne ne
vient, et que tu l'aides et vous devriez avoir toute la croyance dans l'amitié de Muhammad
et sa Progéniture et qu'Allah purifiera vos actions et les augmentera par votre amitié pour
eux et en vous distanciant de leurs ennemis. Puis Allah dit : « Ensuite vous avez tourné
votre dos à part quelques-uns » O groupe de Juifs ! De qui le serment a été pris avec vos
ancêtres « et vous vous détournez » de l'ordre d'Allah qui est obligatoire pour vous.
Le Messager d'Allah (pslf) a dit : « Quand le matin arrive, Allah et Ses anges acceptent
les prières de l'adorateur de la communauté envers leur Seigneur le Majestueux, et se
tourne vers eux avec Sa Miséricorde et Grâce. S’il est croyant à son serment et remplis
les prières qui a été rendue obligatoires, Allah dis aux Anges et trésoriers du Paradis et aux porteurs du Trône : « Ce serviteur a été croyant, alors octroyez-lui ». Et s’il n'est pas
croyant, Allah dit : « Ce serviteur n'a pas été croyant, et je Suis le Généreux. Si il se
repent, acceptez-le, et si il accepte mon obéissance alors je L'accepterais à travers Ma
Miséricorde ». Ensuite le Messager d'Allah a dit : « Allah a dit : « Et s’il devient
complaisant dans ce que Je veux, Je réduis sa beauté, majesté, honneur des palaces du
Paradis à cause de la complaisance de leur propriétaire ». Et le Messager d'Allah a
dit : « Et lors de la nuit de l'ascension, Allah ordonna a Gabriel de me montrer les palaces
du Paradis. Je les ai vus en or et argent, parfumés de Musc et d'Ambre. À part ceux-ci,
j'en ai vu aussi privé de prestige, et d'autres encore, mais que je n'ai pas vu. J'ai alors dit :
« O Mon Ami Gabriel ! Pourquoi certains sont privés de prestige alors que le reste
non ? ». Gabriel a répondu : « O Muhammad ! Ces palaces sont pour ceux qui ont prié
leurs prières obligatoires, mais qui était complaisant en envoyant les salutations sur toi et
ta Progéniture après elles. Les premiers que tu as vus sont ceux du à cause de leur
envois de salutations sur Muhammad et sa Pure Progéniture, mais celles-ci sont
dépourvues de prestige à cause de leurs propriétaires qui étaient négligeant dans l’envoi
de salutations sur Muhammad et sa Progéniture après leurs prières ». Le Messager
d’Allah (pslf) ajouta :« Et j'ai vu des palaces qui étaient prestigieux et d'une étrange
beauté, mais ils n'avaient ni jardin, ni de fleurs devant ou derrière ceux-ci. J'ai
demandé : « Pourquoi ces palaces sont dépourvus de tout cela ? ». Gabriel (psl)
répondit : « O Muhammad ! Ce sont les palaces de ceux qui ont fait les 5 prières et qui
ont fait des efforts en remplissant les droits de leurs frères croyants, mais n'ont pas mis
tous leurs efforts dedans, et c'est pourquoi leurs palaces ont été construits sans jardin ni
fleurs ». Le Messager d'Allah a dit : « Ne comptez pas uniquement sur l’Autorité, et
remplissez les obligations d'Allah après cela, et aussi les droits des croyants et pratiquez
la dissimulation, car ces deux la déterminent la complétude et la carence des actions ».
Et la parole du Majestueux : « Et rappelez-vous, lorsque Nous obtînmes de vous
l’engagement de ne pas vous verser le sang, de ne pas vous expulser les uns les
autres de vos maisons. Puis vous y avez souscrit avec votre propre témoignage.
Quoiqu’ainsi engagés, voilà que vous vous entretuez, que vous expulsez de leurs
maisons une partie d’entre vous contre qui vous prêtez main forte par péché et
agression. Si vos coreligionnaires vous viennent captifs, vous les rançonnez alors
qu’il vous était interdit de les expulser. Croyez-vous donc en une partie du Livre et
rejetez-vous le reste? Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que
l’ignominie dans cette vie, et au Jour de la Résurrection ils seront refoulés au plus
dur châtiment, et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites. Voilà ceux qui
échangent la vie présente contre la vie future. Eh bien, leur châtiment ne sera pas
diminué. Et ils ne seront point secourus » Versets 84 à 86
L'Imam Hassan Al-Askari (psl) a dit: « Et rappelez-vous, lorsque Nous obtînmes de vous
l’engagement », Souvenez vous O enfants d'Israël, le serment qui a été pris de vous, de
vos ancêtres, et tous ceux qui ont été atteints par la nouvelle à travers les générations et
vous en faites partie, « de ne pas vous verser le sang » de ne pas verser le sang de
certains d'entre vous, « de ne pas vous expulser les uns les autres de vos maisons » de ne pas exiler certains d'entre vous de leurs maisons, « Puis vous y avez souscrit »
comme vos ancêtres ont promis avec le serment, lequel vous avez boycotté comme ils
l'avaient boycotté, « avec votre propre témoignage » ceux de leurs ancêtres comme les
leurs, « Quoique ainsi engagés » Groupe de Juifs, « voilà que vous vous entretuez »
Certains d'entres vous ont tués d'autres d'entre vous et en ont exilé aussi de leurs
maisons, « que vous expulsez de leurs maisons une partie d’entre vous » Dans la colère
et la soif de vengeance, « contre qui vous prêtez main-forte par péché et agression » en
aidant ceux qui les exilait et les tuait à tort, vous les avez aidés a enfreindre les droits de
ceux-ci en collaborant avec eux. « Si vos coreligionnaires vous reviennent » Ceux qui ont
été exilés, jeté ou tués par les injustes, « captifs » capturés par vos ennemis et leurs
ennemis, « vous les rançonnez » en payant la rédemption pour eux."while their very
turning out was unlawful for you" the Words that Almighty Used here "their very turning
out" and did not Use "and it was unlawful for you" because that would convey the
meaning that it was unlawful for them to redeem the captivated ones. (1)
(1) Partie du texte qui n’a
pas été traduit et dont
l’original est ci dessus
Ensuite le Majestueux a dit : « Croyez-vous donc en une partie du Livre » Et il est plus
qu'obligatoire pour vous de les racheter, « et rejetez-vous le reste? » et il était interdit pour
vous de les tuer et de les exiler. Le Livre vous a interdit cela comme il vous a rendu
obligatoire de les racheter de la captivité. Vous obéissez à certains ordres et vous vous
rebellez contre d'autres ? C'est comme si vous étiez croyant dans certains ordres et non
croyant dans d'autres.
Ensuite le Très Haut a dit : « Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte » O groupe de
Juifs, « ne méritent que l’ignominie dans cette vie » ignominie qui vous a frappé et avec
laquelle vous avez été humilié, « et au Jour de la Résurrection ils seront refoulés au plus
dur châtiment » la dureté de celle-ci sera proportionnel aux péchés commis, « et Allah
n’est pas inattentif à ce que vous faites » toutes les actions commises de ces Juifs.
Ensuite le Majestueux a décrit leurs caractéristiques, « Voilà ceux qui échangent la vie
présente contre la vie future » Heureux dans ce monde et ces débris a la place des
Jardins qu'ils auraient mérité en obéissant a Allah, « Eh bien, leur châtiment ne sera pas
diminué. Et ils ne seront point secourus » il n'y aura personne qui pourront les aider en
allégeant leur punition ».
Le Messager d'Allah (pslf) a dit lorsque ce verset est descendu pour ces Juifs qui ont
rompu leur serment avec Allah et falsifié les Messagers et tué les Gardiens
d'Allah : « Dois je vous parler de qui ressemble a ces Juifs parmi ma communauté ? ». Ils ont dit : « Oui ! O Messager d'Allah ! ». Il (pslf) répondit : « Un groupe de ma communauté
se présentera comme étant de mes partisans, mais tuera les meilleurs de ma Progéniture
et altéreront Ma Loi et Mes Manières. Ils tueront mes fils Al Hassan et Al Hussayn comme
les ancêtres de ces Juifs ont tué Zakaria et Yaha. Allah les maudira comme il a maudit
ces Juifs. Et Allah enverra avant le Jour du Jugement, le Guide Mahdi des enfants d'Al
Hussayn oppressé, qui les enverra dans le Feu de l'Enfer par les épées de ses amis ».
 
Dernière édition:
Haut