Quoi de neuf ?
Forum al-imane.com

Si vous n’êtes pas encore membre, choisissez un pseudonyme et inscrivez-vous gratuitement dès aujourd'hui. Une fois inscrit, connectez-vous et participez aux discussions, ouvrez des discussions, posez des questions ou répondez aux autres membres. Votre anonymat est strictement respecté.

Question Dépendence à la masturbation.

Samurai13

Membre
Membre
As-salam wa 3alaykom,

Il doit s'agir de mon deuxieme post donc je m'excuse pour tout oubli ou manquement de ma part dans ma manière de m'exprimer, ainsi que du choix de la rubrique si celle-ci n'est pas la bonne.

J'expose mon soucis.
Je suis un jeune adulte de 18ans, et je suis tombé dans la turpitude qu'est la masturbation et le visionnage de contenu pornographique depuis que j'ai 5ans.

Je suis conscient depuis mes 10ans que ces actes sont illicites et j'essaye chaque jour depuis ce moment de m'en défaire.

J'explique ma situation.
Depuis mes 4ans, je passe la majorité de mon temps sur mon ordinateur. Je m'occupe de diverses manières telles que les jeux vidéos ou les vidéos YouTube tout simplement. Il faut savoir pour la suite de l'histoire que je suis ce qu'on appelle "doué" (et je remercie Allah de ce don qu'il m'a fait). Vers l'age de mes 5ans, en explorant dans les fichiers de mon ordinateur, je suis tombé sur une vidéo pornographique. Celle-ci faisait partie des vidéos frauduleuses qui s'installaient avec d'autres fichiers, des vidéos que l'on a pas choisit de télécharger (je peux détailler si cette partie est mal comprise)

Sachant que je me levais très tôt (plus tôt que mes parents), j'avais le PC pour moi durant ce qui me semble être une demie heure à une heure entière. J'ignore encore comment je suis tombé sur cette vidéo, mais c'est là que mon calvaire a commencé. Chaque matin, j'allais visionner une de ces vidéos et je pratiquais la masturbation. Étant donné que j'étais "doué" intellectuellement, j'arrivais à cacher cela à mes parents par divers moyens après m'être fait grondé pour la première fois. Il m'arrivait par exemple d'éteindre la page juste lorsque ma mère ouvrait la porte du salon. Je ne dirais donc pas que c'est de la faute de mes parents, même si me laisser le PC accessible était une mauvaise idée (cela n'aurait pas changé le fait que je me masturbais).

À cette époque, j'ignorais ce que je faisais et que cela était mal (malgré les grondements de ma mère, je ne comprennais pas vraiment pourquoi).
Il m'arrivait donc fréquement de commettre ces actes que je déteste tant aujourd'hui.

Cela a continué jusqu'aux environs de mes 9-10ans, où j'ai appris que c'était un péché. J'ai vraiment vécu ce jour comme un bouleversement, et bien que j'ai essayé d'arrêter, je n'ai pas été assez fort sur le coup. Il faut savoir également que j'avais énormément de mal avec la prière jusque mes 16ans. Je n'étais pas régulier pour ainsi dire. J'ai donc passé 2ans après ce jour (quand j'ai découvert la vérité) à commettre l'acte sans lutter et à culpabiliser, puis le reste du temps (ces 6 dernières années) jusqu'à aujourd'hui à lutter contre mais en vain.

Cela me rend donc dépendant depuis 13ans à ces abominations.

Avec le temps, je me suis mis à détester ces actes, et à me détester moi même.

— Je suis assez dur avec moi, l'idée de pécher et de simplement demander pardon à Allah me fait me sentir tel un hypocrite, j'ai l'impression de juste faire ce que je veux et d'espérer me faire pardonner par la suite comme si de rien n'était "c bo la vie" et ça me dégoute de moi même et me rappelle la manière de penser des faux musulmans. —

Nous voici arrivés à mes 18ans, je prie régulièrement, je me déteste pour mes actes passés (je l'ai surement mal exprimé au long de ce message, je peux étayer la manière dont je me vois si besoin) et je déteste la masturbation et la pornographie au point d'en être prêt à abandonner tout désir charnel.

Comment se manifestent ces envies chez moi actuellement ?
Partons de 0, je passe une, deux, voire trois journées normales, puis l'idée commence à germer dans mon esprit. Elle se plante et grandit de plus en plus (surtout les nuits ou j'ai l'occasion de faire cela sans que ma famille ne le remarque). Pardonnez mes expressions qui peuvent paraître crues, mais c'est une envie de voir le corps d'une femme qui naît dans mon esprit et que je me désespère à combattre. J'ai tellement vécu cette envie que je la déteste. Sans vouloir me chercher d'excuses (ce qui est absurde vu qu'il ne s'agit que de moi), j'ai l'impression que mon avis et celui de mon cerveau diffèrent. Tout ce que je souhaite c'est obéir à Allah et je m'efforce de le faire à tout moment. Mais lorsque je pense à cette envie, c'est comme si mon cerveau était malade, même si je lui dit que c'est mauvais, rien n'y fait, il le veut toujours autant. Je fais ici la différence entre moi et mon cerveau car je ne veux réellement pas transgresser les limites qui m'incombent, alors que mon esprit n'a pas l'air de s'en soucier tant que ça.


Qu'ai-je essayé pour lutter ?

Dès même l'instant ou elle apparaît dans mon esprit, j'essaye de tout faire pour éviter d'amplifier cette envie. J'essaye par tous les moyens de garder mon regard chaste dans la vie de tout les jours, je n'ai pas d'amis donc j'ai très peu de chance d'être tenté par une amitié homme-femme tendancieuse,... en gros, je fais très bien la différence entre le monde de mon addiction et la vraie vie, j'essaye le plus possible de séparer les deux, et de supprimer la première. (Je peux également développer ma vision de ces deux mondes dans un autre message si besoin)

Puis immédiatement après, je demande de l'aide à Allah, Il est Le Plus Capable et il n'y a de Force sans Lui. Je L'implore à travers mes prières de m'aider à lutter contre cette envie.

Le temps passe et vient le soir, que la porte de ma chambre soit fermée ou ouverte, qu'il y ait quelqu'un de réveillé ou non, l'envie s'amplifie. Allah voit tout, et je le sais bien. Mais à cet instant, le désir est très souvent trop fort. Il m'arrive de résister mais je n'arrive qu'à repousser le moment où je commets cet acte. J'essaye au plus possible d'éviter le fléau des vidéos mais il m'arrive de les substituer par des "dessins animés à caractère pornographique" (souvent nommés hentai).

Lorsque je sens que je ne peux plus lutter, avant meme de commettre le péché, j'en suis conscient et je me mets à regretter. Il m'arrive souvent de m'excuser auprès d'Allah à ce moment là mais aussi souvent en général.

Il m'est également arrivé de jeûner 1 jour sur 2 durant une longue période, en espèrant pouvoir me débarrasser de ces envies malsaines mais cela n'a pas eu l'effet escompté. Il réduisait simplement par deux le nombre de jours où j'avais la possibilité de commettre ces péchés mais ne reduisait pas l'envie en général. (On en revient au fait que je n'ai pu que retarder l'échéance jusque maintenant)
J'aime le jeûne mais je ne pense pas être capable de jeûner tout les jours de l'année pour réduire l'envie (qui est toujours présente malgré le jeûne). Et Allah sait le mieux.


Je sais que pour le repentir, il faut être sincèrement désolé, regretter son acte et ne plus le recommencer.
Mon problème est que bien que je regrette et qu'un de mes seuls souhaits actuels serait de ne plus jamais perpétuer ces péchés, je n'y arrive pas, je finis toujours par y revenir.
Je vis donc dans la crainte (que mon repentir ne soit pas accepté, ou alors d'être hypocrite), le regret et la culpabilité.

Allah est Le Plus Savant, il est vrai que cet acte m'a rendu plus humble (peut-être un peu trop, je n'ai pas une grande estime de moi même) et il m'a aidé à reprendre la prière et paradoxalement, il m'a rapproché de Dieu de par le fait que je me sentes constamment coupable et que je m'excuse tout le temps auprès de Lui. Il y a sûrement un bienfait à cette épreuve comme à tout autre, mais j'ai peur de ne jamais arrêter de décevoir Mon Créateur et ainsi de ne jamais accomplir totalement mon repentir.

Je n'ai pas les moyens de me marier, je termine mes études dans 5ans au minimum. Également, je suis devenu asocial donc je ne connais personne et je me vois mal chercher une compagne sachant que je ne sais ni comment m'y prendre, ni comment on pourrait accepter un mariage pieux dans cette société occidentale aux moeurs qui font tout pour nous éloigner de notre Religion ainsi que pour retarder le moment des mariages, ni encore moins qui voudrait bien de moi.
J'ai longtemps songé à vivre ma vie seul car je ne me sens vraiment pas capable d'entamer les démarches pour me marier. À vrai dire je trouve cela effrayant. Peut-être suis-je trop jeune et mon avis changera avec le temps?

Je vous demande, donc après vous avoir raconté ce que je vis (ç'a été long, je m'en excuse), quand est-il de ma situation ?
Est-ce grave si je continue comme je le fais ? C'est-à-dire essayer de lutter contre cette addiction et demander pardon lorsque ma faible nature d'homme me rattrape.
Comment pourrais-je éviter de recommencer ces actes sachant que j'ai quasi tout essayé ces 6 dernière années ?

J'ai sûrement oublié quelques points que je voulais aborder dans mon écrit, et je le rappelle, je peux répondre aux questions sur ces points flous.

Et Allah sait que tout ce que je souhaite, c'est d'être un meilleur serviteur.

Merci d'avoir pris le temps de me lire, et peut-être de me répondre.

Qu'Allah nous vienne en aide et nous pardonne nos excès.

As-salam wa 3alaykom
 
Dernière édition:

Antonius

Membre
Membre
As-salam 3alaykum wa rahmatullahi wa barakatoh,

en premier lieu, souffle un bon coup et décompresse. Si tu en viens à culpabiliser autant et même à te détester ca devient pas sain du tout !
Ensuite, si tu es dépendant et que ça te fait te sentir mal, il faut effectivement que tu arrives à lever le pied... mais en y allant progressivement, petit à petit, et surtout, surtout, sans te juger et te déconsidérer. Fixe-toi de petits objectifs toujours croissants : j'ai réussi à tenir un jour ? Alors j'essaie de tenir deux. J'ai réussi à tenir deux jours ? Alors j'essaie d'en tenir trois, etc.

Sur le long terme, il est effectivement recommandé de jeûner et de rechercher une épouse, mais tu nous expliques que c'est déjà ce que tu fais sans succès.
Cela t'arrive-t-il de sortir de chez toi, avec des amis, d'avoir des occasions de faire des rencontres ou de faire des activités qui t'aident à te sentir bien ?
Peut-être rencontrer une fille pourrait peut-être t'aider ?
Dans quel domaine fais-tu tes études ?

Et, encore une fois : déculpabilise, détends-toi. Il y a bien, bien pire comme péchés ! xD

On peut discuter par messages privés si tu préfères.

Que Dieu nous guide,
 

Laila68000

Membre
Membre
As-salam wa 3alaykom,

Il doit s'agir de mon deuxieme post donc je m'excuse pour tout oubli ou manquement de ma part dans ma manière de m'exprimer, ainsi que du choix de la rubrique si celle-ci n'est pas la bonne.

J'expose mon soucis.
Je suis un jeune adulte de 18ans, et je suis tombé dans la turpitude qu'est la masturbation et le visionnage de contenu pornographique depuis que j'ai 5ans.

Je suis conscient depuis mes 10ans que ces actes sont illicites et j'essaye chaque jour depuis ce moment de m'en défaire.

J'explique ma situation.
Depuis mes 4ans, je passe la majorité de mon temps sur mon ordinateur. Je m'occupe de diverses manières telles que les jeux vidéos ou les vidéos YouTube tout simplement. Il faut savoir pour la suite de l'histoire que je suis ce qu'on appelle "doué" (et je remercie Allah de ce don qu'il m'a fait). Vers l'age de mes 5ans, en explorant dans les fichiers de mon ordinateur, je suis tombé sur une vidéo pornographique. Celle-ci faisait partie des vidéos frauduleuses qui s'installaient avec d'autres fichiers, des vidéos que l'on a pas choisit de télécharger (je peux détailler si cette partie est mal comprise)

Sachant que je me levais très tôt (plus tôt que mes parents), j'avais le PC pour moi durant ce qui me semble être une demie heure à une heure entière. J'ignore encore comment je suis tombé sur cette vidéo, mais c'est là que mon calvaire a commencé. Chaque matin, j'allais visionner une de ces vidéos et je pratiquais la masturbation. Étant donné que j'étais "doué" intellectuellement, j'arrivais à cacher cela à mes parents par divers moyens après m'être fait grondé pour la première fois. Il m'arrivait par exemple d'éteindre la page juste lorsque ma mère ouvrait la porte du salon. Je ne dirais donc pas que c'est de la faute de mes parents, même si me laisser le PC accessible était une mauvaise idée (cela n'aurait pas changé le fait que je me masturbais).

À cette époque, j'ignorais ce que je faisais et que cela était mal (malgré les grondements de ma mère, je ne comprennais pas vraiment pourquoi).
Il m'arrivait donc fréquement de commettre ces actes que je déteste tant aujourd'hui.

Cela a continué jusqu'aux environs de mes 9-10ans, où j'ai appris que c'était un péché. J'ai vraiment vécu ce jour comme un bouleversement, et bien que j'ai essayé d'arrêter, je n'ai pas été assez fort sur le coup. Il faut savoir également que j'avais énormément de mal avec la prière jusque mes 16ans. Je n'étais pas régulier pour ainsi dire. J'ai donc passé 2ans après ce jour (quand j'ai découvert la vérité) à commettre l'acte sans lutter et à culpabiliser, puis le reste du temps (ces 6 dernières années) jusqu'à aujourd'hui à lutter contre mais en vain.

Cela me rend donc dépendant depuis 13ans à ces abominations.

Avec le temps, je me suis mis à détester ces actes, et à me détester moi même.

— Je suis assez dur avec moi, l'idée de pécher et de simplement demander pardon à Allah me fait me sentir tel un hypocrite, j'ai l'impression de juste faire ce que je veux et d'espérer me faire pardonner par la suite comme si de rien n'était "c bo la vie" et ça me dégoute de moi même et me rappelle la manière de penser des faux musulmans. —

Nous voici arrivés à mes 18ans, je prie régulièrement, je me déteste pour mes actes passés (je l'ai surement mal exprimé au long de ce message, je peux étayer la manière dont je me vois si besoin) et je déteste la masturbation et la pornographie au point d'en être prêt à abandonner tout désir charnel.

Comment se manifestent ces envies chez moi actuellement ?
Partons de 0, je passe une, deux, voire trois journées normales, puis l'idée commence à germer dans mon esprit. Elle se plante et grandit de plus en plus (surtout les nuits ou j'ai l'occasion de faire cela sans que ma famille ne le remarque). Pardonnez mes expressions qui peuvent paraître crues, mais c'est une envie de voir le corps d'une femme qui naît dans mon esprit et que je me désespère à combattre. J'ai tellement vécu cette envie que je la déteste. Sans vouloir me chercher d'excuses (ce qui est absurde vu qu'il ne s'agit que de moi), j'ai l'impression que mon avis et celui de mon cerveau diffèrent. Tout ce que je souhaite c'est obéir à Allah et je m'efforce de le faire à tout moment. Mais lorsque je pense à cette envie, c'est comme si mon cerveau était malade, même si je lui dit que c'est mauvais, rien n'y fait, il le veut toujours autant. Je fais ici la différence entre moi et mon cerveau car je ne veux réellement pas transgresser les limites qui m'incombent, alors que mon esprit n'a pas l'air de s'en soucier tant que ça.


Qu'ai-je essayé pour lutter ?

Dès même l'instant ou elle apparaît dans mon esprit, j'essaye de tout faire pour éviter d'amplifier cette envie. J'essaye par tous les moyens de garder mon regard chaste dans la vie de tout les jours, je n'ai pas d'amis donc j'ai très peu de chance d'être tenté par une amitié homme-femme tendancieuse,... en gros, je fais très bien la différence entre le monde de mon addiction et la vraie vie, j'essaye le plus possible de séparer les deux, et de supprimer la première. (Je peux également développer ma vision de ces deux mondes dans un autre message si besoin)

Puis immédiatement après, je demande de l'aide à Allah, Il est Le Plus Capable et il n'y a de Force sans Lui. Je L'implore à travers mes prières de m'aider à lutter contre cette envie.

Le temps passe et vient le soir, que la porte de ma chambre soit fermée ou ouverte, qu'il y ait quelqu'un de réveillé ou non, l'envie s'amplifie. Allah voit tout, et je le sais bien. Mais à cet instant, le désir est très souvent trop fort. Il m'arrive de résister mais je n'arrive qu'à repousser le moment où je commets cet acte. J'essaye au plus possible d'éviter le fléau des vidéos mais il m'arrive de les substituer par des "dessins animés à caractère pornographique" (souvent nommés hentai).

Lorsque je sens que je ne peux plus lutter, avant meme de commettre le péché, j'en suis conscient et je me mets à regretter. Il m'arrive souvent de m'excuser auprès d'Allah à ce moment là mais aussi souvent en général.

Il m'est également arrivé de jeûner 1 jour sur 2 durant une longue période, en espèrant pouvoir me débarrasser de ces envies malsaines mais cela n'a pas eu l'effet escompté. Il réduisait simplement par deux le nombre de jours où j'avais la possibilité de commettre ces péchés mais ne reduisait pas l'envie en général. (On en revient au fait que je n'ai pu que retarder l'échéance jusque maintenant)
J'aime le jeûne mais je ne pense pas être capable de jeûner tout les jours de l'année pour réduire l'envie (qui est toujours présente malgré le jeûne). Et Allah sait le mieux.


Je sais que pour le repentir, il faut être sincèrement désolé, regretter son acte et ne plus le recommencer.
Mon problème est que bien que je regrette et qu'un de mes seuls souhaits actuels serait de ne plus jamais perpétuer ces péchés, je n'y arrive pas, je finis toujours par y revenir.
Je vis donc dans la crainte (que mon repentir ne soit pas accepté, ou alors d'être hypocrite), le regret et la culpabilité.

Allah est Le Plus Savant, il est vrai que cet acte m'a rendu plus humble (peut-être un peu trop, je n'ai pas une grande estime de moi même) et il m'a aidé à reprendre la prière et paradoxalement, il m'a rapproché de Dieu de par le fait que je me sentes constamment coupable et que je m'excuse tout le temps auprès de Lui. Il y a sûrement un bienfait à cette épreuve comme à tout autre, mais j'ai peur de ne jamais arrêter de décevoir Mon Créateur et ainsi de ne jamais accomplir totalement mon repentir.

Je n'ai pas les moyens de me marier, je termine mes études dans 5ans au minimum. Également, je suis devenu asocial donc je ne connais personne et je me vois mal chercher une compagne sachant que je ne sais ni comment m'y prendre, ni comment on pourrait accepter un mariage pieux dans cette société occidentale aux moeurs qui font tout pour nous éloigner de notre Religion ainsi que pour retarder le moment des mariages, ni encore moins qui voudrait bien de moi.
J'ai longtemps songé à vivre ma vie seul car je ne me sens vraiment pas capable d'entamer les démarches pour me marier. À vrai dire je trouve cela effrayant. Peut-être suis-je trop jeune et mon avis changera avec le temps?

Je vous demande, donc après vous avoir raconté ce que je vis (ç'a été long, je m'en excuse), quand est-il de ma situation ?
Est-ce grave si je continue comme je le fais ? C'est-à-dire essayer de lutter contre cette addiction et demander pardon lorsque ma faible nature d'homme me rattrape.
Comment pourrais-je éviter de recommencer ces actes sachant que j'ai quasi tout essayé ces 6 dernière années ?

J'ai sûrement oublié quelques points que je voulais aborder dans mon écrit, et je le rappelle, je peux répondre aux questions sur ces points flous.

Et Allah sait que tout ce que je souhaite, c'est d'être un meilleur serviteur.

Merci d'avoir pris le temps de me lire, et peut-être de me répondre.

Qu'Allah nous vienne en aide et nous pardonne nos excès.

As-salam wa 3alaykom
Salam alikom
tu es addict au sexe : c’est un fait et c’est une maladie.
Jeux drogues alcool sexe etc…. : la personne est devenue victime du produit ou du comportement addictif et n’arrive plus à contrôler quoique ce soit devant le produit ou le comportement addictif.
Tu veux arrêter et Dieu sait et connaît tes intentions. « innamal a3mal bi niya »
Le mariage n‘est pas une solution en soi parce que ta partenaire sera à long terme « dégoûtée » Et malheureuse.
Le repentir, la prière, le jeûne, la fréquentation de la mosquée sont des actes que tu as déjà posé et c’est très bien.
Une autre chose que tu peux/dois faire : 1 sport très physique qui démande bcp d’énergie. Parce que déjà une bonne partie de ton énergie sexuelle sera évacuer par le biais du sport.
Déjà, évite d’être seul trop souvent, chaitan passe par là. Essaie de participer à des activités de ton quartier, inscrit toi dans des associations notamment d’étudiants, etc…
Maintenant, je te suggère tout de même de consulter un spécialiste dans ce domaine.
Je reste à ton écoute.
Que Dieu nous guide.
 

faridoune

Membre
Membre
As-salam wa 3alaykom,

Il doit s'agir de mon deuxieme post donc je m'excuse pour tout oubli ou manquement de ma part dans ma manière de m'exprimer, ainsi que du choix de la rubrique si celle-ci n'est pas la bonne.

J'expose mon soucis.
Je suis un jeune adulte de 18ans, et je suis tombé dans la turpitude qu'est la masturbation et le visionnage de contenu pornographique depuis que j'ai 5ans.

Je suis conscient depuis mes 10ans que ces actes sont illicites et j'essaye chaque jour depuis ce moment de m'en défaire.

J'explique ma situation.
Depuis mes 4ans, je passe la majorité de mon temps sur mon ordinateur. Je m'occupe de diverses manières telles que les jeux vidéos ou les vidéos YouTube tout simplement. Il faut savoir pour la suite de l'histoire que je suis ce qu'on appelle "doué" (et je remercie Allah de ce don qu'il m'a fait). Vers l'age de mes 5ans, en explorant dans les fichiers de mon ordinateur, je suis tombé sur une vidéo pornographique. Celle-ci faisait partie des vidéos frauduleuses qui s'installaient avec d'autres fichiers, des vidéos que l'on a pas choisit de télécharger (je peux détailler si cette partie est mal comprise)

Sachant que je me levais très tôt (plus tôt que mes parents), j'avais le PC pour moi durant ce qui me semble être une demie heure à une heure entière. J'ignore encore comment je suis tombé sur cette vidéo, mais c'est là que mon calvaire a commencé. Chaque matin, j'allais visionner une de ces vidéos et je pratiquais la masturbation. Étant donné que j'étais "doué" intellectuellement, j'arrivais à cacher cela à mes parents par divers moyens après m'être fait grondé pour la première fois. Il m'arrivait par exemple d'éteindre la page juste lorsque ma mère ouvrait la porte du salon. Je ne dirais donc pas que c'est de la faute de mes parents, même si me laisser le PC accessible était une mauvaise idée (cela n'aurait pas changé le fait que je me masturbais).

À cette époque, j'ignorais ce que je faisais et que cela était mal (malgré les grondements de ma mère, je ne comprennais pas vraiment pourquoi).
Il m'arrivait donc fréquement de commettre ces actes que je déteste tant aujourd'hui.

Cela a continué jusqu'aux environs de mes 9-10ans, où j'ai appris que c'était un péché. J'ai vraiment vécu ce jour comme un bouleversement, et bien que j'ai essayé d'arrêter, je n'ai pas été assez fort sur le coup. Il faut savoir également que j'avais énormément de mal avec la prière jusque mes 16ans. Je n'étais pas régulier pour ainsi dire. J'ai donc passé 2ans après ce jour (quand j'ai découvert la vérité) à commettre l'acte sans lutter et à culpabiliser, puis le reste du temps (ces 6 dernières années) jusqu'à aujourd'hui à lutter contre mais en vain.

Cela me rend donc dépendant depuis 13ans à ces abominations.

Avec le temps, je me suis mis à détester ces actes, et à me détester moi même.

— Je suis assez dur avec moi, l'idée de pécher et de simplement demander pardon à Allah me fait me sentir tel un hypocrite, j'ai l'impression de juste faire ce que je veux et d'espérer me faire pardonner par la suite comme si de rien n'était "c bo la vie" et ça me dégoute de moi même et me rappelle la manière de penser des faux musulmans. —

Nous voici arrivés à mes 18ans, je prie régulièrement, je me déteste pour mes actes passés (je l'ai surement mal exprimé au long de ce message, je peux étayer la manière dont je me vois si besoin) et je déteste la masturbation et la pornographie au point d'en être prêt à abandonner tout désir charnel.

Comment se manifestent ces envies chez moi actuellement ?
Partons de 0, je passe une, deux, voire trois journées normales, puis l'idée commence à germer dans mon esprit. Elle se plante et grandit de plus en plus (surtout les nuits ou j'ai l'occasion de faire cela sans que ma famille ne le remarque). Pardonnez mes expressions qui peuvent paraître crues, mais c'est une envie de voir le corps d'une femme qui naît dans mon esprit et que je me désespère à combattre. J'ai tellement vécu cette envie que je la déteste. Sans vouloir me chercher d'excuses (ce qui est absurde vu qu'il ne s'agit que de moi), j'ai l'impression que mon avis et celui de mon cerveau diffèrent. Tout ce que je souhaite c'est obéir à Allah et je m'efforce de le faire à tout moment. Mais lorsque je pense à cette envie, c'est comme si mon cerveau était malade, même si je lui dit que c'est mauvais, rien n'y fait, il le veut toujours autant. Je fais ici la différence entre moi et mon cerveau car je ne veux réellement pas transgresser les limites qui m'incombent, alors que mon esprit n'a pas l'air de s'en soucier tant que ça.


Qu'ai-je essayé pour lutter ?

Dès même l'instant ou elle apparaît dans mon esprit, j'essaye de tout faire pour éviter d'amplifier cette envie. J'essaye par tous les moyens de garder mon regard chaste dans la vie de tout les jours, je n'ai pas d'amis donc j'ai très peu de chance d'être tenté par une amitié homme-femme tendancieuse,... en gros, je fais très bien la différence entre le monde de mon addiction et la vraie vie, j'essaye le plus possible de séparer les deux, et de supprimer la première. (Je peux également développer ma vision de ces deux mondes dans un autre message si besoin)

Puis immédiatement après, je demande de l'aide à Allah, Il est Le Plus Capable et il n'y a de Force sans Lui. Je L'implore à travers mes prières de m'aider à lutter contre cette envie.

Le temps passe et vient le soir, que la porte de ma chambre soit fermée ou ouverte, qu'il y ait quelqu'un de réveillé ou non, l'envie s'amplifie. Allah voit tout, et je le sais bien. Mais à cet instant, le désir est très souvent trop fort. Il m'arrive de résister mais je n'arrive qu'à repousser le moment où je commets cet acte. J'essaye au plus possible d'éviter le fléau des vidéos mais il m'arrive de les substituer par des "dessins animés à caractère pornographique" (souvent nommés hentai).

Lorsque je sens que je ne peux plus lutter, avant meme de commettre le péché, j'en suis conscient et je me mets à regretter. Il m'arrive souvent de m'excuser auprès d'Allah à ce moment là mais aussi souvent en général.

Il m'est également arrivé de jeûner 1 jour sur 2 durant une longue période, en espèrant pouvoir me débarrasser de ces envies malsaines mais cela n'a pas eu l'effet escompté. Il réduisait simplement par deux le nombre de jours où j'avais la possibilité de commettre ces péchés mais ne reduisait pas l'envie en général. (On en revient au fait que je n'ai pu que retarder l'échéance jusque maintenant)
J'aime le jeûne mais je ne pense pas être capable de jeûner tout les jours de l'année pour réduire l'envie (qui est toujours présente malgré le jeûne). Et Allah sait le mieux.


Je sais que pour le repentir, il faut être sincèrement désolé, regretter son acte et ne plus le recommencer.
Mon problème est que bien que je regrette et qu'un de mes seuls souhaits actuels serait de ne plus jamais perpétuer ces péchés, je n'y arrive pas, je finis toujours par y revenir.
Je vis donc dans la crainte (que mon repentir ne soit pas accepté, ou alors d'être hypocrite), le regret et la culpabilité.

Allah est Le Plus Savant, il est vrai que cet acte m'a rendu plus humble (peut-être un peu trop, je n'ai pas une grande estime de moi même) et il m'a aidé à reprendre la prière et paradoxalement, il m'a rapproché de Dieu de par le fait que je me sentes constamment coupable et que je m'excuse tout le temps auprès de Lui. Il y a sûrement un bienfait à cette épreuve comme à tout autre, mais j'ai peur de ne jamais arrêter de décevoir Mon Créateur et ainsi de ne jamais accomplir totalement mon repentir.

Je n'ai pas les moyens de me marier, je termine mes études dans 5ans au minimum. Également, je suis devenu asocial donc je ne connais personne et je me vois mal chercher une compagne sachant que je ne sais ni comment m'y prendre, ni comment on pourrait accepter un mariage pieux dans cette société occidentale aux moeurs qui font tout pour nous éloigner de notre Religion ainsi que pour retarder le moment des mariages, ni encore moins qui voudrait bien de moi.
J'ai longtemps songé à vivre ma vie seul car je ne me sens vraiment pas capable d'entamer les démarches pour me marier. À vrai dire je trouve cela effrayant. Peut-être suis-je trop jeune et mon avis changera avec le temps?

Je vous demande, donc après vous avoir raconté ce que je vis (ç'a été long, je m'en excuse), quand est-il de ma situation ?
Est-ce grave si je continue comme je le fais ? C'est-à-dire essayer de lutter contre cette addiction et demander pardon lorsque ma faible nature d'homme me rattrape.
Comment pourrais-je éviter de recommencer ces actes sachant que j'ai quasi tout essayé ces 6 dernière années ?

J'ai sûrement oublié quelques points que je voulais aborder dans mon écrit, et je le rappelle, je peux répondre aux questions sur ces points flous.

Et Allah sait que tout ce que je souhaite, c'est d'être un meilleur serviteur.

Merci d'avoir pris le temps de me lire, et peut-être de me répondre.

Qu'Allah nous vienne en aide et nous pardonne nos excès.

As-salam wa 3alaykom
Salam mon frère tu devrais aller voir un psychothérapeute, je pense qu'il pourrait résoudre ton problème.
 

Laila68000

Membre
Membre
As-salam wa 3alaykom,

Il doit s'agir de mon deuxieme post donc je m'excuse pour tout oubli ou manquement de ma part dans ma manière de m'exprimer, ainsi que du choix de la rubrique si celle-ci n'est pas la bonne.

J'expose mon soucis.
Je suis un jeune adulte de 18ans, et je suis tombé dans la turpitude qu'est la masturbation et le visionnage de contenu pornographique depuis que j'ai 5ans.

Je suis conscient depuis mes 10ans que ces actes sont illicites et j'essaye chaque jour depuis ce moment de m'en défaire.

J'explique ma situation.
Depuis mes 4ans, je passe la majorité de mon temps sur mon ordinateur. Je m'occupe de diverses manières telles que les jeux vidéos ou les vidéos YouTube tout simplement. Il faut savoir pour la suite de l'histoire que je suis ce qu'on appelle "doué" (et je remercie Allah de ce don qu'il m'a fait). Vers l'age de mes 5ans, en explorant dans les fichiers de mon ordinateur, je suis tombé sur une vidéo pornographique. Celle-ci faisait partie des vidéos frauduleuses qui s'installaient avec d'autres fichiers, des vidéos que l'on a pas choisit de télécharger (je peux détailler si cette partie est mal comprise)

Sachant que je me levais très tôt (plus tôt que mes parents), j'avais le PC pour moi durant ce qui me semble être une demie heure à une heure entière. J'ignore encore comment je suis tombé sur cette vidéo, mais c'est là que mon calvaire a commencé. Chaque matin, j'allais visionner une de ces vidéos et je pratiquais la masturbation. Étant donné que j'étais "doué" intellectuellement, j'arrivais à cacher cela à mes parents par divers moyens après m'être fait grondé pour la première fois. Il m'arrivait par exemple d'éteindre la page juste lorsque ma mère ouvrait la porte du salon. Je ne dirais donc pas que c'est de la faute de mes parents, même si me laisser le PC accessible était une mauvaise idée (cela n'aurait pas changé le fait que je me masturbais).

À cette époque, j'ignorais ce que je faisais et que cela était mal (malgré les grondements de ma mère, je ne comprennais pas vraiment pourquoi).
Il m'arrivait donc fréquement de commettre ces actes que je déteste tant aujourd'hui.

Cela a continué jusqu'aux environs de mes 9-10ans, où j'ai appris que c'était un péché. J'ai vraiment vécu ce jour comme un bouleversement, et bien que j'ai essayé d'arrêter, je n'ai pas été assez fort sur le coup. Il faut savoir également que j'avais énormément de mal avec la prière jusque mes 16ans. Je n'étais pas régulier pour ainsi dire. J'ai donc passé 2ans après ce jour (quand j'ai découvert la vérité) à commettre l'acte sans lutter et à culpabiliser, puis le reste du temps (ces 6 dernières années) jusqu'à aujourd'hui à lutter contre mais en vain.

Cela me rend donc dépendant depuis 13ans à ces abominations.

Avec le temps, je me suis mis à détester ces actes, et à me détester moi même.

— Je suis assez dur avec moi, l'idée de pécher et de simplement demander pardon à Allah me fait me sentir tel un hypocrite, j'ai l'impression de juste faire ce que je veux et d'espérer me faire pardonner par la suite comme si de rien n'était "c bo la vie" et ça me dégoute de moi même et me rappelle la manière de penser des faux musulmans. —

Nous voici arrivés à mes 18ans, je prie régulièrement, je me déteste pour mes actes passés (je l'ai surement mal exprimé au long de ce message, je peux étayer la manière dont je me vois si besoin) et je déteste la masturbation et la pornographie au point d'en être prêt à abandonner tout désir charnel.

Comment se manifestent ces envies chez moi actuellement ?
Partons de 0, je passe une, deux, voire trois journées normales, puis l'idée commence à germer dans mon esprit. Elle se plante et grandit de plus en plus (surtout les nuits ou j'ai l'occasion de faire cela sans que ma famille ne le remarque). Pardonnez mes expressions qui peuvent paraître crues, mais c'est une envie de voir le corps d'une femme qui naît dans mon esprit et que je me désespère à combattre. J'ai tellement vécu cette envie que je la déteste. Sans vouloir me chercher d'excuses (ce qui est absurde vu qu'il ne s'agit que de moi), j'ai l'impression que mon avis et celui de mon cerveau diffèrent. Tout ce que je souhaite c'est obéir à Allah et je m'efforce de le faire à tout moment. Mais lorsque je pense à cette envie, c'est comme si mon cerveau était malade, même si je lui dit que c'est mauvais, rien n'y fait, il le veut toujours autant. Je fais ici la différence entre moi et mon cerveau car je ne veux réellement pas transgresser les limites qui m'incombent, alors que mon esprit n'a pas l'air de s'en soucier tant que ça.


Qu'ai-je essayé pour lutter ?

Dès même l'instant ou elle apparaît dans mon esprit, j'essaye de tout faire pour éviter d'amplifier cette envie. J'essaye par tous les moyens de garder mon regard chaste dans la vie de tout les jours, je n'ai pas d'amis donc j'ai très peu de chance d'être tenté par une amitié homme-femme tendancieuse,... en gros, je fais très bien la différence entre le monde de mon addiction et la vraie vie, j'essaye le plus possible de séparer les deux, et de supprimer la première. (Je peux également développer ma vision de ces deux mondes dans un autre message si besoin)

Puis immédiatement après, je demande de l'aide à Allah, Il est Le Plus Capable et il n'y a de Force sans Lui. Je L'implore à travers mes prières de m'aider à lutter contre cette envie.

Le temps passe et vient le soir, que la porte de ma chambre soit fermée ou ouverte, qu'il y ait quelqu'un de réveillé ou non, l'envie s'amplifie. Allah voit tout, et je le sais bien. Mais à cet instant, le désir est très souvent trop fort. Il m'arrive de résister mais je n'arrive qu'à repousser le moment où je commets cet acte. J'essaye au plus possible d'éviter le fléau des vidéos mais il m'arrive de les substituer par des "dessins animés à caractère pornographique" (souvent nommés hentai).

Lorsque je sens que je ne peux plus lutter, avant meme de commettre le péché, j'en suis conscient et je me mets à regretter. Il m'arrive souvent de m'excuser auprès d'Allah à ce moment là mais aussi souvent en général.

Il m'est également arrivé de jeûner 1 jour sur 2 durant une longue période, en espèrant pouvoir me débarrasser de ces envies malsaines mais cela n'a pas eu l'effet escompté. Il réduisait simplement par deux le nombre de jours où j'avais la possibilité de commettre ces péchés mais ne reduisait pas l'envie en général. (On en revient au fait que je n'ai pu que retarder l'échéance jusque maintenant)
J'aime le jeûne mais je ne pense pas être capable de jeûner tout les jours de l'année pour réduire l'envie (qui est toujours présente malgré le jeûne). Et Allah sait le mieux.


Je sais que pour le repentir, il faut être sincèrement désolé, regretter son acte et ne plus le recommencer.
Mon problème est que bien que je regrette et qu'un de mes seuls souhaits actuels serait de ne plus jamais perpétuer ces péchés, je n'y arrive pas, je finis toujours par y revenir.
Je vis donc dans la crainte (que mon repentir ne soit pas accepté, ou alors d'être hypocrite), le regret et la culpabilité.

Allah est Le Plus Savant, il est vrai que cet acte m'a rendu plus humble (peut-être un peu trop, je n'ai pas une grande estime de moi même) et il m'a aidé à reprendre la prière et paradoxalement, il m'a rapproché de Dieu de par le fait que je me sentes constamment coupable et que je m'excuse tout le temps auprès de Lui. Il y a sûrement un bienfait à cette épreuve comme à tout autre, mais j'ai peur de ne jamais arrêter de décevoir Mon Créateur et ainsi de ne jamais accomplir totalement mon repentir.

Je n'ai pas les moyens de me marier, je termine mes études dans 5ans au minimum. Également, je suis devenu asocial donc je ne connais personne et je me vois mal chercher une compagne sachant que je ne sais ni comment m'y prendre, ni comment on pourrait accepter un mariage pieux dans cette société occidentale aux moeurs qui font tout pour nous éloigner de notre Religion ainsi que pour retarder le moment des mariages, ni encore moins qui voudrait bien de moi.
J'ai longtemps songé à vivre ma vie seul car je ne me sens vraiment pas capable d'entamer les démarches pour me marier. À vrai dire je trouve cela effrayant. Peut-être suis-je trop jeune et mon avis changera avec le temps?

Je vous demande, donc après vous avoir raconté ce que je vis (ç'a été long, je m'en excuse), quand est-il de ma situation ?
Est-ce grave si je continue comme je le fais ? C'est-à-dire essayer de lutter contre cette addiction et demander pardon lorsque ma faible nature d'homme me rattrape.
Comment pourrais-je éviter de recommencer ces actes sachant que j'ai quasi tout essayé ces 6 dernière années ?

J'ai sûrement oublié quelques points que je voulais aborder dans mon écrit, et je le rappelle, je peux répondre aux questions sur ces points flous.

Et Allah sait que tout ce que je souhaite, c'est d'être un meilleur serviteur.

Merci d'avoir pris le temps de me lire, et peut-être de me répondre.

Qu'Allah nous vienne en aide et nous pardonne nos excès.

As-salam wa 3alaykom
Salam alikom
Je t'ai fait une réponse à ton 1er post mais tu n'as manifesté aucune réponse ou remarque.
Est-ce que tu lis les réponses de tes lecteurs ??
As-salam wa 3alaykom,

Il doit s'agir de mon deuxieme post donc je m'excuse pour tout oubli ou manquement de ma part dans ma manière de m'exprimer, ainsi que du choix de la rubrique si celle-ci n'est pas la bonne.

J'expose mon soucis.
Je suis un jeune adulte de 18ans, et je suis tombé dans la turpitude qu'est la masturbation et le visionnage de contenu pornographique depuis que j'ai 5ans.

Je suis conscient depuis mes 10ans que ces actes sont illicites et j'essaye chaque jour depuis ce moment de m'en défaire.

J'explique ma situation.
Depuis mes 4ans, je passe la majorité de mon temps sur mon ordinateur. Je m'occupe de diverses manières telles que les jeux vidéos ou les vidéos YouTube tout simplement. Il faut savoir pour la suite de l'histoire que je suis ce qu'on appelle "doué" (et je remercie Allah de ce don qu'il m'a fait). Vers l'age de mes 5ans, en explorant dans les fichiers de mon ordinateur, je suis tombé sur une vidéo pornographique. Celle-ci faisait partie des vidéos frauduleuses qui s'installaient avec d'autres fichiers, des vidéos que l'on a pas choisit de télécharger (je peux détailler si cette partie est mal comprise)

Sachant que je me levais très tôt (plus tôt que mes parents), j'avais le PC pour moi durant ce qui me semble être une demie heure à une heure entière. J'ignore encore comment je suis tombé sur cette vidéo, mais c'est là que mon calvaire a commencé. Chaque matin, j'allais visionner une de ces vidéos et je pratiquais la masturbation. Étant donné que j'étais "doué" intellectuellement, j'arrivais à cacher cela à mes parents par divers moyens après m'être fait grondé pour la première fois. Il m'arrivait par exemple d'éteindre la page juste lorsque ma mère ouvrait la porte du salon. Je ne dirais donc pas que c'est de la faute de mes parents, même si me laisser le PC accessible était une mauvaise idée (cela n'aurait pas changé le fait que je me masturbais).

À cette époque, j'ignorais ce que je faisais et que cela était mal (malgré les grondements de ma mère, je ne comprennais pas vraiment pourquoi).
Il m'arrivait donc fréquement de commettre ces actes que je déteste tant aujourd'hui.

Cela a continué jusqu'aux environs de mes 9-10ans, où j'ai appris que c'était un péché. J'ai vraiment vécu ce jour comme un bouleversement, et bien que j'ai essayé d'arrêter, je n'ai pas été assez fort sur le coup. Il faut savoir également que j'avais énormément de mal avec la prière jusque mes 16ans. Je n'étais pas régulier pour ainsi dire. J'ai donc passé 2ans après ce jour (quand j'ai découvert la vérité) à commettre l'acte sans lutter et à culpabiliser, puis le reste du temps (ces 6 dernières années) jusqu'à aujourd'hui à lutter contre mais en vain.

Cela me rend donc dépendant depuis 13ans à ces abominations.

Avec le temps, je me suis mis à détester ces actes, et à me détester moi même.

— Je suis assez dur avec moi, l'idée de pécher et de simplement demander pardon à Allah me fait me sentir tel un hypocrite, j'ai l'impression de juste faire ce que je veux et d'espérer me faire pardonner par la suite comme si de rien n'était "c bo la vie" et ça me dégoute de moi même et me rappelle la manière de penser des faux musulmans. —

Nous voici arrivés à mes 18ans, je prie régulièrement, je me déteste pour mes actes passés (je l'ai surement mal exprimé au long de ce message, je peux étayer la manière dont je me vois si besoin) et je déteste la masturbation et la pornographie au point d'en être prêt à abandonner tout désir charnel.

Comment se manifestent ces envies chez moi actuellement ?
Partons de 0, je passe une, deux, voire trois journées normales, puis l'idée commence à germer dans mon esprit. Elle se plante et grandit de plus en plus (surtout les nuits ou j'ai l'occasion de faire cela sans que ma famille ne le remarque). Pardonnez mes expressions qui peuvent paraître crues, mais c'est une envie de voir le corps d'une femme qui naît dans mon esprit et que je me désespère à combattre. J'ai tellement vécu cette envie que je la déteste. Sans vouloir me chercher d'excuses (ce qui est absurde vu qu'il ne s'agit que de moi), j'ai l'impression que mon avis et celui de mon cerveau diffèrent. Tout ce que je souhaite c'est obéir à Allah et je m'efforce de le faire à tout moment. Mais lorsque je pense à cette envie, c'est comme si mon cerveau était malade, même si je lui dit que c'est mauvais, rien n'y fait, il le veut toujours autant. Je fais ici la différence entre moi et mon cerveau car je ne veux réellement pas transgresser les limites qui m'incombent, alors que mon esprit n'a pas l'air de s'en soucier tant que ça.


Qu'ai-je essayé pour lutter ?

Dès même l'instant ou elle apparaît dans mon esprit, j'essaye de tout faire pour éviter d'amplifier cette envie. J'essaye par tous les moyens de garder mon regard chaste dans la vie de tout les jours, je n'ai pas d'amis donc j'ai très peu de chance d'être tenté par une amitié homme-femme tendancieuse,... en gros, je fais très bien la différence entre le monde de mon addiction et la vraie vie, j'essaye le plus possible de séparer les deux, et de supprimer la première. (Je peux également développer ma vision de ces deux mondes dans un autre message si besoin)

Puis immédiatement après, je demande de l'aide à Allah, Il est Le Plus Capable et il n'y a de Force sans Lui. Je L'implore à travers mes prières de m'aider à lutter contre cette envie.

Le temps passe et vient le soir, que la porte de ma chambre soit fermée ou ouverte, qu'il y ait quelqu'un de réveillé ou non, l'envie s'amplifie. Allah voit tout, et je le sais bien. Mais à cet instant, le désir est très souvent trop fort. Il m'arrive de résister mais je n'arrive qu'à repousser le moment où je commets cet acte. J'essaye au plus possible d'éviter le fléau des vidéos mais il m'arrive de les substituer par des "dessins animés à caractère pornographique" (souvent nommés hentai).

Lorsque je sens que je ne peux plus lutter, avant meme de commettre le péché, j'en suis conscient et je me mets à regretter. Il m'arrive souvent de m'excuser auprès d'Allah à ce moment là mais aussi souvent en général.

Il m'est également arrivé de jeûner 1 jour sur 2 durant une longue période, en espèrant pouvoir me débarrasser de ces envies malsaines mais cela n'a pas eu l'effet escompté. Il réduisait simplement par deux le nombre de jours où j'avais la possibilité de commettre ces péchés mais ne reduisait pas l'envie en général. (On en revient au fait que je n'ai pu que retarder l'échéance jusque maintenant)
J'aime le jeûne mais je ne pense pas être capable de jeûner tout les jours de l'année pour réduire l'envie (qui est toujours présente malgré le jeûne). Et Allah sait le mieux.


Je sais que pour le repentir, il faut être sincèrement désolé, regretter son acte et ne plus le recommencer.
Mon problème est que bien que je regrette et qu'un de mes seuls souhaits actuels serait de ne plus jamais perpétuer ces péchés, je n'y arrive pas, je finis toujours par y revenir.
Je vis donc dans la crainte (que mon repentir ne soit pas accepté, ou alors d'être hypocrite), le regret et la culpabilité.

Allah est Le Plus Savant, il est vrai que cet acte m'a rendu plus humble (peut-être un peu trop, je n'ai pas une grande estime de moi même) et il m'a aidé à reprendre la prière et paradoxalement, il m'a rapproché de Dieu de par le fait que je me sentes constamment coupable et que je m'excuse tout le temps auprès de Lui. Il y a sûrement un bienfait à cette épreuve comme à tout autre, mais j'ai peur de ne jamais arrêter de décevoir Mon Créateur et ainsi de ne jamais accomplir totalement mon repentir.

Je n'ai pas les moyens de me marier, je termine mes études dans 5ans au minimum. Également, je suis devenu asocial donc je ne connais personne et je me vois mal chercher une compagne sachant que je ne sais ni comment m'y prendre, ni comment on pourrait accepter un mariage pieux dans cette société occidentale aux moeurs qui font tout pour nous éloigner de notre Religion ainsi que pour retarder le moment des mariages, ni encore moins qui voudrait bien de moi.
J'ai longtemps songé à vivre ma vie seul car je ne me sens vraiment pas capable d'entamer les démarches pour me marier. À vrai dire je trouve cela effrayant. Peut-être suis-je trop jeune et mon avis changera avec le temps?

Je vous demande, donc après vous avoir raconté ce que je vis (ç'a été long, je m'en excuse), quand est-il de ma situation ?
Est-ce grave si je continue comme je le fais ? C'est-à-dire essayer de lutter contre cette addiction et demander pardon lorsque ma faible nature d'homme me rattrape.
Comment pourrais-je éviter de recommencer ces actes sachant que j'ai quasi tout essayé ces 6 dernière années ?

J'ai sûrement oublié quelques points que je voulais aborder dans mon écrit, et je le rappelle, je peux répondre aux questions sur ces points flous.

Et Allah sait que tout ce que je souhaite, c'est d'être un meilleur serviteur.

Merci d'avoir pris le temps de me lire, et peut-être de me répondre.

Qu'Allah nous vienne en aide et nous pardonne nos excès.

As-salam wa 3alaykom
Salam alikom
As tu pris le temps de lire les réponses que tes lecteurs t'ont fait ?
Tu n'as manifesté aucune réponse de ta part.
 

Mouhsin

Membre
Membre
As-salam wa 3alaykom,

Il doit s'agir de mon deuxieme post donc je m'excuse pour tout oubli ou manquement de ma part dans ma manière de m'exprimer, ainsi que du choix de la rubrique si celle-ci n'est pas la bonne.

J'expose mon soucis.
Je suis un jeune adulte de 18ans, et je suis tombé dans la turpitude qu'est la masturbation et le visionnage de contenu pornographique depuis que j'ai 5ans.

Je suis conscient depuis mes 10ans que ces actes sont illicites et j'essaye chaque jour depuis ce moment de m'en défaire.

J'explique ma situation.
Depuis mes 4ans, je passe la majorité de mon temps sur mon ordinateur. Je m'occupe de diverses manières telles que les jeux vidéos ou les vidéos YouTube tout simplement. Il faut savoir pour la suite de l'histoire que je suis ce qu'on appelle "doué" (et je remercie Allah de ce don qu'il m'a fait). Vers l'age de mes 5ans, en explorant dans les fichiers de mon ordinateur, je suis tombé sur une vidéo pornographique. Celle-ci faisait partie des vidéos frauduleuses qui s'installaient avec d'autres fichiers, des vidéos que l'on a pas choisit de télécharger (je peux détailler si cette partie est mal comprise)

Sachant que je me levais très tôt (plus tôt que mes parents), j'avais le PC pour moi durant ce qui me semble être une demie heure à une heure entière. J'ignore encore comment je suis tombé sur cette vidéo, mais c'est là que mon calvaire a commencé. Chaque matin, j'allais visionner une de ces vidéos et je pratiquais la masturbation. Étant donné que j'étais "doué" intellectuellement, j'arrivais à cacher cela à mes parents par divers moyens après m'être fait grondé pour la première fois. Il m'arrivait par exemple d'éteindre la page juste lorsque ma mère ouvrait la porte du salon. Je ne dirais donc pas que c'est de la faute de mes parents, même si me laisser le PC accessible était une mauvaise idée (cela n'aurait pas changé le fait que je me masturbais).

À cette époque, j'ignorais ce que je faisais et que cela était mal (malgré les grondements de ma mère, je ne comprennais pas vraiment pourquoi).
Il m'arrivait donc fréquement de commettre ces actes que je déteste tant aujourd'hui.

Cela a continué jusqu'aux environs de mes 9-10ans, où j'ai appris que c'était un péché. J'ai vraiment vécu ce jour comme un bouleversement, et bien que j'ai essayé d'arrêter, je n'ai pas été assez fort sur le coup. Il faut savoir également que j'avais énormément de mal avec la prière jusque mes 16ans. Je n'étais pas régulier pour ainsi dire. J'ai donc passé 2ans après ce jour (quand j'ai découvert la vérité) à commettre l'acte sans lutter et à culpabiliser, puis le reste du temps (ces 6 dernières années) jusqu'à aujourd'hui à lutter contre mais en vain.

Cela me rend donc dépendant depuis 13ans à ces abominations.

Avec le temps, je me suis mis à détester ces actes, et à me détester moi même.

— Je suis assez dur avec moi, l'idée de pécher et de simplement demander pardon à Allah me fait me sentir tel un hypocrite, j'ai l'impression de juste faire ce que je veux et d'espérer me faire pardonner par la suite comme si de rien n'était "c bo la vie" et ça me dégoute de moi même et me rappelle la manière de penser des faux musulmans. —

Nous voici arrivés à mes 18ans, je prie régulièrement, je me déteste pour mes actes passés (je l'ai surement mal exprimé au long de ce message, je peux étayer la manière dont je me vois si besoin) et je déteste la masturbation et la pornographie au point d'en être prêt à abandonner tout désir charnel.

Comment se manifestent ces envies chez moi actuellement ?
Partons de 0, je passe une, deux, voire trois journées normales, puis l'idée commence à germer dans mon esprit. Elle se plante et grandit de plus en plus (surtout les nuits ou j'ai l'occasion de faire cela sans que ma famille ne le remarque). Pardonnez mes expressions qui peuvent paraître crues, mais c'est une envie de voir le corps d'une femme qui naît dans mon esprit et que je me désespère à combattre. J'ai tellement vécu cette envie que je la déteste. Sans vouloir me chercher d'excuses (ce qui est absurde vu qu'il ne s'agit que de moi), j'ai l'impression que mon avis et celui de mon cerveau diffèrent. Tout ce que je souhaite c'est obéir à Allah et je m'efforce de le faire à tout moment. Mais lorsque je pense à cette envie, c'est comme si mon cerveau était malade, même si je lui dit que c'est mauvais, rien n'y fait, il le veut toujours autant. Je fais ici la différence entre moi et mon cerveau car je ne veux réellement pas transgresser les limites qui m'incombent, alors que mon esprit n'a pas l'air de s'en soucier tant que ça.


Qu'ai-je essayé pour lutter ?

Dès même l'instant ou elle apparaît dans mon esprit, j'essaye de tout faire pour éviter d'amplifier cette envie. J'essaye par tous les moyens de garder mon regard chaste dans la vie de tout les jours, je n'ai pas d'amis donc j'ai très peu de chance d'être tenté par une amitié homme-femme tendancieuse,... en gros, je fais très bien la différence entre le monde de mon addiction et la vraie vie, j'essaye le plus possible de séparer les deux, et de supprimer la première. (Je peux également développer ma vision de ces deux mondes dans un autre message si besoin)

Puis immédiatement après, je demande de l'aide à Allah, Il est Le Plus Capable et il n'y a de Force sans Lui. Je L'implore à travers mes prières de m'aider à lutter contre cette envie.

Le temps passe et vient le soir, que la porte de ma chambre soit fermée ou ouverte, qu'il y ait quelqu'un de réveillé ou non, l'envie s'amplifie. Allah voit tout, et je le sais bien. Mais à cet instant, le désir est très souvent trop fort. Il m'arrive de résister mais je n'arrive qu'à repousser le moment où je commets cet acte. J'essaye au plus possible d'éviter le fléau des vidéos mais il m'arrive de les substituer par des "dessins animés à caractère pornographique" (souvent nommés hentai).

Lorsque je sens que je ne peux plus lutter, avant meme de commettre le péché, j'en suis conscient et je me mets à regretter. Il m'arrive souvent de m'excuser auprès d'Allah à ce moment là mais aussi souvent en général.

Il m'est également arrivé de jeûner 1 jour sur 2 durant une longue période, en espèrant pouvoir me débarrasser de ces envies malsaines mais cela n'a pas eu l'effet escompté. Il réduisait simplement par deux le nombre de jours où j'avais la possibilité de commettre ces péchés mais ne reduisait pas l'envie en général. (On en revient au fait que je n'ai pu que retarder l'échéance jusque maintenant)
J'aime le jeûne mais je ne pense pas être capable de jeûner tout les jours de l'année pour réduire l'envie (qui est toujours présente malgré le jeûne). Et Allah sait le mieux.


Je sais que pour le repentir, il faut être sincèrement désolé, regretter son acte et ne plus le recommencer.
Mon problème est que bien que je regrette et qu'un de mes seuls souhaits actuels serait de ne plus jamais perpétuer ces péchés, je n'y arrive pas, je finis toujours par y revenir.
Je vis donc dans la crainte (que mon repentir ne soit pas accepté, ou alors d'être hypocrite), le regret et la culpabilité.

Allah est Le Plus Savant, il est vrai que cet acte m'a rendu plus humble (peut-être un peu trop, je n'ai pas une grande estime de moi même) et il m'a aidé à reprendre la prière et paradoxalement, il m'a rapproché de Dieu de par le fait que je me sentes constamment coupable et que je m'excuse tout le temps auprès de Lui. Il y a sûrement un bienfait à cette épreuve comme à tout autre, mais j'ai peur de ne jamais arrêter de décevoir Mon Créateur et ainsi de ne jamais accomplir totalement mon repentir.

Je n'ai pas les moyens de me marier, je termine mes études dans 5ans au minimum. Également, je suis devenu asocial donc je ne connais personne et je me vois mal chercher une compagne sachant que je ne sais ni comment m'y prendre, ni comment on pourrait accepter un mariage pieux dans cette société occidentale aux moeurs qui font tout pour nous éloigner de notre Religion ainsi que pour retarder le moment des mariages, ni encore moins qui voudrait bien de moi.
J'ai longtemps songé à vivre ma vie seul car je ne me sens vraiment pas capable d'entamer les démarches pour me marier. À vrai dire je trouve cela effrayant. Peut-être suis-je trop jeune et mon avis changera avec le temps?

Je vous demande, donc après vous avoir raconté ce que je vis (ç'a été long, je m'en excuse), quand est-il de ma situation ?
Est-ce grave si je continue comme je le fais ? C'est-à-dire essayer de lutter contre cette addiction et demander pardon lorsque ma faible nature d'homme me rattrape.
Comment pourrais-je éviter de recommencer ces actes sachant que j'ai quasi tout essayé ces 6 dernière années ?

J'ai sûrement oublié quelques points que je voulais aborder dans mon écrit, et je le rappelle, je peux répondre aux questions sur ces points flous.

Et Allah sait que tout ce que je souhaite, c'est d'être un meilleur serviteur.

Merci d'avoir pris le temps de me lire, et peut-être de me répondre.

Qu'Allah nous vienne en aide et nous pardonne nos excès.

As-salam wa 3alaykom
Salam, je viens de tomber sur ce post et je suis un peu choqué de l'âge précoce à laquelle vous avez commencé a regarder ces films !

il faudrait, je pense, envisager des visites chez des professionnels de santé (pour info, 8 séances par ans chez les psycologues sont dorénavant remboursées par la sécurité sociale ).
 
Dernière édition:

Naoel

Membre
Membre
Salam alikom
tu es addict au sexe : c’est un fait et c’est une maladie.
Jeux drogues alcool sexe etc…. : la personne est devenue victime du produit ou du comportement addictif et n’arrive plus à contrôler quoique ce soit devant le produit ou le comportement addictif.
Tu veux arrêter et Dieu sait et connaît tes intentions. « innamal a3mal bi niya »
Le mariage n‘est pas une solution en soi parce que ta partenaire sera à long terme « dégoûtée » Et malheureuse.
Le repentir, la prière, le jeûne, la fréquentation de la mosquée sont des actes que tu as déjà posé et c’est très bien.
Une autre chose que tu peux/dois faire : 1 sport très physique qui démande bcp d’énergie. Parce que déjà une bonne partie de ton énergie sexuelle sera évacuer par le biais du sport.
Déjà, évite d’être seul trop souvent, chaitan passe par là. Essaie de participer à des activités de ton quartier, inscrit toi dans des associations notamment d’étudiants, etc…
Maintenant, je te suggère tout de même de consulter un spécialiste dans ce domaine.
Je reste à ton écoute.
Que Dieu nous guide.
Je
Salam alikom
tu es addict au sexe : c’est un fait et c’est une maladie.
Jeux drogues alcool sexe etc…. : la personne est devenue victime du produit ou du comportement addictif et n’arrive plus à contrôler quoique ce soit devant le produit ou le comportement addictif.
Tu veux arrêter et Dieu sait et connaît tes intentions. « innamal a3mal bi niya »
Le mariage n‘est pas une solution en soi parce que ta partenaire sera à long terme « dégoûtée » Et malheureuse.
Le repentir, la prière, le jeûne, la fréquentation de la mosquée sont des actes que tu as déjà posé et c’est très bien.
Une autre chose que tu peux/dois faire : 1 sport très physique qui démande bcp d’énergie. Parce que déjà une bonne partie de ton énergie sexuelle sera évacuer par le biais du sport.
Déjà, évite d’être seul trop souvent, chaitan passe par là. Essaie de participer à des activités de ton quartier, inscrit toi dans des associations notamment d’étudiants, etc…
Maintenant, je te suggère tout de même de consulter un spécialiste dans ce domaine.
Je reste à ton écoute.
Que Dieu nous guide.
Salam
Je te trouve très dure dans tes propos , même si tu n'as pas totalement tort.
Juste une chose, tu ne peux (excuses moi) affirmer certains de tes propos.
J'espère que tu ne prendras pas mal ce que je viens d'écrire, c'est juste mon ressenti.
Bonne journée inch allah.
 

Naoel

Membre
Membre
As-salam wa 3alaykom,

Il doit s'agir de mon deuxieme post donc je m'excuse pour tout oubli ou manquement de ma part dans ma manière de m'exprimer, ainsi que du choix de la rubrique si celle-ci n'est pas la bonne.

J'expose mon soucis.
Je suis un jeune adulte de 18ans, et je suis tombé dans la turpitude qu'est la masturbation et le visionnage de contenu pornographique depuis que j'ai 5ans.

Je suis conscient depuis mes 10ans que ces actes sont illicites et j'essaye chaque jour depuis ce moment de m'en défaire.

J'explique ma situation.
Depuis mes 4ans, je passe la majorité de mon temps sur mon ordinateur. Je m'occupe de diverses manières telles que les jeux vidéos ou les vidéos YouTube tout simplement. Il faut savoir pour la suite de l'histoire que je suis ce qu'on appelle "doué" (et je remercie Allah de ce don qu'il m'a fait). Vers l'age de mes 5ans, en explorant dans les fichiers de mon ordinateur, je suis tombé sur une vidéo pornographique. Celle-ci faisait partie des vidéos frauduleuses qui s'installaient avec d'autres fichiers, des vidéos que l'on a pas choisit de télécharger (je peux détailler si cette partie est mal comprise)

Sachant que je me levais très tôt (plus tôt que mes parents), j'avais le PC pour moi durant ce qui me semble être une demie heure à une heure entière. J'ignore encore comment je suis tombé sur cette vidéo, mais c'est là que mon calvaire a commencé. Chaque matin, j'allais visionner une de ces vidéos et je pratiquais la masturbation. Étant donné que j'étais "doué" intellectuellement, j'arrivais à cacher cela à mes parents par divers moyens après m'être fait grondé pour la première fois. Il m'arrivait par exemple d'éteindre la page juste lorsque ma mère ouvrait la porte du salon. Je ne dirais donc pas que c'est de la faute de mes parents, même si me laisser le PC accessible était une mauvaise idée (cela n'aurait pas changé le fait que je me masturbais).

À cette époque, j'ignorais ce que je faisais et que cela était mal (malgré les grondements de ma mère, je ne comprennais pas vraiment pourquoi).
Il m'arrivait donc fréquement de commettre ces actes que je déteste tant aujourd'hui.

Cela a continué jusqu'aux environs de mes 9-10ans, où j'ai appris que c'était un péché. J'ai vraiment vécu ce jour comme un bouleversement, et bien que j'ai essayé d'arrêter, je n'ai pas été assez fort sur le coup. Il faut savoir également que j'avais énormément de mal avec la prière jusque mes 16ans. Je n'étais pas régulier pour ainsi dire. J'ai donc passé 2ans après ce jour (quand j'ai découvert la vérité) à commettre l'acte sans lutter et à culpabiliser, puis le reste du temps (ces 6 dernières années) jusqu'à aujourd'hui à lutter contre mais en vain.

Cela me rend donc dépendant depuis 13ans à ces abominations.

Avec le temps, je me suis mis à détester ces actes, et à me détester moi même.

— Je suis assez dur avec moi, l'idée de pécher et de simplement demander pardon à Allah me fait me sentir tel un hypocrite, j'ai l'impression de juste faire ce que je veux et d'espérer me faire pardonner par la suite comme si de rien n'était "c bo la vie" et ça me dégoute de moi même et me rappelle la manière de penser des faux musulmans. —

Nous voici arrivés à mes 18ans, je prie régulièrement, je me déteste pour mes actes passés (je l'ai surement mal exprimé au long de ce message, je peux étayer la manière dont je me vois si besoin) et je déteste la masturbation et la pornographie au point d'en être prêt à abandonner tout désir charnel.

Comment se manifestent ces envies chez moi actuellement ?
Partons de 0, je passe une, deux, voire trois journées normales, puis l'idée commence à germer dans mon esprit. Elle se plante et grandit de plus en plus (surtout les nuits ou j'ai l'occasion de faire cela sans que ma famille ne le remarque). Pardonnez mes expressions qui peuvent paraître crues, mais c'est une envie de voir le corps d'une femme qui naît dans mon esprit et que je me désespère à combattre. J'ai tellement vécu cette envie que je la déteste. Sans vouloir me chercher d'excuses (ce qui est absurde vu qu'il ne s'agit que de moi), j'ai l'impression que mon avis et celui de mon cerveau diffèrent. Tout ce que je souhaite c'est obéir à Allah et je m'efforce de le faire à tout moment. Mais lorsque je pense à cette envie, c'est comme si mon cerveau était malade, même si je lui dit que c'est mauvais, rien n'y fait, il le veut toujours autant. Je fais ici la différence entre moi et mon cerveau car je ne veux réellement pas transgresser les limites qui m'incombent, alors que mon esprit n'a pas l'air de s'en soucier tant que ça.


Qu'ai-je essayé pour lutter ?

Dès même l'instant ou elle apparaît dans mon esprit, j'essaye de tout faire pour éviter d'amplifier cette envie. J'essaye par tous les moyens de garder mon regard chaste dans la vie de tout les jours, je n'ai pas d'amis donc j'ai très peu de chance d'être tenté par une amitié homme-femme tendancieuse,... en gros, je fais très bien la différence entre le monde de mon addiction et la vraie vie, j'essaye le plus possible de séparer les deux, et de supprimer la première. (Je peux également développer ma vision de ces deux mondes dans un autre message si besoin)

Puis immédiatement après, je demande de l'aide à Allah, Il est Le Plus Capable et il n'y a de Force sans Lui. Je L'implore à travers mes prières de m'aider à lutter contre cette envie.

Le temps passe et vient le soir, que la porte de ma chambre soit fermée ou ouverte, qu'il y ait quelqu'un de réveillé ou non, l'envie s'amplifie. Allah voit tout, et je le sais bien. Mais à cet instant, le désir est très souvent trop fort. Il m'arrive de résister mais je n'arrive qu'à repousser le moment où je commets cet acte. J'essaye au plus possible d'éviter le fléau des vidéos mais il m'arrive de les substituer par des "dessins animés à caractère pornographique" (souvent nommés hentai).

Lorsque je sens que je ne peux plus lutter, avant meme de commettre le péché, j'en suis conscient et je me mets à regretter. Il m'arrive souvent de m'excuser auprès d'Allah à ce moment là mais aussi souvent en général.

Il m'est également arrivé de jeûner 1 jour sur 2 durant une longue période, en espèrant pouvoir me débarrasser de ces envies malsaines mais cela n'a pas eu l'effet escompté. Il réduisait simplement par deux le nombre de jours où j'avais la possibilité de commettre ces péchés mais ne reduisait pas l'envie en général. (On en revient au fait que je n'ai pu que retarder l'échéance jusque maintenant)
J'aime le jeûne mais je ne pense pas être capable de jeûner tout les jours de l'année pour réduire l'envie (qui est toujours présente malgré le jeûne). Et Allah sait le mieux.


Je sais que pour le repentir, il faut être sincèrement désolé, regretter son acte et ne plus le recommencer.
Mon problème est que bien que je regrette et qu'un de mes seuls souhaits actuels serait de ne plus jamais perpétuer ces péchés, je n'y arrive pas, je finis toujours par y revenir.
Je vis donc dans la crainte (que mon repentir ne soit pas accepté, ou alors d'être hypocrite), le regret et la culpabilité.

Allah est Le Plus Savant, il est vrai que cet acte m'a rendu plus humble (peut-être un peu trop, je n'ai pas une grande estime de moi même) et il m'a aidé à reprendre la prière et paradoxalement, il m'a rapproché de Dieu de par le fait que je me sentes constamment coupable et que je m'excuse tout le temps auprès de Lui. Il y a sûrement un bienfait à cette épreuve comme à tout autre, mais j'ai peur de ne jamais arrêter de décevoir Mon Créateur et ainsi de ne jamais accomplir totalement mon repentir.

Je n'ai pas les moyens de me marier, je termine mes études dans 5ans au minimum. Également, je suis devenu asocial donc je ne connais personne et je me vois mal chercher une compagne sachant que je ne sais ni comment m'y prendre, ni comment on pourrait accepter un mariage pieux dans cette société occidentale aux moeurs qui font tout pour nous éloigner de notre Religion ainsi que pour retarder le moment des mariages, ni encore moins qui voudrait bien de moi.
J'ai longtemps songé à vivre ma vie seul car je ne me sens vraiment pas capable d'entamer les démarches pour me marier. À vrai dire je trouve cela effrayant. Peut-être suis-je trop jeune et mon avis changera avec le temps?

Je vous demande, donc après vous avoir raconté ce que je vis (ç'a été long, je m'en excuse), quand est-il de ma situation ?
Est-ce grave si je continue comme je le fais ? C'est-à-dire essayer de lutter contre cette addiction et demander pardon lorsque ma faible nature d'homme me rattrape.
Comment pourrais-je éviter de recommencer ces actes sachant que j'ai quasi tout essayé ces 6 dernière années ?

J'ai sûrement oublié quelques points que je voulais aborder dans mon écrit, et je le rappelle, je peux répondre aux questions sur ces points flous.

Et Allah sait que tout ce que je souhaite, c'est d'être un meilleur serviteur.

Merci d'avoir pris le temps de me lire, et peut-être de me répondre.

Qu'Allah nous vienne en aide et nous pardonne nos excès.

As-salam wa 3alaykom
Salam.
J'espère que tu te sens bien.
Mon ressenti est que tu es une personne courageuse pour t'exprimer sur ce sujet.
Je te félicite pour ta sincérité, ton honnêteté et ta force.
Car oui tu as une force dont tu ne soupçonnes même pas l'existence.
Te battre tous les jours depuis des années, c'est juste pour moi une énorme preuve de ta bonne foi.

Allah est grand ( exalté soit-il) il sait très bien ce que tu vis, et il connaît grandement tes intentions. À mon humble avis, ( que dieu me pardonne si je t' induis en erreur) tu n'as pas à stresser pour la validité de tes repentis et le reste.

Les pulsions sont extrêmement difficile à combattre, il faut vraiment comme il te l'a été conseillé de voir un professionnel de santé, et je t'avoue que cela m'étonne que tu n'y ais pas pensé.
Si tu peux trouver un arabe ce serait mieux car il aura plus de facilité à comprendre ta situation.
Si il ne l'est pas ce n'est pas grave, cela reste un professionnel qui t'aidera inch allah.

Je te souhaite de tout cœur que ton calvaire cesse.
 

Givara

Membre
Membre
Salam
La question de la dépendance est très fréquente et la culpabilité qui en suit aussi
Ce sujet est assez gênant pour être débattu ici
Ce forum est il le lieu le plus adapté pour un tel sujet ?
Un forum médical est le lieu qu'il faut
Le frère qui a poster le sujet n'a jamais réagi ?
 
Dernière édition:

Samurai13

Membre
Membre
As-salamo 3alaykom


Premièrement, je tiens à m'excuser du temps de réponse. J'ai traversé une période un peu difficile et je n'en suis sorti que depuis peu. Je n'ai donc pas eu l'occasion de venir lire les réponses que vous m'avez écrites et je vous en suis reconnaissant. Vraiment, merci d'avoir pris le temps de me lire.

Je vais donc répondre à tous vos messages dans celui-ci.

Salam alikom
tu es addict au sexe : c’est un fait et c’est une maladie.
Jeux drogues alcool sexe etc…. : la personne est devenue victime du produit ou du comportement addictif et n’arrive plus à contrôler quoique ce soit devant le produit ou le comportement addictif.
Tu veux arrêter et Dieu sait et connaît tes intentions. « innamal a3mal bi niya »
Le mariage n‘est pas une solution en soi parce que ta partenaire sera à long terme « dégoûtée » Et malheureuse.
Le repentir, la prière, le jeûne, la fréquentation de la mosquée sont des actes que tu as déjà posé et c’est très bien.
Une autre chose que tu peux/dois faire : 1 sport très physique qui démande bcp d’énergie. Parce que déjà une bonne partie de ton énergie sexuelle sera évacuer par le biais du sport.
Déjà, évite d’être seul trop souvent, chaitan passe par là. Essaie de participer à des activités de ton quartier, inscrit toi dans des associations notamment d’étudiants, etc…
Maintenant, je te suggère tout de même de consulter un spécialiste dans ce domaine.
Je reste à ton écoute.
Que Dieu nous guide.
wa 3alayki salam
Merci pour ces suggestions.
Pour ce qui est du mariage, je ne vois pas en quoi partager des moments d'intimités avec une femme peut la rendre malheureuse. Je ne pense pas être capable de "dégouter" une femme par cela ? Mais je n'ai jamais été marié donc je peux me tromper.
Je fais de la musculation et je sors plus souvent grâce aux cours. Sinon, à moins qu'une personne ne soit collée à moi de mon réveil au moment où je dors, je ne pense pas être capable d'être seul. Quant au spécialiste, je pense que je me dirigerais vers eux lorsque je serais capable de les payer par mes propres moyens.
Merci pour ton temps, qu'Allah nous pardonne et nous accorde Son Paradis.
As-salam wa 3alayki

Salam mon frère tu devrais aller voir un psychothérapeute, je pense qu'il pourrait résoudre ton problème.
Wa 3alayka salam, comme je l'ai dit un peu plus haut, je le ferais in sha Allah.

Salam alikom
Je t'ai fait une réponse à ton 1er post mais tu n'as manifesté aucune réponse ou remarque.
Est-ce que tu lis les réponses de tes lecteurs ??

Salam alikom
As tu pris le temps de lire les réponses que tes lecteurs t'ont fait ?
Tu n'as manifesté aucune réponse de ta part.
Je suis désolé.

Salam, je viens de tomber sur ce post et je suis un peu choqué de l'âge précoce à laquelle vous avez commencé a regarder ces films !

il faudrait, je pense, envisager des visites chez des professionnels de santé (pour info, 8 séances par ans chez les psycologues sont dorénavant remboursées par la sécurité sociale ).
Wa 3alayka salam,

J'ignore moi-même comment c'est possible. Mais savoir cela ne changera rien à la situation.
Merci pour l'information, elle me sera utile, qu'Allah vous en récompense.

Salam
Je te trouve très dure dans tes propos , même si tu n'as pas totalement tort.
Juste une chose, tu ne peux (excuses moi) affirmer certains de tes propos.
J'espère que tu ne prendras pas mal ce que je viens d'écrire, c'est juste mon ressenti.
Bonne journée inch allah.
Salam.
J'espère que tu te sens bien.
Mon ressenti est que tu es une personne courageuse pour t'exprimer sur ce sujet.
Je te félicite pour ta sincérité, ton honnêteté et ta force.
Car oui tu as une force dont tu ne soupçonnes même pas l'existence.
Te battre tous les jours depuis des années, c'est juste pour moi une énorme preuve de ta bonne foi.

Allah est grand ( exalté soit-il) il sait très bien ce que tu vis, et il connaît grandement tes intentions. À mon humble avis, ( que dieu me pardonne si je t' induis en erreur) tu n'as pas à stresser pour la validité de tes repentis et le reste.

Les pulsions sont extrêmement difficile à combattre, il faut vraiment comme il te l'a été conseillé de voir un professionnel de santé, et je t'avoue que cela m'étonne que tu n'y ais pas pensé.
Si tu peux trouver un arabe ce serait mieux car il aura plus de facilité à comprendre ta situation.
Si il ne l'est pas ce n'est pas grave, cela reste un professionnel qui t'aidera inch allah.

Je te souhaite de tout cœur que ton calvaire cesse.

Wa 3alayka salam,
Il est vrai que j'ai été dur et cela est en partie due à la mauvaise période que je vivais. Cela dit, bien que je me sois calmer sur mes propos dévalorisants, je me dois de rester dur envers moi-même pour ne pas me laisser aller.
Merci pour ces mots touchants, c'est gentil de votre part.
Pour ce qui est des professionnels, j'ai pu écrire ici et tout dire sans retenue car j'étais mal en point et que l'anonymat aide à en parler, mais j'ai encore du mal (beaucoup) à en parler de vive voix. Il m'arrive de ne plus savoir correctement m'exprimer et je finis par me perdre. Aussi vient la question de l'argent. Les spécialistes demandent d'avoir assez d'argent pour les payer et la seule source d'argent dont je dispose à mon age est l'argent que me donnent mes parents. Peut-être qu'à l'avenir je trouverais un moyen pour pouvoir être suivi par un de ces spécialistes in sha Allah, d'ici la je ferais tout ce que je peux pour réduire ça.
Merci de votre message et de votre temps, qu'Allah vous en récompense grandement.
Qu'Allah nous vienne en aide dans nos soucis et nous pardonne nos torts, as-salam wa 3alayka.

Salam
La question de la dépendance est très fréquente et la culpabilité qui en suit aussi
Ce sujet est assez gênant pour être débattu ici
Ce forum est il le lieu le plus adapté pour un tel sujet ?
Un forum médical est le lieu qu'il faut
Le frère qui a poster le sujet n'a jamais réagi ?
Wa 3alayka salam,

Excusez moi, mais après je n'ai jamais trouvé un cas similaire au mien dans toutes mes recherches. Je suis dépendant de longue date bien que jeune, et cela change quelques peu la situation et les options qui s'offrent à moi.
Ce forum, pour moi, constituait le seul endroit où je pouvais en parler, car les gens qui me répondront n'ont rien à gagner si ce n'est qu'une récompense d'Allah, ils ne demandent rien en retour, et ces gens sont des musulmans tout comme moi qui ne jugeront pas mon cas au possible et respecteront ma prise de parole. Peut-être que ce n'est pas le lieu le plus adapté, mais c'était le seul moyen que j'avais à ce moment la et l'un des seuls que j'ai encore aujourd'hui. Aussi, où ailleurs aurais-je pu m'adresser à des musulmans au sujet de mon repentir ?
Et puis si vous trouvez ça gênant, rien ne vous empêche de passer votre chemin. Mais je pense que ces soucis ne devraient pas être considérés comme gênant, au vu de l'ampleur de ceux-ci dans notre société actuelle.
Puis, les forums médicaux n'ont pas l'air aussi utiles que vous semblez le montrer.
Pour ce qui est de mes réponses, encore une fois je m'excuse.



Bien, merci à vous pour vos réponses, votre aide et votre temps. Qu'Allah vous en récompense.

Pour ce qui est de ma situation, c'est toujours compliqué pour moi, mais j'essaye de réduire petit à petit le temps que je puisse me permettre de consulter un spécialiste. Je vais mieux moralement al hamduliLlah et ça restera ainsi in sha Allah.

Qu'Allah pardonne à nos proche et nous-même, et qu'Il nous fasse entrer dans Son Paradis.
As-salam wa 3alaykom
 

Albatoul

Membre
Administrateur
Salamoun'alaykom

Avec beaucoup de volonté vous pouvez guérir cher frère.

Mariez vous, le mariage en occident n'est pas aussi difficile que ça .
Essayez de jeûner un jour sur deux et le jour où vous ne jeûnez pas faite beaucoup de sport.
Evitez de vous trouvez dans des situations qui réveillent votre instinct.
Faites les prières surérogatoires au milieu de la nuit et invoquez ALLAH sw, Il est Omniscient . Si vous cherchez Sa Satisfaction, Il vous aidera à y parvenir.
 

Samurai13

Membre
Membre
Salamoun'alaykom

Avec beaucoup de volonté vous pouvez guérir cher frère.

Mariez vous, le mariage en occident n'est pas aussi difficile que ça .
Essayez de jeûner un jour sur deux et le jour où vous ne jeûnez pas faite beaucoup de sport.
Evitez de vous trouvez dans des situations qui réveillent votre instinct.
Faites les prières surérogatoires au milieu de la nuit et invoquez ALLAH sw, Il est Omniscient . Si vous cherchez Sa Satisfaction, Il vous aidera à y parvenir.
Wa 3alayki salam,

Le mariage est en effet pas si difficile que ça en lui-même, mais je parle surtout de moi et de mes émotions. Je suis asocial et j'ai en aversion le fait de parler avec des inconnus, je n'y arrive tout simplement pas et me sens mal à l'aise. De cet aspect la, il m'est difficile de chercher une femme avec qui je me marierai, et il m'est très peu aisé de faire tout ce qu'il faut pour pouvoir me marier à celle-ci, non pas par ce qu'Allah m'a demandé de faire mais par ce que les gens demanderaient de moi. Aussi, pour ne pas aider, je n'ai pas beaucoup d'estime de moi, ce qui constitue une difficulté en plus. Pour toutes ces choses, j'estime que je ne pourrais pas me marier. Mais cela n'est que ma vision des choses, et Allah est Le Plus Capable. Peut-être qu'une femme m'est tout de même destinée et que je ne vivrais pas une vie solitaire.
Pour ce qui est du jêune, j'aime beaucoup jeuner al hamduliLlah, mais récemment, on m'a diagnostiqué une maladie do sommeil qui requiert de prendre un médicament quasi journalièrement. Je ferais tout mon possible pour jeuner Ramadhan car j'aime ça, mais j'ignore encore comment je pourrais accomplir mon jeune surrérogatoire, mais Allah m'aidera très certainement.
J'appliquerai vos conseils du mieux que je puisse, qu'Allah vous en récompense.

Qu'Allah nous pardonne ainsi qu'à nos familles, et qu'Il nous ouvre les portes de Son Paradis.
 
Haut