Quoi de neuf ?

Grossesse et Ramadan

Albatoul

Membre
Membre
Q- J ai lu ce qui suit dans le livre "le guide du musulman livre 2" écrit par l'Ayatollah Sistani


Article 588: Le jeûne n'est pas obligatoire- ou même interdit-lorsque le jeûne est nuisible à sa santé pour une femme enceinte, lorsqu'elle est en état de grossesse avancée ou ou à celle de l'enfant qu'elle porte. Toutefois, elle doit offrir un mudd de nourriture à un pauvre pour chaque jour de jeûne manqué. Elle devra, en outre, accomplir, dans les deux cas, le jeûne manqué, à titre de qadhâ', ultérieurement.
Article 589: Si une femme allaite un enfant, qu'elle en soit la mère ou tout simplement la nourrice, payée ou bénévole, et qu'elle n'a pas beaucoup de lait et que le jeûne soit nuisible à elle ou à l'enfant, elle peut- ou même doit- ne pas jeûner ; elle doit seulement offrir un mudd de nourriture à un indigent pour chaque jour de jeûne non observé. Et dans les deux cas, elle devra accomplir le jeûne manqué, à titre de qadhâ' ultérieurement. Au cas où le jeûne serait nuisible pour elle, elle n'aura pas l'obligation de jeûner; elle devrait seulement offrir, par précaution recommandée, un mudd de nourriture courante à un indigent pour chaque jour de jeûne non observé.


Est ce que le texte en rose signifie qu'elle n a pas l'obligation de rattrapper le jeune ? ou ai je mal compris le texte ?

Si oui quel est la limite du "nuisible pour elle" une simple anémie ou un diabete par exemple?

Merci pour vos precision

Salam
R- La femme enceinte est autorisée de ne pas jeûner lorsque le jeûne est bien difficile et fatigant pour elle ou pour son enfant et s’il est nuisible d’une façon qui met la vie ou la santé de la mère ou celle de l’enfant en danger il lui est interdit de jeûner.

La nourrice est autorisée également de ne pas jeûner lorsque le jeûne diminue son lait de façon à nuire à l’enfant.

Ils doivent, les deux, rattraper les jours et offrir un rachat - nourrir un pauvre de ¾ kg de nourriture - pour chaque jour déjeuné.

Cependant, la personne ne rattrape pas si la situation qui l’a empêché de jeûner Ramadan - maladie, le cas de la femme enceinte et celle qui allaite – dure jusqu’au Ramadan prochain, alors la personne n’a pas pu ni jeûner ni rattraper durant de l’année, donc elle ne rattrape pas.

Cette question est bien exposée et détaillée dans le dossier de Ramadan sur le site: www.thaqalayn.net
 
Haut