Quoi de neuf ?
Forum al-imane.com

Inscrivez-vous gratuitement sur le forum et devenez membre. Une fois inscrit et connecté, vous pourrez facilement participer en ajoutant vos propres sujets, commentaire ou questions. Vous pourrez également interagir avec d'autres membres.

Est-il permis en Islam d'offrir des fleurs aux malades ?

azedine

Membre
Membre
Salam 'alaykum,

Encore une étrange fatwa de la part de cette secte déviée qu'est le wahabisme:


Question : « Une fatwa, émise par la haute autorité religieuse de l’Arabie saoudite, interdit aux musulmans d'offrir des fleurs aux malades.
Cette Fatwa, n° 21409, émise par Bakr Abu Zayd, Salih al Fawzan et Abdel ‘Aziz ibn ‘AbdAllah Al Shaykh, stipule qu’à travers les siècles, les musulmans n’ont jamais eu comme coutume de donner des fleurs naturelles ou artificielles comme cadeau aux patients dans les hôpitaux ou dans n’importe quel autre endroit, que cette habitude vient des pays mécréants et a été apportée par des croyants faibles qui ont été affectés par eux et prétend que cette habitude inclue le fait de dépenser de l’argent dans des choses qui ne le méritent pas. »

Cette fatwa dit que « vue que cette habitude mène à des croyances égarées telles que la croyance que les fleurs en soi sont une raison de la guérison, il n’est pas permis d’utiliser des fleurs dans la manière mentionnée (pour les malades), que ça soit par la vente, l’achat ou le fait de les donner » et termine en disant que « les actions permises durant la visite des patients sont : l’invocation de Dieu pour leur rétablissement, consoler leur âme en leur donnant de l’espoir et les conseiller avec ce dont ils ont besoin durant leur maladie comme mentionné dans la sounnah. »

Qu'en est-il selon l'Islam de Mouhammad sawa ? »

Réponse : « Dire qu'à travers les siècles, les musulmans n’ont jamais eu comme coutume de donner des fleurs naturelles ou artificielles comme cadeau aux patients dans les hôpitaux ou dans n’importe quel autre endroit est une affirmation gratuite qui ne repose sur aucune preuve (Dalil). Il aurait été plus juste de dire qu'aucun texte prouvant l’existence de cette tradition dans l'histoire des musulmans n'a été trouvé.

Cependant, le fait qu'aucun texte n'ait été trouvé, au sujet d'une telle tradition, ne prouve pas qu'elle serait interdite.
Outre le fait que même si les ordinateurs, les avion et les bombes que fait pleuvoir l’Arabie saoudite sur la population au Yemen, n’existaient pas à l’époque du Saint Prophète Mouhammad (sawa), et qu'ils n'ont jamais été interdits par les "oulamas saoudiens" qui éditent de telles fatwas, le fait qu'aucun texte ne mentionne, par exemple, que le Saint Prophète serait allé cueillir des champignons dans le désert et que cette pratique serait une tradition minoritaire dans certaines régions boisées du monde, ne rendrait pas interdit pour autant la cueillette des champignons, puisque toute personne sait que le désert n'est pas propice à la culture de ces derniers et qu'on les rencontre plutôt dans leur environnement propice à leur éclosion. Ceci fait aujourd’hui partie des connaissances accessible à tous.

Affirmer que "l’habitude d’offrir des fleurs aux malades vient des pays mécréants" et "qu'elle a été apportée par des croyants faibles qui ont été affectés par eux" est aussi une affirmation gratuite qui démontre la grande méconnaissance de la question traitée ici, puisque non seulement on ignore les effets thérapeutiques des fleurs, mais qu'en plus, on se permet de jeter la mécréance sur des pays entiers sans avoir le courage de les nommer, laissant la voie ouverte à toutes les conjonctures qui soient, alors qu'elles sont, elles, belle et bien interdites par Allah swt dans le Saint Coran.

En effet, Allah swt dit dans la Sainte Sourate al-Hujurat, Verset 12 : « O vous qui avez cru ! Évitez de trop conjecturer car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas, et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? Vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est grand accueillant au repentir, très miséricordieux.»

Sachant que le Saint Coran a été envoyé à toute l’Humanité ainsi qu’à tous les Djiins dont Allah swt dit qu'ils sont nos frères, ce verset concerne donc toute l’Humanité et tous les Djiins. Ce qui prouve qu’il est interdit aux Humains et aux Djiins de conjecturer sur les Humains ou les Djiins et qu'il est donc interdit de généraliser en accusant tout un pays de mécréance alors que sa population est aussi composée de musulmans, et ceci, quel qu’en soit le nombre.

Déclarer que "dans les faits, les fleurs ne bénéficient pas au malade" et "qu’en apporter comme un cadeau est une imitation des mécréants" serait faire preuve d'une grande ignorance en la matière, puisqu’il est scientifiquement prouvé que les arômes, les couleurs et les formes, ont une action thérapeutique qu’il est honteux, pour un savant, d’ignorer. La contre-indication possible serait, dans certains cas, d'ordre allergique et non religieux.
L’argumentation selon laquelle, « cette habitude inclurait le fait de dépenser de l’argent dans des choses qui ne le méritent pas » démontre, à elle seule, le peu respect pour le malade de la part de celui qui prononce une telle phrase puisqu’il affirme clairement que le malade ne mérite pas que l’on dépense, pour lui, de l’argent afin de lui offrir des fleurs qui lui feraient certainement plaisir.

Il n'est pas dit, par contre, qu'il serait interdit d'offrir des cailloux à un malade, même si cela lui ferait plaisir.
Affirmer que « cette habitude mène à des croyances égarées telles que les fleurs en soi sont une raison de la guérison et qu’il n’est donc pas permis d’utiliser des fleurs dans la manière mentionnée (pour les malades), que ça soit par la vente, l’achat ou le fait de les donner», serait identique à dire qu’il n’est pas permis d’utiliser les plantes médicinales pour se soigner car cela mènerait à croire que les plantes médicinales sont une raison de la guérison. Et tout le monde sait qu’elles ont toujours été utilisées par les Saint Prophètes au cours de l’Histoire comme remèdes et que la médecine moderne les utilise toujours pour soigner les personnes atteintes de maladies bénignes ou malignes, y compris les maladies mentales.

L’aromathérapie, par exemple, est une thérapie reconnue à travers le Monde et la science a prouvée de manière indiscutable et détaillée, les nombreux effets bénéfiques des plantes et des fleurs sur l’environnement et sur la santé.
Pour ne prendre que deux exemples, il y a l’herbe citronnelle. La citronnelle est très connu pour se préserver des insectes puisque l'odeur de cette plante fait fuir ces bêtes volantes pour que le malade puisse passer des nuits en toute tranquillité et se reposer. De plus, il est également recommandé d'ajouter du basilic citronnelle ou du thym citronnelle afin de renforcer les effets répulsifs.

Le second exemple concerne le géranium à parfums, beaucoup de personnes ignorent que le géranium est un bon insecticide et que cette plante possède une multitude de parfums. De plus, ce parfum est très fort, ce qui éloigne les moustique qui sont souvent des transmetteurs de maladies tels que le paludisme, la dingue ou autres, responsables chaque année de millions de morts à travers le monde.

Suivant ce qui précède, il n'est pas permis d'interdire d'offrir des fleurs aux malades sans aucune contre-indication médicale.
Les actions permises durant la visite des patients sont donc par exemple : l’invocation de Dieu pour leur rétablissement, consoler leur âme en leur donnant de l’espoir et de la joie en leur offrant des fleurs ou tout autre cadeau qui réjouit les coeurs, les conseiller avec ce dont ils ont besoin pour guérir de leur maladie comme mentionné dans la sounna, mais aussi, leur apporter tous les soins et tous les remèdes dont ils ont besoin pour les aider à guérir de leurs maladies. Toute dépense en ce sens sera récompensée par Allah swt, y compris le fait d’apporter des fleurs ou des cailloux, si cela réjouit le cœur de celui qui les reçoit comme cadeau.

Que Allah récompense toute personne qui œuvre pour le bien des autres, malades ou non, et qu’Il agrée toute bonne action.
Que Dieu accorde la guérison rapide et définitive à toute personne malade.
Que la Paix et les Bénédiction de Allah (swt) soient sur le Saint Prophète Mouhammad (s.a.w.a.), sa Saint Famille (a.s.w.s.) et ses fidèles Compagnons (r.a.)
Wa Allahou 3alem (Et Allah est Le Savant)

Smain bedrouni

Salam.
 

faridoune

Membre
Membre
salam mon frere azzedine,

merci pour ce partage de ce texte du frere smain que je connais parfaitement que Dieu vous benisse pour cette bonne action.
 
Haut