Quoi de neuf ?

Convertie chiite en immersion chez les sunnites

Al Hayik

Membre
Membre
As salam alaykoum wa ramhamatulah wa barakatu

Après avoir procrastiné pour faire cette présentation, je me lance, c'est la première fois que je vais pouvoir parler librement. Je précise que je suis d'origine française et que je vie en France.

Je suis d'origine catholique (père catho pur et dur, mère de forte tendance agnostique) et surtout quelqu'un curieux des religion depuis le plus jeune age. De l'avis de mes parents, dès l'age de 4 ans j'ai commencé a leur casser les pieds avec ça, et ils ont résolus le problème en me collant au catéchisme et en m'offrant des livres sur la mythologie. Les premières années de catéchismes ont été sans intérêt. Puis quand les cours de religion à proprement parlé sont arrivés (vers 6 / 7 ans), il y a eu des moments houleux (l'aspect "Juste" ('adl) de Dieu, les saints et leur origine ) de confrontation avec la catéchèse.

Après presque une dizaine d'année de cours de religion, je n'ai pas été beaucoup plus avancée dans mes questions, par contre j'ai gagné la certitude que la catholicisme n'étair pas bon. A l'adolescence le rejet a été assez net et j'ai préféré tourner ma curiosité vers les religions dharmiques. Les epitre de Paul avaient provoqué une vraie période de saturation du "monotheisme".

C'est aussi l'époque de ma première rencontre avec l'islam où des tabligh / salafi venaient sonner aux portes de la résidence universitaire pour appeler à l'islam. Les pauvres avaient surestimé la tache de "convertir" une résidence regroupant des étudiants en art qu'ils devaient réellement percevoir comme une enclave de Sodome et Gomorrhe, entre ceux qui servaient de modèle pour le cours de nue (et ne s'en cachait pas) et la secte odiniste... tout cela a due leur donner une idée très nette de la vie des quraishites a une époque. Malheureusement ces frères n'avaient pas le savoir faire du Prophète (saws) et le livret qu'ils m'avaient gentiment offert (sur le monotheisme pur) enplus de leurs explications était totalement incompréhensible pour un non-musulman en plus d'être truffé d'erreur factuelles sur les autres religions.

A cette époque, l'impression sur l'islam c'est que c'était un truc compliqué, pour les arabophones, et contradictoire... d'un coté un monotheisme très épuré mais de l'autre un dieu qui s’assoie sur un trône avec une main et tout ça; ça n'avait aucun sens. Rien compris, j'ai mis de coté.

Et pendant des année,le sujet ne m'avait pas plus intéressé que ça; de plus l'islam trainait une mauvaise réputation mais ça restait dans les tiroirs d'un jour étudier sérieusement la question.

Puis il y a eu les évènements de ces dernières années, le terrorisme, l'Iran servant de tête de turc, l'Arabie saoudite en roue libre et de plus en plus d'attaques qui semblaient exagérées sur l'islam.

Travaillant a domicile, j'ai l'habitude de mettre des émissions an fond sonore et il y a moins d'un an je me suis dis qu'il devait surement y avoir des émissions en français faite par les musulmans, et j'ai commencé a comparer ce que disait les uns et les autres et à apprendre les bases des sciences islamiques car certain s'amusent à mentir. J'ai été assez sidérée de l'ignorance que les sunnites ont des chiites...a ce stade, c'est vraiment de la mauvaise volonté. J'ai continué ma comparaison en me procurant des livres sunnites classique (pas wahabite)et en m'inscrivant a des cours libres en français qu'une université de Qom.

Au final le chiisme a m'a donné des réponses a mes questions que Allah, des réponses pleines de bon sens et logiques. Je n'ai pas retrouvé cette même logique, ce même aspect intellectuel coté sunnite qui préfère finalement accepter des contradictions au nom d'une idée de stabilité de leur groupe. Il y a coté sunnite une sacralisation de certaines choses qui posent un vrai problème. Quand je me suis décidé pour la conversion, ça a été vers le chiisme directement néanmoins, j'ai quand même appris les bases sunnite pour donner le change.

Au moment de ma conversion, je cotoyais deja des musulmans (sunnites a une exception près) qui se sont empressé de demander si j'avais bien choisis le "vrai" islam (ils savaient que je m'informais aussi sur le chiisme). Donc officiellement, pour eux je suis hanafi et athari (version ancienne, ibn Hanbal, ultra pratique pour contrer le salafi), le 2eme choix les a étonné (ça fait taliban m'ont ils dis) mais ils ne m'ont pas plus ennuyé que ça.

Le problème étant plutôt qu'ils sont mis en tête de m'embarquer dans leur histoires de dawa'a...
 
Dernière édition par un modérateur:

Sasori

Membre
Membre
Salam alékoum,

Votre parcours et votre ouverture d'esprit forcent les respect.Soyez la bienvenue.

Barak Allahou fik.
 

Antonius

Membre
Membre
Bienvenue ! :)
Votre parcours est assez similaire au mien. Moi aussi j'ai embrassé la voie d'Ahlulbayt en raison de la logique sur laquelle elle repose et grâce aux émissions de Yahia Christian Bonnaud sur IRIB, la radio iranienne.
 

Al Hayik

Membre
Membre
Alaykoum salam à vous deux


Je ne connais pas l'IRIB, je vais me renseigner rapidement. De mon coté, au tout début, l'un de ceux que j'ai trouvé le plus clair pour expliqué les différence a été Aldo Sterone (j'ai l'impression qu'il fait du bien au chiisme), mais comme je reste méfiante de ce qui traine sur youtube...

Mais j'ai surtout suivit les cours pour nouveau venus de l'université Al Mustapha de Qom pour être à jour dans les sciences islamiques, dont ceux du professeur Al Saghir qui a également une petite chaine sur youtube où il répond aux fitnas que lancent les wahabites :

https://www.youtube.com/channel/UCrGk6oihUPch5M97BHTbMQA

La serie de cours qu'il a donné sur le Tawhid m'a beaucoup apporté en terme de réponse sur les problèmes du Décret et de la part de libre arbitre.
 

Yassine30

Membre
Membre
Alaykoum salam à vous deux


Je ne connais pas l'IRIB, je vais me renseigner rapidement. De mon coté, au tout début, l'un de ceux que j'ai trouvé le plus clair pour expliqué les différence a été Aldo Sterone (j'ai l'impression qu'il fait du bien au chiisme), mais comme je reste méfiante de ce qui traine sur youtube...

Mais j'ai surtout suivit les cours pour nouveau venus de l'université Al Mustapha de Qom pour être à jour dans les sciences islamiques, dont ceux du professeur Al Saghir qui a également une petite chaine sur youtube où il répond aux fitnas que lancent les wahabites :

https://www.youtube.com/channel/UCrGk6oihUPch5M97BHTbMQA

La serie de cours qu'il a donné sur le Tawhid m'a beaucoup apporté en terme de réponse sur les problèmes du Décret et de la part de libre arbitre.
Si je peux me permettre Aldo Sterone n'est pas une très bonne référence, il est anti-Iran pro Israel et il soutient Yasser Habib......
 

Amr20

Membre
Membre
Salem Aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouh frères et sœurs . J’ai moi aussi cheminé El Hamdoullilah , du côté des Ahl Al Bayt dernièrement. Il y a quelques moi je n y aurais pas cru du tout si me l avait dit. J’ai commencé à embrasser l Islam fin 2011, il y a huit ans , et Grâce a Dieu je suis jamais resté attaché à aucune groupe, mes premiers ouvrages ont été la Sirah du Prophète, Al Gazahli.

J’ai côtoyé musulmans à tendance Salafs , des soufis , des tabligh ,des malikites, toujours bien accueillis mais ils me manquaient qqchose,comme si dans ma quête de savoir il y avait qqchose de plus ailleurs. L année dernière alors que je débattais avec des frères et sœurs sunnites, j’ai voulu parler de politique et entre autre de nos représentants puis du mauvais comportement des Saoud et de ce prix exorbitant du Hajj et de tout ces abus pour le pèlerinage et dans toutes ces associations. Ce discours de remises en question de nos représentants et de notre façons de faire en les acceptant n est pas bien passé.
Je me suis alors écarté de beaucoup de personnes et j’ai médité longuement sur notre situation et ma situation. Puis il y a quelques mois éclate en France les mouvements sociaux , et ce Centre Zarah qui est soumis à une fermeture définitive. Toujours plongé dans mes recherches géopolitique d ici et d ailleurs, je vais m’informer sur le sujet.
J écoute les discours de Yayah Gouasmi, puis je commence à me renseigner sur les partisans d Ali , que la paix soit sur lui, et sur la famille du prophète Allouma sally Mohammed wa la Aliy Mohammed.
Et là de tout évidence tout s éclaircie , d autant plus avec les vidéo argumentées,clair et concise de Al Faransy .

Après je ne suis pas un savant il y a peut être des erreurs dans ces vidéos mais les choses ont le mérite d être clair.
Et de mon côté il est vrai que je n ai pas assez questionné ni chercher à en savoir plus sur les compagnons etc....Ceci dit j’ai jamais attaché une grande importance à ce qui était dis ou rapporte car j’avais comme une intuition que des choses n étaient pas clarifié. Enfin voilà en résumé , J ai du réapprendre ma prière , et j’ai encore des difficultés donc si vous avez des liens ou ouvrage a me conseiller. Merci à vous. Puis je dois changer dans ma recherche de mariage... qu Allah nous facilite à tous . Bien à vous ..Aleykoum Salem wa rahmatoullah wa barakatouh..
 

Selimسليم

Membre
Membre
As salam alaykoum wa ramhamatulah wa barakatu

Après avoir procrastiné pour faire cette présentation, je me lance, c'est la première fois que je vais pouvoir parler librement. Je précise que je suis d'origine française et que je vie en France.

Je suis d'origine catholique (père catho pur et dur, mère de forte tendance agnostique) et surtout quelqu'un curieux des religion depuis le plus jeune age. De l'avis de mes parents, dès l'age de 4 ans j'ai commencé a leur casser les pieds avec ça, et ils ont résolus le problème en me collant au catéchisme et en m'offrant des livres sur la mythologie. Les premières années de catéchismes ont été sans intérêt. Puis quand les cours de religion à proprement parlé sont arrivés (vers 6 / 7 ans), il y a eu des moments houleux (l'aspect "Juste" ('adl) de Dieu, les saints et leur origine ) de confrontation avec la catéchèse.

Après presque une dizaine d'année de cours de religion, je n'ai pas été beaucoup plus avancée dans mes questions, par contre j'ai gagné la certitude que la catholicisme n'étair pas bon. A l'adolescence le rejet a été assez net et j'ai préféré tourner ma curiosité vers les religions dharmiques. Les epitre de Paul avaient provoqué une vraie période de saturation du "monotheisme".

C'est aussi l'époque de ma première rencontre avec l'islam où des tabligh / salafi venaient sonner aux portes de la résidence universitaire pour appeler à l'islam. Les pauvres avaient surestimé la tache de "convertir" une résidence regroupant des étudiants en art qu'ils devaient réellement percevoir comme une enclave de Sodome et Gomorrhe, entre ceux qui servaient de modèle pour le cours de nue (et ne s'en cachait pas) et la secte odiniste... tout cela a due leur donner une idée très nette de la vie des quraishites a une époque. Malheureusement ces frères n'avaient pas le savoir faire du Prophète (saws) et le livret qu'ils m'avaient gentiment offert (sur le monotheisme pur) enplus de leurs explications était totalement incompréhensible pour un non-musulman en plus d'être truffé d'erreur factuelles sur les autres religions.

A cette époque, l'impression sur l'islam c'est que c'était un truc compliqué, pour les arabophones, et contradictoire... d'un coté un monotheisme très épuré mais de l'autre un dieu qui s’assoie sur un trône avec une main et tout ça; ça n'avait aucun sens. Rien compris, j'ai mis de coté.

Et pendant des année,le sujet ne m'avait pas plus intéressé que ça; de plus l'islam trainait une mauvaise réputation mais ça restait dans les tiroirs d'un jour étudier sérieusement la question.

Puis il y a eu les évènements de ces dernières années, le terrorisme, l'Iran servant de tête de turc, l'Arabie saoudite en roue libre et de plus en plus d'attaques qui semblaient exagérées sur l'islam.

Travaillant a domicile, j'ai l'habitude de mettre des émissions an fond sonore et il y a moins d'un an je me suis dis qu'il devait surement y avoir des émissions en français faite par les musulmans, et j'ai commencé a comparer ce que disait les uns et les autres et à apprendre les bases des sciences islamiques car certain s'amusent à mentir. J'ai été assez sidérée de l'ignorance que les sunnites ont des chiites...a ce stade, c'est vraiment de la mauvaise volonté. J'ai continué ma comparaison en me procurant des livres sunnites classique (pas wahabite)et en m'inscrivant a des cours libres en français qu'une université de Qom.

Au final le chiisme a m'a donné des réponses a mes questions que Allah, des réponses pleines de bon sens et logiques. Je n'ai pas retrouvé cette même logique, ce même aspect intellectuel coté sunnite qui préfère finalement accepter des contradictions au nom d'une idée de stabilité de leur groupe. Il y a coté sunnite une sacralisation de certaines choses qui posent un vrai problème. Quand je me suis décidé pour la conversion, ça a été vers le chiisme directement néanmoins, j'ai quand même appris les bases sunnite pour donner le change.

Au moment de ma conversion, je cotoyais deja des musulmans (sunnites a une exception près) qui se sont empressé de demander si j'avais bien choisis le "vrai" islam (ils savaient que je m'informais aussi sur le chiisme). Donc officiellement, pour eux je suis hanafi et athari (version ancienne, ibn Hanbal, ultra pratique pour contrer le salafi), le 2eme choix les a étonné (ça fait taliban m'ont ils dis) mais ils ne m'ont pas plus ennuyé que ça.

Le problème étant plutôt qu'ils sont mis en tête de m'embarquer dans leur histoires de dawa'a...
Wa 3alaykoumous salam,

Macha'Allah pour tout ce cheminement, je me retrouve également dans ces paroles. La quête de la science et du savoir n'a pas de prix quand on sait que cela nous rapproche de Notre Seigneur Allah Soubhanahou wa Ta3ala.

Le Chiisme m'apporte encore une fois un lien d'attachement encore plus fort envers Rassouloullah (saw) ainsi que sa famille. (Allahoumma salli 3ala Mouhammed wa 3ala ali Mouhammed).

La science religieuse est beaucoup plus cohérente et logique dans les réponses chiites que sunnites. On en déduit très fortement que la politique n'a en réalité jamais unis les hommes et les femmes.

Malheureusement, encore beaucoup de gens ne comprennent point et restent aveuglés par le passé.

Pour nous permettre de comprendre le texte coranique, nous avons besoin de mots, de leurs origines grammaticales, de leurs racines, afin que ceux-ci éclaircissent nos capacités intellectuelles pour ne pas que l'on reste figé parfois sur des positions néfastes de la dounia. Le Coran silencieux et le Coran vivant nous servent d'exemple.

Rappelons le jour de achoura en signe de combat contre l'injustice. Alors, combattons toutes ces injustices tant sur le plan spirituelle, corporelle que intellectuelle. Car le chemin de la vérité est long mais pas impossible.

Wal hamdoulillahi rabbil 3alamine.
 

Adil

Membre
Membre
Membre
Salamou 'alaykoum

Qu'ALLAH vous bénisse pour vos témoignages tellement intéressants et qui confirment que Dieu accorde Sa science et le rapprochement vers la Vérité à ceux qui cherchent avec sincérité.

Beaucoup de musulmans restent malheureusement encastrés dans des idéologies héritées au dépens du bon sens et des preuves tellement évidentes.

A de nombreuses reprises nous avons eu l'occasion de discuter nos frères sunnites qui se présentaient comme profondément attachés à la Sounnah du Prophète et pourfendeurs de chiites.

Il nous suffisaient de leur faire remarquer avec des preuves que leur "sounnah" n'est quasiment en aucune façon celle du Prophète, mais plutôt celle de quelques compagnons sous l'influence des Omeyyades et des Abbasides qui ont chacun pris le pouvoir par la force et ont institué l'oppression et le meurtre durant des siècles afin de conserver leurs acquis.

Nous leur présentions ensuite les preuves que la seule "Sounnah" légitime était celle transmise par les Ahl-ul-Bayt, les gens de la demeure Prophétique composée d'êtres purifiés par Dieu (dans le Coran) et dont la science ne pouvaient se dissocier à celle du Saint Coran (Hadith Authentique Sunnite).

Beaucoup se retrouvaient alors bien conscients de la fragilité de leur propre idéologie mais plutôt que de l'admettre, ils ont préféré fermer les portes du dialogue. "Dieu guide qui IL veut !"

Ils n'ont malheureusement pas compris que notre passage sur terre n'est qu'un simple examen où il faut régulièrement choisir entre le bien, le mal, la vérité et le mensonge. Celui qui découvre une vérité et s'en détourne pour des raisons tribales, de tradition ou d'orgueil, devra un jour se justifier devant le Créateur et en assumer pleinement les conséquences, le Coran est explicite à ce sujet.

Qu'ALLAH nous guide tous vers la vérité, Sa satisfaction et Sa miséricorde.
 
Haut