Quoi de neuf ?
Forum al-imane.com

Si vous n’êtes pas encore membre, choisissez un pseudonyme et inscrivez-vous gratuitement dès aujourd'hui. Une fois inscrit, connectez-vous et participez aux discussions, ouvrez des discussions, posez des questions ou répondez aux autres membres. Votre anonymat est strictement respecté.

bipolarité - besoins d'avis/ conseils

de passage

Membre
Membre
Assalem ‘alikoum,

Je suis une ancienne du site où j’ai beaucoup appris par vos lectures et je vous en remercie.

Aujourd’hui je me permets de vous solliciter car je cherche à connaitre et comprendre incha Allah les troubles bipolaires sous un angle islamique. Je ne sais pas dans quelle rubrique poster car je cherche des réponses coranique et des conseils et recommandations pour mieux appréhender les situations liées à cette maladie me seraient aussi d'une grande aide.
Je remercie à l'avance ceux qui prendront le temps de me lire.

Brièvement, mon mari qui est bipolaire m’explique que son ex-femme serait tombée en larme quand elle a appris qu’il s’était remarié. Il dit qu’elle lui a présentée mille excuses et lui a demandé de revenir. Il exprime qu’il culpabilise vis à vis d’elle et surtout vis-à-vis de ses filles qui lui aurait aussi demandé de revenir.

Son ex-femme a fini par m’appelé à mon travail pour suggérer une polygamie, bien qu’ils aient une ordonnance de divorce et qu’ils étaient séparés physiquement depuis deux ans !

Quand j’ai informé mon époux de l’appel de son ex et de sa demande (incohérente), il était très clair, il n’était plus en contact avec elle sauf récemment plus que d’habitude uniquement pour les enfants. En revanche, il m’a tout de même demandé à demi-mot ce que je pensais de la polygamie.

Du coup, au vu de la passivité de mon mari, sans aucune prise de position face à son ex dont il reconnait une attitude nuisible : manipulations, menaces, insultes, mensonges, agressions verbales etc., (je passe les détails) et afin de protéger mes enfants et moi-même, je n’ai eu d’autres choix –la mort dans l’âme- que de demander le divorce.

Néanmoins, j’avais espoir que la période de viduité lui permettrait de réfléchir et de se positionner honnêtement, mais quand j’ai voulu prendre de ses nouvelles, j’ai constaté que mon numéro avait été bloqué. Je m’interroge (peut-être à tort) si c’est lié à une phase dépressive (phase durant laquelle la personne bipolaire ressent le besoin de s’isoler, se culpabilise, est anxieuse, triste, en colère et sujette au désespoir), ou s il est-il retourné avec son ex.

Peut-être auriez- vous des conseils pour appréhender au mieux cette situation, autres que douas et lecture du coran qui sont plus qu’indispensables et que je fais déjà grâce à Dieu.

Mes questionnements :

Sont-ils divorcés devant Dieu comme je le crois, si on considère qu’ils sont séparés physiquement depuis deux ans et qu’ils ont signés une ordonnance de divorce ou alors le divorce n’est-il pas valable tenant compte de sa maladie. En ce cas qu’en est-il de notre mariage ?
Selon le psychiatre de mon époux (qui a fait ses études psychiatriques en France), il est responsable juridiquement de ses actes.

Que dit l'Islam ? Une personne bipolaire est-elle responsable de ses actes ?

Le Saint Coran parle-t-il des personnes bipolaires ? si oui que rapporte t il ?


Je vous remercie d’avoir lu ma demande, et infiniment à ceux qui pourront m’apporter leur aide incha Allah.
 
Dernière édition:

Albatoul

Membre
Administrateur
Assalem ‘alikoum,

Je suis une ancienne du site où j’ai beaucoup appris par vos lectures et je vous en remercie.

Aujourd’hui je me permets de vous solliciter car je cherche à connaitre et comprendre incha Allah les troubles bipolaires sous un angle islamique. Je ne sais pas dans quelle rubrique poster car je cherche des réponses coranique et des conseils et recommandations pour mieux appréhender les situations liées à cette maladie me seraient aussi d'une grande aide.
Je remercie à l'avance ceux qui prendront le temps de me lire.

Brièvement, mon mari qui est bipolaire m’explique que son ex-femme serait tombée en larme quand elle a appris qu’il s’était remarié. Il dit qu’elle lui a présentée mille excuses et lui a demandé de revenir. Il exprime qu’il culpabilise vis à vis d’elle et surtout vis-à-vis de ses filles qui lui aurait aussi demandé de revenir.

Son ex-femme a fini par m’appelé à mon travail pour suggérer une polygamie, bien qu’ils aient une ordonnance de divorce et qu’ils étaient séparés physiquement depuis deux ans !

Quand j’ai informé mon époux de l’appel de son ex et de sa demande (incohérente), il était très clair, il n’était plus en contact avec elle sauf récemment plus que d’habitude uniquement pour les enfants. En revanche, il m’a tout de même demandé à demi-mot ce que je pensais de la polygamie.

Du coup, au vu de la passivité de mon mari, sans aucune prise de position face à son ex dont il reconnait une attitude nuisible : manipulations, menaces, insultes, mensonges, agressions verbales etc., (je passe les détails) et afin de protéger mes enfants et moi-même, je n’ai eu d’autres choix –la mort dans l’âme- que de demander le divorce.

Néanmoins, j’avais espoir que la période de viduité lui permettrait de réfléchir et de se positionner honnêtement, mais quand j’ai voulu prendre de ses nouvelles, j’ai constaté que mon numéro avait été bloqué. Je m’interroge (peut-être à tort) si c’est lié à une phase dépressive (phase durant laquelle la personne bipolaire ressent le besoin de s’isoler, se culpabilise, est anxieuse, triste, en colère et sujette au désespoir), ou s il est-il retourné avec son ex.

Peut-être auriez- vous des conseils pour appréhender au mieux cette situation, autres que douas et lecture du coran qui sont plus qu’indispensables et que je fais déjà grâce à Dieu.

Mes questionnements :

Sont-ils divorcés devant Dieu comme je le crois, si on considère qu’ils sont séparés physiquement depuis deux ans et qu’ils ont signés une ordonnance de divorce ou alors le divorce n’est-il pas valable tenant compte de sa maladie. En ce cas qu’en est-il de notre mariage ?
Selon le psychiatre de mon époux (qui a fait ses études psychiatriques en France), il est responsable juridiquement de ses actes.

Que dit l'Islam ? Une personne bipolaire est-elle responsable de ses actes ?

Le Saint Coran parle-t-il des personnes bipolaires ? si oui que rapporte t il ?


Je vous remercie d’avoir lu ma demande, et infiniment à ceux qui pourront m’apporter leur aide incha Allah.

Salamoun'alaykom

juridiquement, le bipolaire n'est pas considéré comme " fou ", ses actions sont donc prises en considération.

Si son divorce a eu lieu de la manière islamique, à savoir la présence de deux témoins, il est donc valide. Son retour vers sa première femme est soumis au conditions d'un mariage une nouvelle fois.

Votre mariage avec lui est valide même si son divorce avec sa première épouse n'est pas valide, puisqu'il a le droit d'épouser deux femmes.
 

faridoune

Membre
Membre
Salam.
Super je vais devenir bipolaire comme ça j'aurais droit à deux femmes, c'est une excellente nouvelle et une bonne excuse
 
Haut