Quoi de neuf ?
Forum al-imane.com

Inscrivez-vous gratuitement sur le forum et devenez membre. Une fois inscrit et connecté, vous pourrez facilement participer en ajoutant vos propres sujets, commentaire ou questions. Vous pourrez également interagir avec d'autres membres.

Fatwa lancée contre le Sayed Kamal Al Haydari ?

Adil

Membre
Membre
Salamou 'alaykoum

Il existe encore d'autres témoignages de Savants en Irak qui tiennent le même langage, dont d'anciens professeurs de Seyyed al Haydari. Ils sont encore plus dures avec lui.

Nous mêmes avons contacté son bureau il y a quelques mois pour une certaine affaire en relation avec un de ses discours sur internet ayant servi à une personne mal intentionnée pour tenté de créer la fitna entre chiite et sunnite.

Notre contact en Iran (Seyyed Ali Moosavi) qui est aussi son traducteur de l'arabe vers le perse, a tenté de le contacter en passant pas son-beau fils. Tout en insistant à plusieurs reprises sur la priorité de la question touchant des dizaines de milliers de chiites francophones, les intermédiaires nous ont confié avoir été particulièrement surpris du refus d'al Haydari de nous répondre. Est-ce l'attitude légitime que doit avoir un savant responsable devant ALLAH de plusieurs milliers de musulmans en attente de précisions importantes ?

Je pense que Seyyed al Haydari n'est pas une mauvaise personne mais que la notoriété sur les réseaux sociaux lui a montée à la tête provoquant une certaine perte d'esprit, certainement accentuée par trop d'étude.

Dieu seul le sait.

Quoi qu'il en soit, Seyyed al Haydari ne fait plus partie des gens dignes de confiance comme le précise le décret signé par des références religieuses reconnues.
 

Zulfiqar

Membre
Membre
Salamou 'alaykoum

Il existe encore d'autres témoignages de Savants en Irak qui tiennent le même langage, dont d'anciens professeurs de Seyyed al Haydari. Ils sont encore plus dures avec lui.

Nous mêmes avons contacté son bureau il y a quelques mois pour une certaine affaire en relation avec un de ses discours sur internet ayant servi à une personne mal intentionnée pour tenté de créer la fitna entre chiite et sunnite.

Notre contact en Iran (Seyyed Ali Moosavi) qui est aussi son traducteur de l'arabe vers le perse, a tenté de le contacter en passant pas son-beau fils. Tout en insistant à plusieurs reprises sur la priorité de la question touchant des dizaines de milliers de chiites francophones, les intermédiaires nous ont confié avoir été particulièrement surpris du refus d'al Haydari de nous répondre. Est-ce l'attitude légitime que doit avoir un savant responsable devant ALLAH de plusieurs milliers de musulmans en attente de précisions importantes ?

Je pense que Seyyed al Haydari n'est pas une mauvaise personne mais que la notoriété sur les réseaux sociaux lui a montée à la tête provoquant une certaine perte d'esprit, certainement accentuée par trop d'étude.

Dieu seul le sait.

Quoi qu'il en soit, Seyyed al Haydari ne fait plus partie des gens dignes de confiance comme le précise le décret signé par des références religieuses reconnues.
Salamu Alaykoum,

c'est extrêmement surprenant et décevant, frère Adil je vous rejoint personne a mon avis ne pense que Sayed Al-Haydari soit une mauvaise personne, en revanche son changement attitude, d'état d'esprit, ... qui semble avéré est particulièrement étrange et déstabilisant concernant une personne comme lui, car Sayed Al-Haydari à suffisamment de connaissances spirituelle et scientifique pour ne pas tomber dans les pièges de ce bas-monde, l'arrogance, l'orgueil, la surestimation de soi, l’autosuffisance, etc ...

je pense qu'on peu parler de perte d'esprit, car si les propos concernant Ali (as) rapporté de lui son exacte à savoir que Ali (as) ne serait pas un ascète, mais simplement un juste et que s'il ne mangeait que très peu c'est uniquement pour faire attention à sa santé, mais lorsqu'il trouve de la nourriture il en mangeait (sans retenu semble t-il) au point que son ventre en devint gros ... si j'ai bien compris, ces propos sur l'imam Ali (as) n'aurait jamais été tenu par Sayed Kamal Al-Haydari s'il était sain esprit, car cette description ressemble plus à Abou Hourayra et Mu'awiya qu'a Ali (as) concernant la nourriture, peut-on parler d'une dégradation de sa santé mentale due à son âge et peut au nombre d'années passée dans les études ? Allahu A'lam.

peut-on parler de Sayed Al-haydari d'avant et d'un Sayed Al-Haydari d’aujourd’hui ? dans le sens où ses cours d'avant auront toujours un intérêt religieux mais en revanche être vigilent quant à ses cours aujourd’hui ?

Qu'Allah (awj) lui pardonne et le guide.
 

Adil

Membre
Membre
Salamou 'alaykoum

c'est extrêmement surprenant et décevant, frère Adil je vous rejoint personne a mon avis ne pense que Sayed Al-Haydari soit une mauvaise personne, en revanche son changement attitude, d'état d'esprit, ... qui semble avéré est particulièrement étrange et déstabilisant concernant une personne comme lui, car Sayed Al-Haydari à suffisamment de connaissances spirituelle et scientifique pour ne pas tomber dans les pièges de ce bas-monde, l'arrogance, l'orgueil, la surestimation de soi, l’autosuffisance, etc ...

je pense qu'on peu parler de perte d'esprit, car si les propos concernant Ali (as) rapporté de lui son exacte à savoir que Ali (as) ne serait pas un ascète, mais simplement un juste et que s'il ne mangeait que très peu c'est uniquement pour faire attention à sa santé, mais lorsqu'il trouve de la nourriture il en mangeait (sans retenu semble t-il) au point que son ventre en devint gros ... si j'ai bien compris, ces propos sur l'imam Ali (as) n'aurait jamais été tenu par Sayed Kamal Al-Haydari s'il était sain esprit, car cette description ressemble plus à Abou Hourayra et Mu'awiya qu'a Ali (as) concernant la nourriture, peut-on parler d'une dégradation de sa santé mentale due à son âge et peut au nombre d'années passée dans les études ? Allahu A'lam.

peut-on parler de Sayed Al-haydari d'avant et d'un Sayed Al-Haydari d’aujourd’hui ? dans le sens où ses cours d'avant auront toujours un intérêt religieux mais en revanche être vigilent quant à ses cours aujourd’hui ?

Qu'Allah (awj) lui pardonne et le guide.
Les Savants signataires de la Fatwa demandent de ne plus prêter attention à Seyyed al-Haydari qui s'est égaré.

Certes beaucoup de vidéos circulent sur le net, principalement des séances d'argumentations qui sont très intéressantes mais certainement pas innovantes, il n'a rien inventé ou découvert, ses cours étaient d'ailleurs préparés par ses collaborateurs. Lui faisaient juste les prestations télévisuelles.

Le danger ce situent plus dans les sujets liés aux "fondements" ou à la politique où Seyyed al-Haydari est plus que dangereux pour ne pas dire catastrophique. Il réinvente de nouvelles théories en tronquant lui même des références qu'il connait pourtant bien.

Exemple sur le sujet du "takfir des sunnites par les chiites". Il y a quelques années il déclarait d'après des sources solides que les chiites ne takfirisaient pas les sunnites à l'exception des "nawassib" en citant même un hadith de nos Imams. Il s'agit du consensus absolu chez TOUS les Savants chiites.

Puis il y a quelques mois voilà qu'il déclare étrangement que toutes les références chiites takfirisent TOUS les sunnites sans exception en se basant sur exactement les mêmes références qu'il tronquera.


Il faut savoir que changement de position d'une personnalité comme Seyyed al-Haydari sur un sujet aussi grave n'est pas anodin et me rappelle le virage extrémiste d'un certain Youssouf Qardawi chez les sunnites.

On sait que Qardawi est à la base de nombreux meurtres de musulmans dont le célèbre Savant Ramadan al-Bouti, qu'ALLAH lui accorde Sa miséricorde.

Par de telles déclarations clairement mensongères, al-Haydari se rend coupable de sédition et d'incitation à la haine entre musulmans sunnites et chiites.
 

Sasori

Membre
Membre
Salam alékoum,

Je suis extrêmement déçu par la tournure des événements.

J'aimais beaucoup le sayed Al Haydari car il avait une rationalité et des analyses qui me plaisaient et que je ne trouvais pas ailleurs. Ces événements ressemblent à ceux dont il a parlé dans sa série de cours sur la pensée Akhbarite. Il expliquait que certains sujets étaient verrouillés et que des savants qui franchissaient certaines lignes étaient exclus du madhab.

J'invoquais beaucoup en sa faveur bien avant de prendre connaissance de cette histoire. J'avais même pour projet d'apprendre l'arabe à l'université pour accéder à tout le contenu de sa chaîne YouTube.

C'est dommage parce que je ne sais plus sur qui je vais me référer sur les sujets délicats.

Bref déçu.

En tous les cas, merci pour les traductions.

Qu'Allah nous vienne en aide et lui vienne en aide.

Barak Allahou fikoum.
 
Dernière édition:

Adil

Membre
Membre
Salamou 'alaykoum

Ces événements ressemblent à ceux dont il a parlé dans sa série de cours sur la pensée Akhbarite. Il expliquait que certains sujets étaient verrouillés et que des savants qui franchissaient certaines lignes étaient exclus du madhab.
Non cher frère, la seule ligne franchie par Seyyed al-Haydari est la lignes de la raison et de l'honnêteté et dans le chiisme, aucun sujet n'est verrouillées contrairement au sunnisme.

Cet argument d'al-Haydari n'avait pour seul objectif que de semer le doute dans le coeur des personnes lambda afin de justifier ses dérapages.

Nous pouvons citer pour preuve notre vidéo "La vérité sur le «Takfir» chiite à l'encontre des sunnites" (cliquez ici pour la visionner).

Vous verrez à la minute 2, seconde 24, Seyyed citer "Bihar al-Anwar" de al-Allama al Majlissi, volume 8, page 368, où il prétend qu'une partie des Imamites ont qualifié de discordant "Mukhalifines" tout ceux qui ne suivaient pas le le chiisme duodécimain. Il ajoute, "ils ont jugé de leur mécréance !" (minute 3, seconde 10).

Par la suite dans sa vidéo, il évitera d'ajouter que dans le même ouvrage "Bihar al-Anwar", au même volume et à la même page, al Majlissi ajoute : "Quant aux indécis, s'ils prennent en considération ce qui a été légitimé, à savoir la wilaya et l'amour des imams, même ceux qui ne se désavoue pas des ennemis des ahl-ul-bayt, à cause de la divergence de la oumma à leur sujet, et par conséquent n'approuvent pas l'imamat à cause de leur ignorance ou alors leur faiblesse ne leur permet pas le bon discernement, ils sont excusés et leur salut dans l'au-delà est probable."

al Haydari omettra également de dire qu'al Majlissi a également ajouter : "Ces affirmations sont appuyées par le récit de l'Imam al-Hassan (as) rapporté dans al-ihtijaj où il dit : "Les gens sont de trois catégories : 1) Le croyant qui connaît notre droit et se soumet à nous et nous prend pour Imams, celui-là est sauvé, c'est un amoureux de Dieu et de moi-même. 2) Le nassibi qui nous déclare de l'animosité, nous désavoue, nous maudit, rend licite notre sang et usurpe notre droit, celui-là est un mécréant, un associateur et un pervers. Il a mécru et est devenu associateur involontairement, comme ceux qui ont insulté Dieu par inadvertance et comme tous ceux qui sont tombés dans l'association sans le vouloir. 3) Un homme qui a uniquement pris en considération pris en considération ce qui ne présente aucune divergence et a laissé à ALLAH (sw) ce qui lui posait problème concernant la wilaya. à celui-là nous espérons la Grâce d'ALLAH ainsi que Son pardon et nous souhaitons qu'il soit parmi les gens du Paradis, car il est considéré parmi les musulman faibles." ".

Ensuite il expose une autre référence Oussoulite "Jawaher al Kalam" de Cheikh Mohammad Hassan Al-Najafi. Il cite le volume 22, page 62 (minute 5, seconde 30) :

"Les "Mukhalifines" sont pareils que des associateurs ! Ensuite il ajoute qu'ils seront tous destiné à l'enfer" et ce gardera bien d'ajouter d'autres informations infirmant son commentaire de la même référence, qu'il avait pourtant bien cité lui même quelques années auparavant dans une autre vidéo (minute 6, seconde 24) :

Il dit dans cette vidéo "Parmi nos grands Savants chiites, un grand érudit dans le domaine de la jurisprudence, le Cheikh Mohammad Hassan Al-Najafi dans son livre "Jawaher al Kalam", volume 4, page 83, il dit sur : "Le fait de considérer 'le Mukhalef' comme mécréant ", que cette position "ce takfir" est considérée comme un abus en ce basant sur les récits authentiques !!! Et il ajoute de manière formelle, "Quand nous disons cela, ce n'est pas par Taqiyyah (dissimulation) et nos Savants ont bien confirmé cela.".

Deux références pourtant identiques mais présenté de deux façons différentes par al-Haydari. Une façon objective en présentant tous les arguments et une autre très restreinte et surtout mensongère.

Comme je l'ai dit plus haut, la seule ligne franchie est celle de l'honnêteté, il me semble que nous l'avons prouvé ici même.

Ressortir cet argument comme quoi certains sujets seraient verrouillés n'est rien de moins que des calomnies pour légitimer les dérapages inexpliqués d'al-Haydari, pour insuffler le doute et la fitna au sein de la communauté.
 

sam

Membre
Membre

Salâm salâm

Juste à titre de rappel, je me souviens de la recommandation d'adopter un comportement plus vigilant à l'égard
de Sayyed Kamal Haydarî que nous avait adressé le membre et frère Avicenne88. C'est tout à son honneur d'être aussi lucide:


 

Adil

Membre
Membre
Salamou 'alaykoum

Juste à titre de rappel, je me souviens de la recommandation d'adopter un comportement plus vigilant à l'égard
de Sayyed Kamal Haydarî que nous avait adressé le membre et frère Avicenne88. C'est tout à son honneur d'être aussi lucide:
Nous ne sommes plus dans une simple logique de confrontation d'idée ou de divergence d'opinions entre savants. Nous avons toujours relayé avec beaucoup d'enthousiasme les discours de Seyyed al-Haydari jusqu'au jour où nous avons découvert certaines de ses positions dangereuses, sans parler de ses propos blasphématoires à l'égard des Ahl-ul-Bayt en contestant même de leur infaillibilité et ses mensonges avérés (manipulation des textes) dans certains sujets.

Les Savants chiites cités plus haut dont des référents connus et reconnus pour leur science et leur honnêteté, n'ont pas désavoué al-Haydari pour de simples divergences d'idées mais pour des faits très graves. De grands Savant d'Irak se sont également prononcés, dont des professeurs d'al-Haydari, ils ont ouvertement dénoncé son égarement dans certains sujets.

Nous avons fourni un seul petit exemple, lire mon message du 15 juin, où Seyyed al-Haydari cite des sources, une première fois de manière honnête en fournissant les textes complets et une deuxième fois tout récemment où il tronque exactement les mêmes références et cite uniquement ce qui appuie sa nouvelle théorie. Dans le meilleur des cas, cela s'appelle de la malhonnêteté intellectuelle.

Ici il n'est encore une fois pas question de divergences d'opinion mais bien de manipulations aux conséquences très dangereuses pouvant inciter à la violence entre communauté. La vigilance, cher frère, une fois les faits avérés, consiste à mettre en garde la communauté et pas à dissimuler le faits ou tenter d'imposer des doutes sans avoir bien pris connaissance du sujet.

Le frère Avicenne88 s'est exprimé en juillet 2018 et à l'époque il n'était certainement pas au courant ce cette Fatwa, des positions de Seyyed al-Haydari à l'égard de l'Imam 'Ali, de ses positions à l'égard des Ahl-ul-Bayt et de leur infaillibilité ou encore de la façon dont il a tronqué nos plus grandes sources dans le but d'imposer son avis sur la takfirisation généralisée de nos frères sunnites.
 

Sasori

Membre
Membre
Salam alékoum,

Ma position vis-à-vis de cette histoire est de prendre du recul et de laisser un peu de temps pour que le Sayed donne sa position de manière claire. Personne n'est infaillible dans ce monde et plusieurs raisons peuvent largement expliquer cette incohérence sur les vidéos et l'absence de réponses.

De quand date son cours (pas la traduction, mais l'original) ?

Barak Allahou fikoum.
 

Adil

Membre
Membre
Salamou 'alaykoum

Libre à vous d'avoir votre position mais en ce qui me concerne, je privilégie largement celles de nos Savants compétents tels que Seyyed Ali Reza Hâérî, Seyyed Hussein Husseinî Shahroudî, Seyyed Ali Husseinî Milânî, Muhammad Taqî Shahidî, Najm ed-Dîn Tabacî, Seyyed Muhammad Jawâd Alaoui Broujerdî, Seyyed Muhammad Gharaoui, Muhammad Jawâd Fazel Lankarânî, Mohssen Faqîhî, Ali Kourânî ‘Amelî, Mahdi Ganjî, Seyyed Muhammad Yathrebî Kashânî et Mahdi Hadaoui Tehrânî.

Vous dites "personne n'est infaillible dans ce monde et plusieurs raisons peuvent largement expliquer cette incohérence". Cher frère, absolument rien ni personne ne peut expliquer cette incohérence, pas même Seyyed Ali Moosavi qui est son traducteur personnel de l'arabe vers le perse et aussi le premier étonné par se revirement d'orientation sur la question du Takfir des sunnites. Sans oublier le propre beau fils de Seyyed al-Haydari qui était également très étonné par le refus de son beau père de répondre à nos demandes d’éclaircissements.

Vous dites que plusieurs raisons peuvent expliquer qu'à une époque A, Seyyed fournit une référence de manière complète et qu'à une époque B Seyyed tronque totalement la même référence en exprimant une information totalement contraire de celle de l'époque A. Moi je n'en vois qu'une et elle n'est pas positive.

Vous dite vouloir le texte original et pas la traduction. Que vous faut-il de plus que les scans arabes fournis et lus par Seyyed al-Haydari dans la vidéo que nous vous avons fournie ?

J'étais le premier avec Seyyed Ali Moosavi à avoir penser qu'il s'agissait d'un mal entendu ou d'une manipulation. Contrairement au bureau d'al-Haydari, aucun des bureaux que nous avons contacté n'a jamais refusé de nous répondre sur aucune question, même si cela pouvait parfois prendre du temps. Ici ce n'est pas qu'il n'a eu le temps de s'expliquer, nous lui avons donné des mois. En réalité il a refusé de nous répondre.

ALLAH (jjl) dit dans le Coran : « Certes ceux qui cachent ce que Nous avons fait descendre en fait de preuves et de guide après l’exposé que Nous en avons fait aux gens, dans le Livre, voilà ceux qu’Allâh maudit et que les maudisseurs maudissent » (Coran, 2/159). Ce verset coranique établit l'interdiction de dissimuler le savoir et le Messager d'ALLAH (saw) ajoute : « Celui qui dissimule une connaissance, Allâh le marquera le Jour Dernier d’une marque de feu. ».

Pour conclure cher frère, votre position ou la mienne importe peu, nous ne sommes pas des savants.

Qu'ALLAH vous garde.
 

Albatoul

Membre
Membre
Salamoun'alaykom

Salam alékoum,

Ma position vis-à-vis de cette histoire est de prendre du recul et de laisser un peu de temps pour que le Sayed donne sa position de manière claire.
Combien de temps cher frère ?

Personnellement, j'attends une réponse à nos courriers depuis le mois de Novembre sans rien recevoir. J'ai passé du temps pour traduire ces courriers pour lui faciliter la tâche. Nous avons envoyé à son bureau via son site et puis nous avons cherché des intermédiaires qui assistent à ses cours qui nous ont confirmé la réception.
Aucune réponse, ni même pour nous demander de patienter et d'attendre la réponse à nos interrogations.


Personne n'est infaillible dans ce monde et plusieurs raisons peuvent largement expliquer cette incohérence sur les vidéos et l'absence de réponses.
J'aimerai bien avoir une miette de raison cher frère pour cette absence de réponse qui ne serait pas le mépris de nos personnes et pour toute la communauté.
 
Dernière édition:

Sasori

Membre
Membre
Salam alékoum,

Je coupe cette histoire en 3 parties.

La première est d'aborder la différence entre les deux vidéos. Par exemple, il est possible que ce jour là, il s'adressait à des étudiants qui étaient chez lui depuis longtemps et qu'il a estimé que les élèves connaissaient ce récit. Il aurait pu juste le survoler. Il est également possible qu'il avait l'esprit ailleurs. En creusant le sujet, on peut encore trouver d'autres explications.

La deuxième partie est qu'il a, il me semble, des divergences idéologiques avec des membres de la hawza. Comment être sûr que les membres de la hawza n'aient pas saisi cette occasion pour l'isoler et le discréditer ? J'ai entendu dire qu'un certain Ahmed Al Jafari aurait essayé de produire des calomnies contre lui avec un enregistrement audio qu'il n'a jamais montré. Sa tentative aurait échoué et il a perdu sa crédibilité. Cet individu se serait fait passer pour son élève. Si cela est vrai, je vais avoir encore plus de mal à faire confiance aux intentions des savants. L'expérience de la vie m'a appris que je ne crois aux vertus des gens de notre époque que par leurs actes. L'exemple du Sayed Hassan Nasrallah est intéressant. On voit qu'il est très très intègre.

https://www.youtube.com/channel/UChLRqqaz5vdxvDd50JXWOZw?app=desktop&fbclid=IwAR0cZtnHHo8p0gkIfm6UmIOBAcYQJB00DRVuM1_5VgwxL8WrMnuT2O51NPA

Pour la troisième partie concerne l'absence de réponse. Je reste pour l'instant confiant au fait qu'il donnera sa position. Si il continue les cours, il ne peut pas faire l'impasse sur cette question et il devra éclaircir sa position sur le takfir. Mais je vous rejoins sur le fait que l'attente est étrangement longue.

Au delà de nos points de vue sur le Sayed, quels savants l'équipe d'Al-imane va traduire ?

Barak Allahou fikoum.
 

Adil

Membre
Membre
Salamou 'alaykoum

La première est d'aborder la différence entre les deux vidéos. Par exemple, il est possible que ce jour là, il s'adressait à des étudiants qui étaient chez lui depuis longtemps et qu'il a estimé que les élèves connaissaient ce récit. Il aurait pu juste le survoler. Il est également possible qu'il avait l'esprit ailleurs. En creusant le sujet, on peut encore trouver d'autres explications.
Après avoir vu les vidéos, ce fut notre première déduction. Malheureusement, ni l'intéressé, ni les personnes des l'entourage proche de Seyyed n'ont su, pu ou voulu nous le confirmer malgré nos demandes répétées durant plusieurs semaines et nous savons de source sûr qu'il a bien reçu nos courriers en main propre.

Il faut savoir qu'en islam, le Savant a la lourde responsabilité de dispenser la science à qui le demande et le devoir religieux absolu de répondre à toutes les questions qui lui sont posées. En refusant de le faire, il s'expose à de terribles sanctions Divines (voir les versets du Coran).

Aucun Savant sincère, responsable et pieux n'osera JAMAIS refuser de répondre à une question, encore moins à une question posée par une association représentative afin d'élucider un malentendu pouvant mener vers la fitna et la violence entre communautés.

Inutile de creuser pour inventer des hypothèses cher frère, pour connaître la vérité il vous suffit de faire ce que nous avons fait, regarder à plusieurs reprises les vidéos en arabe où il insiste pour dire que le takfir sunnite est une base unanime du chiisme et de ses Savants et prendre contact avec le bureau de Seyyed pour demander des explications.

La deuxième partie est qu'il a, il me semble, des divergences idéologiques avec des membres de la hawza. Comment être sûr que les membres de la hawza n'aient pas saisi cette occasion pour l'isoler et le discréditer ? J'ai entendu dire qu'un certain Ahmed Al Jafari aurait essayé de produire des calomnies contre lui avec un enregistrement audio qu'il n'a jamais montré. Sa tentative aurait échoué et il a perdu sa crédibilité. Cet individu se serait fait passer pour son élève. Si cela est vrai, je vais avoir encore plus de mal à faire confiance aux intentions des savants. L'expérience de la vie m'a appris que je ne crois aux vertus des gens de notre époque que par leurs actes. L'exemple du Sayed Hassan Nasrallah est intéressant. On voit qu'il est très très intègre.
Nous ne nous intéressons pas aux "ont dit" ni à ce genre d'histoires impossibles à vérifier. Et de toute façon, "Ahmed al-Jafari" n'est pas signataire de la fatwa, il n'y a aucun rapport avec la position de la hawza de Qom.

Pour la troisième partie concerne l'absence de réponse. Je reste pour l'instant confiant au fait qu'il donnera sa position. Si il continue les cours, il ne peut pas faire l'impasse sur cette question et il devra éclaircir sa position sur le takfir. Mais je vous rejoins sur le fait que l'attente est étrangement longue.
Notre lettre en arabe lui a été donnée en main propre au nom de la communauté musulmane chiite francophone et il a refusé d'y répondre, cela nous a été confirmé.

Au delà de nos points de vue sur le Sayed, quels savants l'équipe d'Al-imane va traduire ?
Je ne comprends pas votre question, pensez-vous que Seyyed al-Haydari est le seul choix à notre disposition pour de futures traductions ?
 
Haut