Quoi de neuf ?

Ahadith sur le califat d'Abû Bakr et de 'Umar

Al-Khamissa

Membre
Membre
As-salam a3leykoum mes chers amis chiites,

En tant que sunnite, j'ai l'habitude d'acheter des ouvrages sunnites.
Je me suis donc procuré un livre du très connu Ibn Kathir nommé "Les miracles Du Prophète" (sawa).
2 ahadith m'ont interloquée (il y en a peut être d'autres, mais je ne l'ai pas finit):
2656

Et le 2nd (en gros il légitime le califiat mais il est long):
2658

Ces 2 ahadith sont tous deux anotés, annotations qui renvoient au même ouvrage:
2659

Je connais l'histoire de la succession, la calamité du jeudi, le martyr de Fatima Zahra et tutti cuantti donc ça m'a intriguée.
J'aimerai savoir: qui est ce fameux Al-Bayhaqî? D'où sort-il ces ahadith?
J'ai un jour entendu que 'Umar ou Abû bakr, je ne sais plus lequel, payait des poètes qui écrivaient des poèmes élogieux à son égard ou écrivaient des faux ahatidh sur lui, mais je n'ai pas trouvé + d'infos à ce sujet, donc Allahu a3lem ne propageons pas des rumeurs.
Mais ils viennent forcémment de quelque part, est-ce une mauvaise traduction? Sont-ils faux? Mais quel musulman mentirait sur Notre Bien-aimé, Muhammad 'aleyhi salât wa salam?

Paix.
 

Adil

Membre
Membre
Membre
Salamou 'alaykoum

Il faut comprendre que les Bani Oummya, qui avaient juré de se venger des Bani Hashim et qui s'étaient accaparés le pouvoir par la trahison ont fait en sorte d'influencer les croyants de leurs époques respectives très loin de la légitimité des "ahl-ul-bayt" car ils constituaient un véritable danger pour leur pouvoir et leur influence.

Pour détourner les masses des vrais successeurs du Prophète, ils ont tout fait. Menaces, répressions, persécutions, tortures, massacres, instauration de l'insulte obligatoire sur 'Ali durant des années, assassinats et pour terminer ils ont dépensé sans compter pour que l'on invente de faux Hadith dénigrant les Ahl-ul-Bayt, ainsi que Messager de Dieu lui-même, tout en renforçant la pseudo légitimité des trois premiers Khalifs qui devenaient même plus pieux que le Prophète.

Exemple de Hadith que nous les chiites rejetons tellement ce dernier insulte la nature même du Messager d'ALLAH : "Le Prophète était assis avec une cuisse découverte, Abou Bakr lui demanda permission d'entrer et il lui accorda sans changer de position, ensuite lui demanda 'Omar et il lui accorda sans changer de position, ensuite lui demanda 'Othmân et il recouvrit sa cuisse. Quand ils sont sortis je lui est demandé : "Ô Messager de Dieu, Abou Bakr et 'Omar t'ont demandé la permission d'entrer et tu leur a accordé sans changé ta posture; mais quand te l'a demandé 'Othmân tu t'es recouvert" ? Il dit : "Ô 'Aïcha, ne devrais-je pas avoir honte d'un homme duquel, par Dieu, les anges ont hontes de lui"" (Boukhari) Cela signifierait que le Prophète étaient moins pudique qu'Othman ? Qu'ALLAH nous protège de tels pensées.

Ou encore « Si la foi de Abou Bakr était pesée avec la foi de tous les gens de la terre, sa foi aurait été plus lourde que la leur ». (Bayhaqi) cela voudrait dire qu'Abou Bakr avait une fois également plus grande que celle du Prophète, lui qui a fuit la bataille d'Ohoud ?

Remarquez aussi que dans cette série de Hadiths plus que douteux, Ali Ibnou Abi Taleb (as) en est toujours écarté, comme si le Prophète ne s'entourait que d'Abou Bakr, Omar et Othman. Pourtant cela ne se vérifie absolument pas dans les livres de Sirah, loin de là. Au contraire, avec un peu de lecture de n'importe quelle référence sunnite en matière de Sirah, nous apprenons que c'est 'Ali qui n'a en réalité jamais quitté le Prophète depuis son jeune âge et jusqu'au décès du Prophète. Imaginez, Abou Bakr, Omar et Othman n'étaient même pas aux funérailles du Prophète. 'Ali était également le seul à habiter dans l'enceinte de la mosquée du Prophète. Aucun autre compagnon n'en avait reçu l'autorisation. Sur les champs de bataille il était le champion de l'islam et à Ohoud il offrait sa poitrine pour protéger le Prophète, sans parler d'autres batailles comme celle de khandaq, allez lire les récits.

Encore une fois, il suffit de lire un seul livre sur la Sirah du Messager de Dieu pour bien vite comprendre qu'Abou Bakr n'avait rien d'extraordinaire, pas plus qu'Omar ou encore Othman. Leurs connaissances religieuses étaient inexistantes, iIs n'ont laissé aucun discours, aucun enseignement à la postérité. Pourtant je vous laisse totaliser et faire le compte des discours du vendredi prononcés sur la chaire du Messager d'ALLAH. Essayez d'en trouver !

En comparaison, allez voir ce qu'Ali a laissé comme enseignements religieux ainsi que dans d'autres matières comme la grammaire arabe.

Remarquez pour finir que dans la sunnisme, l'on ne reconnait que quatre Khalifs "bien guidés". Pourtant Hassan Ibnou 'Ali sera le cinquième Khalif des musulmans durant six mois avant d'être renversé par Mou'awiyah et ensuite trahi. Lui n'est jamais mentionné chez les sunnites comme faisant partie des "bien guidés". Pourquoi ? Je vous laisse répondre à cette question.

Le Messager d'ALLAH (saw) disait : « Celui qui aime Al Hassan et Al Hussein m'a certes aimé et celui qui les déteste m'a certes détesté »

Il dit aussi (saw) : « Al-Hassan et al-Hussein sont les deux maîtres des jeunes du Paradis. Celui qui les aime m’aime et celui qui les déteste me déteste »
 

Al-Khamissa

Membre
Membre
Salamou 'alaykoum

Il faut comprendre que les Bani Oummya, qui avaient juré de se venger des Bani Hashim et qui s'étaient accaparés le pouvoir par la trahison ont fait en sorte d'influencer les croyants de leurs époques respectives très loin de la légitimité des "ahl-ul-bayt" car ils constituaient un véritable danger pour leur pouvoir et leur influence.

Pour détourner les masses des vrais successeurs du Prophète, ils ont tout fait. Menaces, répressions, persécutions, tortures, massacres, instauration de l'insulte obligatoire sur 'Ali durant des années, assassinats et pour terminer ils ont dépensé sans compter pour que l'on invente de faux Hadith dénigrant les Ahl-ul-Bayt, ainsi que Messager de Dieu lui-même, tout en renforçant la pseudo légitimité des trois premiers Khalifs qui devenaient même plus pieux que le Prophète.

Exemple de Hadith que nous les chiites rejetons tellement ce dernier insulte la nature même du Messager d'ALLAH : "Le Prophète était assis avec une cuisse découverte, Abou Bakr lui demanda permission d'entrer et il lui accorda sans changer de position, ensuite lui demanda 'Omar et il lui accorda sans changer de position, ensuite lui demanda 'Othmân et il recouvrit sa cuisse. Quand ils sont sortis je lui est demandé : "Ô Messager de Dieu, Abou Bakr et 'Omar t'ont demandé la permission d'entrer et tu leur a accordé sans changé ta posture; mais quand te l'a demandé 'Othmân tu t'es recouvert" ? Il dit : "Ô 'Aïcha, ne devrais-je pas avoir honte d'un homme duquel, par Dieu, les anges ont hontes de lui"" (Boukhari) Cela signifierait que le Prophète étaient moins pudique qu'Othman ? Qu'ALLAH nous protège de tels pensées.

Ou encore « Si la foi de Abou Bakr était pesée avec la foi de tous les gens de la terre, sa foi aurait été plus lourde que la leur ». (Bayhaqi) cela voudrait dire qu'Abou Bakr avait une fois également plus grande que celle du Prophète, lui qui a fuit la bataille d'Ohoud ?

Remarquez aussi que dans cette série de Hadiths plus que douteux, Ali Ibnou Abi Taleb (as) en est toujours écarté, comme si le Prophète ne s'entourait que d'Abou Bakr, Omar et Othman. Pourtant cela ne se vérifie absolument pas dans les livres de Sirah, loin de là. Au contraire, avec un peu de lecture de n'importe quelle référence sunnite en matière de Sirah, nous apprenons que c'est 'Ali qui n'a en réalité jamais quitté le Prophète depuis son jeune âge et jusqu'au décès du Prophète. Imaginez, Abou Bakr, Omar et Othman n'étaient même pas aux funérailles du Prophète. 'Ali était également le seul à habiter dans l'enceinte de la mosquée du Prophète. Aucun autre compagnon n'en avait reçu l'autorisation. Sur les champs de bataille il était le champion de l'islam et à Ohoud il offrait sa poitrine pour protéger le Prophète, sans parler d'autres batailles comme celle de khandaq, allez lire les récits.

Encore une fois, il suffit de lire un seul livre sur la Sirah du Messager de Dieu pour bien vite comprendre qu'Abou Bakr n'avait rien d'extraordinaire, pas plus qu'Omar ou encore Othman. Leurs connaissances religieuses étaient inexistantes, iIs n'ont laissé aucun discours, aucun enseignement à la postérité. Pourtant je vous laisse totaliser et faire le compte des discours du vendredi prononcés sur la chaire du Messager d'ALLAH. Essayez d'en trouver !

En comparaison, allez voir ce qu'Ali a laissé comme enseignements religieux ainsi que dans d'autres matières comme la grammaire arabe.

Remarquez pour finir que dans la sunnisme, l'on ne reconnait que quatre Khalifs "bien guidés". Pourtant Hassan Ibnou 'Ali sera le cinquième Khalif des musulmans durant six mois avant d'être renversé par Mou'awiyah et ensuite trahi. Lui n'est jamais mentionné chez les sunnites comme faisant partie des "bien guidés". Pourquoi ? Je vous laisse répondre à cette question.

Le Messager d'ALLAH (saw) disait : « Celui qui aime Al Hassan et Al Hussein m'a certes aimé et celui qui les déteste m'a certes détesté »

Il dit aussi (saw) : « Al-Hassan et al-Hussein sont les deux maîtres des jeunes du Paradis. Celui qui les aime m’aime et celui qui les déteste me déteste »
Je vous remercie pour votre réponse, baraka Allahu fik.
Oui exactement, moi même en lisant ces ahadith j'ai remarqué l'étrange absence de mention de 'Ali !!!!
Il est vrai que bon nombre de ahadith que j'ai lu m'ont choquée: où il est fait mention qu'un des compagons «reprenne» Muhammad!
Ce Al-Bayhaqî a l'air de transmettre beaucoup de ahadith de ce genre...
Honneur aux Ahl Al Bayt
 

Zulfiqar

Membre actif
Membres
As-salam a3leykoum mes chers amis chiites,

En tant que sunnite, j'ai l'habitude d'acheter des ouvrages sunnites.
Je me suis donc procuré un livre du très connu Ibn Kathir nommé "Les miracles Du Prophète" (sawa).
2 ahadith m'ont interloquée (il y en a peut être d'autres, mais je ne l'ai pas finit):
...
Et le 2nd (en gros il légitime le califiat mais il est long):
...
Ces 2 ahadith sont tous deux anotés, annotations qui renvoient au même ouvrage:
...
Je connais l'histoire de la succession, la calamité du jeudi, le martyr de Fatima Zahra et tutti cuantti donc ça m'a intriguée.
J'aimerai savoir: qui est ce fameux Al-Bayhaqî? D'où sort-il ces ahadith?
J'ai un jour entendu que 'Umar ou Abû bakr, je ne sais plus lequel, payait des poètes qui écrivaient des poèmes élogieux à son égard ou écrivaient des faux ahatidh sur lui, mais je n'ai pas trouvé + d'infos à ce sujet, donc Allahu a3lem ne propageons pas des rumeurs.
Mais ils viennent forcémment de quelque part, est-ce une mauvaise traduction? Sont-ils faux? Mais quel musulman mentirait sur Notre Bien-aimé, Muhammad 'aleyhi salât wa salam?

Paix.
Salamu Alaykoum,

pour répondre à quelque unes de vos questions, Al-bayhaqi est un célèbre savant sunnite :
Dhahabi dit de lui dans sa biographie dans son livre Siyar A'lam Nubala ;
Al-Bayhaqi ; il est le hafiz, l'érudit ('allama), le digne de confiance (personne sûr) cheikh Al-Islam
البيهقي : هو الحافظ العلامة ، الثبت ، الفقيه ، شيخ الإسلام
donc c'est tout de même un savant très estimé chez les sunnites et une grande référence en raison de son titre "cheikh al-islam".

concernant le hadith que vous avez cité avec les abeilles qui glorifient Allah (awj) dans les mains d'Abu Bakr Omar et Othman ont le retrouve bien au références indiquées c'est à dire dans le livre d'Al-Bayhaqi intitulé : " Les Preuves de la Prophétie " volume 6, page 65,66)
le vérificateur dit en note de bas de page n°2 de la page 64 : le rapporteur Salih ibn Abi Al-Akhdhar : il mélange ce qu'il entend, Ibn Ma'id dit : "il ne vaut rien", Al-'Aqili l'a mentionné dans son livre "Adh-Dhu'afa" (les rapporteurs faibles), Ibn Habban dans son livre Al-Majrouhin" (qui rassemble les rapporteurs rejetés et critiques que l'on trouve dans les chaînes de transmission)
d'autres savant comme Ibn Hajjar Al-'Asqalani, Al-Bukahri, Abu Zar'a confirme que ce rapporteur est faible et rejeté.
le commentateur dit en note de bas de page n°3 de la page suivant (65) : le récit à été rapporté par Ibn Kahtir d'après Al-Moussanaf et As-Souyouti, Al-Bazzar, At-Tabari et Abu Nu'aym et Al-Bayhaqi et le contenu du récit comme vous le constatez est FAIBLE et INVENTE et Al-Koudaymi est un partisan de Othman.

en fait Al-Koudaymi est aussi un grand savant sunnite mais paradoxalement, il est jugé comme étant très faible également voir pire :
Dhahabi Siyar A'lam Nubala (volume 13, page 302 à 306)
الكديمي ( د ) الشيخ ، الإمام ، الحافظ الكبير ، المعمر , أبو العباس ، محمد بن يونس بن موسى بن سليمان بن عبيد بن ربيعة بن كديم ، القرشي السامي الكديمي البصري الضعيف
Dhahbi dit : Al-Koudaymi, le Cheikh, l'Imam, le Grand Hafiz, ... LE FAIBLE.
- Ibn 'Adi à accusé Al-Koudaymi d'inventer des hadiths
قال ابن عدي : اتهم الكديمي بوضع الحديث .
- Ibn Habban dit qu'Al-Koudaymi à peut être inventé plus de milles hadiths
وقال ابن حبان : لعله قد وضع أكثر من ألف حديث .
- Ibn 'Adi à dit : il (Al-Koudaymi) prétend avoir vu des gens qui ne l'ont pas vu, et l'ensemble de nos chouyoukhs (savants du hadith) ont délaissés ses récit (ne rapportent pas de lui des hadiths).
قال ابن عدي : وادعى رؤية قوم لم يرهم ، ترك عامة مشايخنا الرواية عنه .
- Abu Al-Hassan ibn Al-Manadi rapporte : nous rapportions d'après Al-Koudaymi, jusqu'à ce que nous ayons prit connaissance des propos d'Abu Daoud le concernant, alors nous avons jeté ce que nous avions entendu de lui.
وقال أبو الحسين بن المنادي : كتبنا عن الكديمي ، ثم بلغنا كلام أبي داود فيه ، فرمينا بما سمعنا منه .
- Abu 'Abid Al-Ajri dit : j'ai été témoin qu'Abu Douad accuser ouvertement Al-Koudaymi d'être un menteur et Moussa Ibn Haroun mettait en garde les gens pour qu'ils ne rapportent pas de lui (Al-Koudaymi) et Moussa accroché au tissu de la Ka'ba disait : " Ô Allah je témoigne qu'Al-Koudaymi est un MENTEUR. qui INVENTE des hadiths.
قال أبو عبيد الآجري : رأيت أبا داود يطلق في محمد بن يونس الكذب ، وكان موسى بن هارون ينهى الناس عن السماع من الكديمي . وقال موسى ، وهو متعلق بأستار الكعبة : اللهم ! إني أشهدك أن الكديمي كذاب ، يضع الحديث .
- Al-Qassim Ibn Zakariya Al-Mutariz a dit : je laisse (...) Al-Koudaymi entre les mains d'Allah, et je dit qu'il (Al-Koudaymi) mentait sur le ton Messager (s) et sur les savants.
قال القاسم بن زكريا المطرز : أنا أجاثي الكديمي بين يدي الله، وأقول : كان يكذب على رسولك وعلى العلماء

tout ça pour dire que le hadith contient dans sa chaine de transmission deux rapporteurs extrêmement faibles.
je n'ai pas entendu cette histoire comme quoi Omar et Abou Bakr payaient des poètes ou des rapporteurs pour qu'ils fassent leurs éloges, en tous cas ce qui sûre c'est qu'il y avait des gens qui inventaient des hadiths dans le seule but est de rabaisser l'Imam Ali (as) et ceci est confirmé par les savants sunnites eux-même :
Ibn Hajar Al-'Asqalani dans son livre Charh Sahih Al-Bukhari (volume 8, page 473) rapporte les propos d'Ahmad Ibn Hanbal qui dit :
Abdullah ibn Hanbal avait interrogé son père à propos de Ali et Mu’awiya, Ahmad resta silencieux un moment et dit : « Sache que Ali avait beaucoup d'ennemis qui ont essayés de lui trouver des fautes, mais ils n'en ont trouvé aucune. Alors ils se sont tournés vers un homme qui l’a combattu (Mu’awiya) et ils l’ont élevé en rang, complotant ainsi contre Ali (as) ». Ahmad ibn Hanbal faisait allusion à toutes ces hadiths sans fondement qu’ils ont inventés afin d’attribuer des mérites à Mu’awiya. Et beaucoup de hadihts ont été rapporté concernant les mérites de Mu’awiya, mais aucun n’est authentique au niveau de sa chaine de transmission
أيضا من طريق عبد الله بن أحمد بن حنبل : سألت أبي ما تقول في علي ومعاوية ؟ فأطرق ثم قال : اعلم أن عليا كان كثير الأعداء ففتش أعداؤه له عيبا فلم يجدوا، فعمدوا إلى رجل قد حاربه فأطروه كيادا منهم لعلي، فأشار بهذا إلى ما اختلقوه لمعاوية من الفضائل مما لا أصل له

pour moi Ahmad Ibn Hanbal n'a pas voulu aller plus loin dans sa réflexion car ce qui s'applique à Mu'awiya, s'applique également à Omar, Abu Bakr et Othman, les gens avaient bien constaté que Ali (as) avait coupeau plus de mérites que n'importe quel autres compagnons surtout Abu Bakr et Omar, de l’aveu des savants sunnites eux-même :
Ibn Hajar Al-‘Asqalani – Fath al-Bari bi Charh Sahih Al-Bukhari (volume 8, page 420)
E
t Ahmad Ibn Hanbal et Ismâ’îl Al-Qadhi et An-Nassa’i ont dit : « Il n’a été rapporté à propos des mérites d’aucun parmi les compagnons avec d’excellentes chaines de transmissions autant qu’il a été rapporté à propos des mérites de Ali (as).
قال أحمد وإسماعيل القاضي والنسائي وأبو علي النيسابوري: لم يرد في حق أحد من الصحابة بالأسانيد الجياد أكثر مما جاء في علي

donc il est logique dans ce cas que celui qui devait succéder au Messager d'Allah (s) devait être le plus méritant des compagnons alors les gens ont commencés à inventer des hadith aux trois premiers califes afin de justifier leur position chronologique dans le Califat et d'autres aussi mais par haine, pour rabaisser la position de l'Imam Ali (as). c'est pour cette raison qu'il existe de nombreux hadiths qui ventent les mérites et toujours par ordre d'importance d'Abu Bakr, puis Omar, puis Othman, Ali est très très souvent exclu de ce trio exclusif.
vous en avez la preuve dans ce hadith également, lorsque le Messager d'Allah (s) ordonna à ses compagnons : "Fermez toutes les portes (donnant accès à l'intérieure de mosquée) excepté celle de Ali (as)" et bien il existe un autre hadith identique et cette fois c'est la porte d'Abu Bakr et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.
 
Dernière édition:
Haut